Quelle bonne surprise que ce 2e tome d’Adopted love, de Gaia Alexia. Si la lecture du 1er roman m’avait plu, je n’étais pas dans le registre du coup de cœur et avais même eu envie de lire un peu autre chose une fois le livre refermé plutôt que d’enchaîner les volumes. Alors que là, cette suite tout juste terminée, j’ai hâte de savoir ce qu’il va se passer dans le 3e tome. Si l’univers carcéral n’est pas, sur le papier, celui que je préfère quand je lis ou regarde une fiction, cette histoire est très bien menée et m’a émue. Convaincue !

L’histoire d’Adopted love, tome 2

L’histoire ? « Alors qu’il doit faire face à ce qu’il redoutait le plus, Teagan découvre qu’il n’avait pas encore imaginé le pire. Son passé le frappe de plein fouet, faisant voler en éclats son présent et menaçant son avenir. Sera-t-il assez fort pour l’affronter ? Au plus mal, Elena sera-t-elle capable de lui venir en aide ? »

Mes impressions sur le 2e tome d’Adopted love

Le tome 2 débute là où l’on avait laissé l’action et les personnages. Je vous conseille d’ailleurs de ne pas lire mon avis détaillé si vous ne connaissez pas le début sauf si vous aimez être un peu spoilée (moi qui regarde souvent les dernières pages en cours de lecture, je ne vous jugerai pas ! ah ah).

Un héros livré à lui-même

Teagan est accusé de viol sur Elena, la jeune femme dont il est amoureux, et se retrouve en prison, dans l’attente d’un procès. « Muet », faisant face aux regards de travers dont hériterait tout violeur, il est mal considéré, n’a que ses poings pour se défendre et pas mal d’ennemis potentiels. Dans toute cette noirceur émergent heureusement quelques alliés, qui croient en la bonne foi de ce jeune tatoué au regard fier et aux joues humides, même s’ils ont peu de pouvoir.

La prison est un milieu horrible et je l’ai imaginée entre ce que j’ai vu dans Riverdale et à Alcatraz, au large de San Francisco. Teagan se fait tellement refaire le portrait (et plus que cela…) que je pense qu’il gardera des cicatrices toute sa vie durant…

Si son insolence m’avait parfois intérieurement fait lever les yeux au ciel dans le 1er tome, il devient ici une victime et on lui pardonne beaucoup plus facilement ces coups de sang. Mieux vaut être un lion pour vivre dans la jungle. J’ai vraiment eu envie que justice soit faite pour lui. En principe, je préfère les comédies romantiques aux drames psychologiques et n’aime pas la souffrance « gratuite » mais, dans ce roman, j’ai trouvé que l’histoire fonctionnait vraiment bien.

Un récit narré par deux personnages

Si elle est racontée alternativement du point de vue d’Elena et de celui de Teagan, avec de nombreux flash-backs, on ressent vraiment le fait qu’ils sont isolés l’un de l’autre, ne sachant pas ce qu’ils vivent précisément.

Elena pourrait dire la vérité mais voilà que le traumatisme lui coupe, à elle aussi, la parole ! Je dois vous avouer avoir envie de me renseigner sur les chocs qui rendent muet ou empêchent partiellement de parler. En tant que lectrice, j’ai pesté qu’elle ne puisse pas s’exprimer ! Et, en même temps, je sais que le corps et l’inconscient s’allient parfois contre nous sans que l’on puisse faire quoi que ce soit… Bref, il faut finir par accepter qu’Elena ne rétablisse pas la vérité !

Des soutiens, des ennemis, une quête de vérité et de justice

Les personnages secondaires sont assez nombreux : les parents et le frère d’Elena, Nathalie Solis, l’assistante sociale de Teagan et jeune maman, les élèves du lycée, dont Sally, Benito, le meilleur ami, etc. Les manipulations vont bon train et les abus de pouvoir jamais loin.

Convaincue par ce 2e tome

J’ai lu un peu doucement les 100 à 150 premières pages du roman – car l’histoire n’a pas démarré assez vite à mon goût – puis le reste en deux jours environ. J’ai passé une bonne partie de mon 11 novembre à lire et me laisser passionner et emporter.

Je termine donc ce 2e tome séduite par ce que nous a proposé Gaia Alexia. L’histoire est, en quelque sorte, close et je devrais tenir le suspense le temps de me procurer le 3e tome. Mais je ne tarderai pas trop pour autant !

Et vous, avez-vous lu cette saga ? Qu’avez-vous pensé de ce 2e tome ?

Adopted love, tome 2, de Gaia Alexia
Sorti le 2 novembre 2017
Hugo poche – Prix papier: 7,60 €
Retrouvez le 2e tome d’Adopted love sur Amazon ou chez votre libraire !
Empruntez le roman à la bibliothèque de Paris

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.