Monsieur et moi sommes allés découvrir Éclipses, un restaurant gastronomique qui a tout juste ouvert à la rentrée. Cyril Choisne et son maître d’hôtel et bras droit Nicolas Casal ont choisi de s’installer dans le VIIe arrondissement parisien, entre le musée d’Orsay et Saint-Germain-des-Prés.

Chez Éclipses, tout est fait maison, jusqu’au beurre ou au pain. La saisonnalité est respectée et la déclinaison d’un même produit est l’une des signatures de la cuisine des lieux. La carte, qui change le jeudi, est composée de trois entrées, dont une végétarienne, de quatre plats et de trois desserts.

Le restaurant est ouvert la semaine et fermé le week-end. Nous nous y sommes rendus un midi en semaine et le rythme du service, aussi irréprochable qu’efficace, était parfait. Nous avons passé environ 1h45 sur place. Nous nous sommes régalés et sommes allés de surprise en surprise, d’autant que nous ne connaissions pas notre menu à l’avance.

Pendant le repas, pris dans une très élégante salle, la musique douce et l’ambiance feutrée étaient propices aux conversations sereines. Une parenthèse de tranquillité et de gourmandise !

Les menus d’Éclipses

Les menus d’Éclipses sont élaborés par le chef pour l’ensemble des convives de la table  :

  • Déjeuner, servi en 3 mouvements (36€ par personne), uniquement le midi
  • Quintessence, servi en 5 mouvements (69€ par personne)
  • Éclipses, servi en 7 mouvements (89€ par personne)

Le prix moyen d’un repas choisi à la carte est de 90€.

Il est possible de faire agrémenter ses plats d’une quenelle de caviar Kristal by Kaviari.

Le parcours du chef Cyril Choisne

Pour vous situer, Cyril Choisne a fait partie des lauréats Ile-de-France 2016 de la dotation Gault & Millau des jeunes talents. Il est passé « derrière les fourneaux du restaurant le Cottage Marcadet » mais a aussi travaillé dans de nombreuses adresses renommées, telles que « La Marée, La Maison Prunier, Ledoyen aux côtés de Christian Le Squer, où il a aussi appris la boulangerie et la pâtisserie, le Plaza Athénée chez Alain Ducasse à l’époque de Jean-François Piège, l’Apicius de Jean-Pierre Vigato et le Grand Véfour de Guy Martin« .

Notre déjeuner à la table d’Éclipses

L’apéritif et les boissons

En apéritif, Monsieur a dégusté un cocktail à base de vodka pendant que je me régalais d’un jus de poire vraiment délicieux. Nous avons accompagné notre repas d’eau plate et, pour Monsieur, d’un vin de Sancerre Silex. Pour ce choix, il s’en est remis aux bons conseils de la maison.

Le festival gourmet a commencé avec une très longue feuillantine.

Les entrées

Notre repas a véritablement débuté avec une très belle assiette. La « Fleur de carotte, velouté de courge, radis croquants, chips de carotte et petite vinaigrette au soja » est servie sous cloche. Il y a un vrai côté prestigieux et magique à voir se lever le voile sur le velouté, servi froid, dissimulé dans sa petite fumée. Nous avons apprécié le contraste des saveurs et des textures dans cette entrée. Les chips ont la forme de filaments et ont beaucoup de goût.

En seconde entrée, nous avons dégusté un « foie gras de canard retravaillé à la truffe, betterave confite à l’ancienne, nuit des thés ». Le dressage de l’assiette était, encore une fois, très élégant. Côté dégustation, tout était très généreux : le pain brioché maison comme le foie gras. Le retravail du foie gras était original, subtil et réussi. Je n’aime en principe pas la betterave et me suis régalée de sa version confite.

Le plat

Nous avons poursuivi notre déjeuner avec un bar de ligne noisette, lit de jeunes poireaux – tonka, jus perlé et sa virgule retravaillée au charbon. Le poisson était très doux. Les petits rouleaux à base de poireau étaient assez fabuleux. Une vraie réussite !

En accompagnement, nous avons eu le choix entre différents petits pains : thé fumé, algues françaises, etc. De même, le beurre était décliné sous différentes formes : doux, au thé fumé, etc. Intéressant !

Les notes sucrées de fin de repas

Le suprême de clémentine sur granité au vin chaud a été la première note sucrée qui nous a été servie. Cette assiette était extrêmement rafraîchissante. Le souci du détail s’est retrouvé jusque dans la clémentine épluchée. Un vrai plaisir et une belle transition vers le dessert !

Le dessert, vraiment fabuleux, était une « Pomme Ardennaise Thiry, fines feuilles d’Arlettes, thym glacé » (17€). J’ai trouvé la saveur des roulés particulièrement exceptionnelle et complètement inédite. L’ensemble était un pur régal !

Monsieur a terminé son repas sur un café tandis que je dégustais un thé vert. Des biscuits surmontés de petites douceurs nous ont été servis : citron meringué, chocolat, etc.

En bref, vous l’aurez compris : nous avons été conquis par Éclipses et vous recommandons cette bonne adresse !

Éclipses – Restaurant et épicerie fine
27/29 rue de Beaune
75007 Paris
Du lundi au vendredi de 12h à 14h et de 19h30 à 21h30
E-mail : reservation@eclipses.fr
Téléphone : 01 40 13 96 42
Le site du restaurant

Merci beaucoup de cette invitation !

Retrouvez tous mes billets « Restaus à Paris » sur une carte :

Appelez-moi Lili. J'ai 36 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis plus de 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou Inspilia.