Une chambre au château de Cheverny

Le troisième et dernier château que j’ai eu le plaisir de visiter pendant l’escapade jazz à laquelle j’ai participé en octobre est celui de Cheverny. Vous le connaissez peut-être pour être le château qui a inspiré Hergé pour le fameux Moulinsart du capitaine Haddock !
chateau-Cheverny-1.JPG
J’ai vraiment apprécié cette visite malgré le temps très maussade qui couvrait toute la France ce jour là et qui nous a empêchés de faire une visite du parc en bateau et voiture électrique et de découvrir les jardins.

Le château de Cheverny est l’une des premières demeures privées ouvertes au public, il y a 90 ans. Le domaine appartient à la même famille depuis plus de six siècles, avec seulement deux périodes d’exception. Diane de Poitiers notamment en avait fait l’acquisition.

Nous avons été accueillis par l’actuel propriétaire, le marquis de Vibraye, en personne. On sent vraiment l’investissement avec lequel il gère et anime son domaine, sans jamais s’interrompre. Lui et sa famille résident dans une aile du château, qui n’a jamais cessé d’être habité.

Une fois à l’intérieur, nous avons bénéficié d’une visite guidée. Après avoir vu Blois et Chambord, ce qui est frappant à Cheverny, c’est que tout est meublé, habitable, très bien conservé. Des fleurs fraîches donnent de la chaleur aux lieux. La visite commence par la salle à manger, aux 34 panneaux de bois qui illustrent le roman de Cervantès : « Don Quichotte ». La cheminée est dorée à l’or fin…

chateau-Cheverny-2.JPG
Depuis les escaliers, dont aucune marche n’est brisée comme à Moulinsart, on peut voir le jardin des apprentis, qui date de 2006.

chateau-Cheverny-3.JPGchateau-Cheverny-4.JPG
A l’étage, on peut visiter une succession de pièces : les appartements privés. Parmi elles, la chambre des naissances est une salle qui permettait de présenter les bébés qu venaient de naître.

chateau-Cheverny-5.JPG
Plus loin, la robe de mariée de la marquise est exposée. Elle l’a portée en 1994.

chateau-Cheverny-6.JPG
On se sentirait presque attendus pour le thé !

chateau-Cheverny-7.JPG
La salle d’armes impressionne de par sa taille. Tapisserie des Gobelins, parquet Louis XIV, coffres de voyage du 17e siècle, plafond peint en très bon état… le regard est attiré partout.

chateau-Cheverny-8.JPGchateau-Cheverny-9.JPG
De là, on arrive à la chambre du roi. Aucun roi n’y a finalement dormi un jour. La pièce est très chargée !

chateau-Cheverny-10.JPG
En retournant au rez-de-chaussée, il reste encore quelques pièces à découvrir : le grand salon, la galerie, le salon des portraits…

chateau-Cheverny-11.JPG
La pluie ne nous a donc pas permis de visiter le parc mais j’ai sélectionné quelques photos que je trouve belles…

promenade-insolite-Cheverny-cP.-Bousseaud.jpg
Parc-2-Cheverny-cP.-Bousseaud.jpg
Parc-Cheverny-c-P.-Bousseaud.jpg
Cheverny-sous-la-neige-cChateau-de-Cheverny.JPG


Pour terminer la visite, nous avons parcouru l’exposition « Tintin et les secrets de Moulinsart ». On peut y voir la chambre de Tintin et d’autres pièces de l’histoire du célèbre reporter.

En arrivant ou en repartant du château, les amateurs de vin peuvent déguster grâce à un système original de becs des vins de Val-de-Loire à la maison des vins.

maison des vins cheverny
En bref, le château de Cheverny est vraiment à voir ! Entre le mobilier, le parc, l’expo, les animations, etc., il doit y en avoir pour tous les goûts.

Et vous, l’avez-vous déjà visité ?

Château de Cheverny
Ouvert 365 jours par an

1 avenue du Château
41700 Cheverny
02 54 79 96 29
www.chateau-cheverny.fr

Les trois restaurants gastronomiques du Loir-et-Cher testés pendant l’escapade jazz :

La Rousselière, le restaurant du golf de Cheverny
Au rendez-vous des pêcheurs, Blois
L’hôte antique, Blois

Les châteaux visités :

Le château royal de Blois
Le château de Chambord
– Le château de Cheverny

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.