Pour rester dans une ambiance hivernale en accord avec les températures du moment, je viens de lire Mariage sous les flocons, de Sarah Morgan. Verdict ? J’ai adoré. Cela faisait un moment que je n’avais pas ri (j’ai pleuré de rire !) et été émue grâce à un même roman. Celui-ci était depuis un moment dans ma pile à lire car ma découverte de la plume de Sarah Morgan s’est faite avec Noël surprise dans les Highlands et j’ai péniblement atteint la moitié il y a deux ans mais jamais pu finir à ce jour. C’est donc un virage à 180° qu’a pris l’image que j’ai de l’écrivaine londonienne. À mes yeux, Mariage sous les flocons est une vraie réussite !

Mariage sous les flocons : l’histoire

« Épouser celui qu’elle aime le jour de Noël, Rosie ne pouvait pas rêver plus romantique ! Sauf que sa famille ne partage pas son enthousiasme…

Maggie est sous le choc. Sa fille cadette a décidé de se marier pour Noël ! À vingt-deux ans, est-on vraiment prêt à s’engager pour la vie ? C’est ce qu’elle-même a fait avec Nick mais, justement, voilà des mois qu’ils sont secrètement séparés. Pour éviter que la nouvelle se répande, Maggie va faire de son mieux pour donner le change. Même si retrouver Nick risque de la perturber plus que de raison…

Katie n’a aucune envie de traverser l’Atlantique pour jouer les témoins au mariage de sa sœur. Pourtant, elle n’a pas le choix : elle doit ouvrir les yeux de sa petite sœur avant qu’il ne soit trop tard. Le grand amour, ça n’existe pas, et elle compte bien le lui prouver. Il faudrait juste que Jordan, le témoin du marié, arrête de ruiner tous ses plans.

À mesure que son mariage approche, Rosie est de plus en plus stressée. Impatience ou nervosité ? Alors que les invités arrivent et que la réalité la rattrape, elle ne peut plus ignorer la question qui l’obsède depuis qu’elle a fait son annonce à sa famille : fait-elle l’erreur de sa vie en se mariant à un homme qu’elle ne connaît que depuis quelques semaines ? »

Mes impressions sur Mariage sous les flocons

Mariage sous les flocons suit une tranche de vie de trois femmes d’une même famille et de leurs proches. Maggie, la mère, vit dans un beau cottage anglais et a toujours pris soin de ses filles, devenues grandes. Son mari, égyptologue, a toujours été très occupé par sa carrière. Il a pris un appartement, le divorce est imminent.

Katie, 32 ans, la fille aînée du couple, est devenue médecin car les crises d’asthme de sa petite sœur ont marqué son enfance. Elle veut la protéger absolument. La fatigue et une certaine rigidité sont en train de la faire douter d’elle-même et de ses choix. Elle devient secrète et maniaque du contrôle, sans doute à l’opposé de ce qu’elle aimerait être. Elle dépasse très largement les bornes à plusieurs reprises et devient vraiment gênante.

Rosie, 22 ans, est sa petite sœur. Elle a eu besoin d’air (sic !) et a traversé l’Atlantique pour s’établir aux États-Unis. En couple depuis trois mois avec Dan, elle annonce presque à la dernière minute à sa famille son mariage imminent. Un vrai coup de tonnerre ! La nouvelle est accueillie sans enthousiasme : fait-elle une erreur ? De nature confiante, ouverte et généreuse, ses proches voient en elle quelqu’un d’inconstant qui risque de se laisser abuser.

Voilà tout ce petit monde convié à Aspen, luxueuse station de ski située dans le Colorado. Paysages de rêve, services grand luxe (et envie de voyage) au programme ! La mère du futur marié est veuve, reconvertie dans l’organisation de mariages et parfaitement dans son élément. Elle est très enthousiaste et aux commandes !

J’ai bien accroché avec l’histoire dès le départ. Et j’ai vraiment pleuré de rire à l’arrivée de Maggie, la mère, aux États-Unis. La situation fait qu’elle est sans filtre : c’est hilarant !

Le roman aborde beaucoup de choses : le couple, qu’il soit nouveau ou à l’épreuve du temps, les choix personnels et professionnels que l’on peut faire, la remise en cause, le fait que l’on voit toujours le meilleur (ou le pire) chez les autres, la façon dont on projette ses inquiétudes sur autrui, etc. Le questionnement professionnel est réellement abordé et de façon plutôt subtile, au fil du livre.

J’ai trouvé le tout drôle, sensible, bien écrit. C’était très chouette de retrouver cette histoire dès que j’avais un moment !

Cerise sur le gâteau : la couverture du livre est très jolie. Mon fils de 22 mois était très attiré par ce bel objet ! (oups)

Mariage sous les flocons : trois extraits

Voici trois extraits du livre pour vous permettre de vous faire une idée du roman. Ce sont des passages qui m’ont beaucoup amusée.

« – Je suis sûr que ma mère pourra vous prêter des vêtements.
– Je doute qu’ils m’aillent, répondit Maggie. Sauf si elle est passée par une phase bibendum. Est-ce qu’elle a gardé ses vêtements de grossesse ?
– Maman ! Tu n’es pas un bibendum et tu n’as pas besoin des vêtements de grossesse de qui que ce soit.
Depuis quand sa mère était-elle complexée ? Elle n’avait jamais été une de ces femmes obsédées par leur apparence.
Elle prenait soin d’elle et aimait être à son avantage, mais ça s’arrêtait là. »

« – Pourquoi lèverait-elle les yeux au ciel ?
– Parce que j’ai consacré l’essentiel de ma vie à des tâches domestiques. Je couds des rideaux et je fais pousser des légumes. Je connais une centaine de façons différentes de cuisiner les carottes. Tu penses sincèrement que ça va l’impressionner ? Elle va plutôt estimer que j’ai trahi la cause féminine en n’ayant pas de carrière prestigieuse à la trajectoire ascendante. »

« – C’est ma sœur. Je l’aime. Je veux la protéger.
– J’en suis sûr.
– Qu’est-ce que ça veut dire ?
– Tu as un petit côté rottweiler, c’est tout. Est-ce que ta sœur a besoin de protection ?
– Parfois.
Elle fronça les sourcils.
– Un rottweiler ? Non seulement tu dis que je suis un chien, mais en plus tu me traites de chien méchant ?
– Je compare des traits de caractère. Je fais toujours ça quand je rencontre quelqu’un. Ça m’aide à comprendre à qui j’ai affaire. Et les rottweilers ne sont pas méchants. Ce sont des chiens de travail intelligents.
Un chien de travail intelligent… Dans le fond, la description n’était pas si mauvaise. »

Et vous, avez-vous déjà lu des romans de Sarah Morgan ? Si oui, lesquels avez-vous préférés ? Si non, en avez-vous juste envie ?

Mariage sous les flocons, de Sarah Morgan
Romance contemporaine – Collection &H
Publié au format papier le 6 octobre 2021
Prix poche : 8,10 € / Format numérique : 6,99 € (promotion à 3,49 € en janvier 2024)
Commander le livre sur Amazon

Retrouvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. Jeune maman, j'ai 40 ans, vis avec Monsieur, Poussin notre petit garçon né en février 2022, et, au rythme d'une garde alternée, avec son ado Junior. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, lire ou voir une comédie romantique... aller au théâtre ou pratiquer la zumba et le body balance font également partie de mes centres d'intérêt mais ne se combinent pas à mon emploi du temps de maman d'un tout petit.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.