Nous avons déclaré ouverte la saison des téléfilms et comédies romantiques de Noël 2020 ! Pour agrémenter nos soirées de confinement, nous avons, pour ce début de saison, regardé Holidate, L’Ambassadrice de Noël et Le Pays de Noël. C’est ce premier que nous vous conseillons avec le plus d’enthousiasme même si chaque film a ses arguments. Je vous détaille tout cela dans ce billet !

Holidate

L’histoire ? « Sloane et Jackson détestent tous les deux les grandes fêtes du calendrier. Célibataires endurcis, ils se retrouvent souvent à la table des enfants ou aux côtés d’inutiles petits amis. Alors, quand ils se rencontrent lors d’un Noël désastreux, ils se promettent de s’accompagner l’un l’autre au fil du calendrier festif des mois à venir. Complices et sans arrière-pensée, ils font équipe pour le meilleur et pour le rire. Mais au terme d’une année de célébrations, Sloane et Jackson se rendent compte que partager ce qu’ils détestent fait peut-être naître d’autres sentiments… »

La comédie romantique Holidate est sortie le 28 octobre 2020 sur Netflix.

Durant 1h43, on suit les aventures d’un Australien et d’une Américaine, qui se retrouvent – pour avoir la paix par rapport à leur célibat et toute pression sociale – pour tous les événements de l’année : Saint-Valentin, Pâques, etc. Le film fait appel à un schéma classique, inspiré du fake boyfriend – et qui fonctionne bien. Objectif atteint car Holidate est vraiment divertissant !

L’héroïne, incarnée par Emma Roberts (la nièce de Julia Roberts !), est pétillante. Le héros, auquel Luke Bracey prête ses traits, est vraiment sympa. Le personnage de la tante de l’héroïne, une tante refaite et d’apparence superficielle, est un peu « WTF ? ».

Holidate compte quelques blagues que l’on n’a pas toujours envie d’entendre en famille. Je ne l’ai pas vu depuis trèèèès longtemps mais il m’est venu à l’esprit une comparaison avec le côté un peu potache de Mary à tout prix. Bonne soirée garantie pour les amateurs de comédies romantiques modernes en tout cas !

L’Ambassadrice de Noël / Christmas Made to order

L’histoire ? « Un architecte surbooké reçoit sa famille pour Noël et fait appel aux services d’une décoratrice… qui va faire bien plus qu’ajouter quelques guirlandes dans sa vie ! »

Avec L’Ambassadrice de Noël, on est vraiment dans le registre du téléfilm de Noël avec des personnages de connivence, un peu de charité, de bons sentiments, etc. Pour quelqu’un qui n’aimerait pas ce genre de films, on pourrait basculer dans le « légèrement tarte » (pardon). Mais, en plein confinement et pour le bon public que Monsieur et moi sommes, c’était sympa !

Alexa PenaVega et Jonathan Bennett incarnent deux trentenaires travailleurs qui sont restés sur des échecs amoureux. L’héroïne pourrait bien aider le héros à apprécier un Noël en famille et l’esprit des fêtes tout en apprenant des choses sur elle. Le tout est prévisible et n’aurait pas d’intérêt à durer plus qu’1h24 mais se regarde bien. Sympa !

Le Pays de Noël / Christmas Land

L’histoire ? « Julie, jeune new-yorkaise très active, hérite du « Pays de Noël », une propriété de plusieurs hectares, entièrement dédiée à Noël et créée des années auparavant par sa grand-mère. Sur place, elle fait la connaissance de Tucker, l’avocat chargé de la succession, et promet de vendre uniquement à quelqu’un qui respectera l’esprit de ce bel endroit. Elle pense avoir trouvé cette personne en Mason mais découvre que ce dernier a l’intention de diviser la propriété en lots… »

Nous avons poursuivi nos soirées de confinement avec le téléfilm Le Pays de Noël, une comédie dramatique et familiale. Pour être honnête, Monsieur et moi avons trouvé le film un peu cliché. Le concept de ce film n’est pas d’être réaliste mais, là, ça va un chouillas loin.

L’héroïne, jouée par Nikki Deloach, est sympathique. Elle se fait toutefois rouler sans vergogne et ça ne semble pas très crédible, sachant qu’elle est sensée être très intelligente et une as du marketing. Elle sort également avec un avocat aussi véreux que possible.

Le héros, un notaire joué par Luke MacFarlane, ne travaille jamais. Si l’idée est d’en faire un boyfriend sexy et authentique, il est un fait à la limite du niais. Il est moralisateur, est si pur et n’aime tellement pas le mensonge qu’il en ferait lever les yeux au ciel. Il est dévoué mais cette qualité combinée à sa stature ne font pas tout.

A la fin, le rebondissement vient de quelque chose de vraiment dur à avaler. Et ce qu’elle doit faire pour réparer son erreur est tellement énorme. C’est limite si elle ne se jette pas au cou d’une personne malhonnête en lui souhaitant joyeux Noël.

J’ai conscience d’être un peu critique et il faut dire que j’ai vu le film après une semaine de travail particulièrement stressante mais il m’a manqué un petit quelque chose. Cela dit, ça réchauffe quand même le cœur et ça change les idées pendant 1h24. Les inconditionnels de films de Noël s’y retrouveront malgré tout !

Et vous, avez-vous vu ces téléfilms ? Ou en avez-vous d’autres à conseiller ?

Plus d’idées sur de téléfilms romantiques de Noël sur :

Retrouvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.