Après avoir beaucoup aimé le 1er tome de la duologie Le Marchand de sable, signée Gaïa Alexia, j’ai enchaîné sur la saison 2. Une petite panne m’a fait faire une pause de trois mois en pleine lecture et je dois avouer avoir pris moins plaisir à lire ce second volet malgré les qualités du livre. Je vous explique pourquoi.

Le Marchand de sable, saison 2 : l’histoire

« Mane, alias le Marchand de sable, a fait voler en éclats toutes les certitudes de Nola. Passant des rêves à la réalité, l’homme qui hantait ses cauchemars lui a révélé l’existence d’un monde peuplé de dieux aux pouvoirs incroyables. Un monde dans lequel elle aurait été la déesse de la nuit et lui celui de la lune. Un monde où ils se seraient aimés avant qu’elle ne le trahisse…

Alors qu’ils succombent de nouveau et que Mane choisit d’oublier sa haine, il pourrait voir ses espoirs se briser et son cœur avec. Sera-t-il suffisamment fort pour supporter les nouvelles épreuves ou laissera-t-il son âme s’obscurcir davantage ?

Et si derrière l’histoire d’amour de Mane et Nola se cachait des enjeux qui les dépassent ? »

Mes impressions sur Le Marchand de sable, saison 2

Après avoir lu une histoire d’attraction entre Nola et Mane et avoir vu l’intrigue se mettre en place dans le 1er tome, j’ai moins accroché avec le début du 2e. Mane boude, boude et boude encore. J’en ai été lassée à tel point que j’ai laissé dormir un marque-pages à la page 112 pendant… trois mois !

J’ai fini par me dire qu’il fallait que je termine le roman et l’ai fait finalement assez rapidement. Mais j’ai eu la sensation d’aller au bout parce que je me l’étais promis et que je ne voulais pas abandonner plutôt que par conviction.

L’univers créé par Gaïa Alexia est riche. Mais les personnages vont de monde en monde et m’ont un peu perdue. Les quêtes ont été un peu nombreuses et se sont enchaînées rapidement à mon goût. Je n’ai pas eu le temps de ressentir des émotions. Entre cela, la présence d’Odin et la mention d’un écho, j’ai même pensé à La Passe-Miroir, dont j’ai vraiment aimé la 1re moitié de la saga et qui m’a perdue dans la 2e.

Au-delà de mes impressions, je trouve vraiment très positif que des écrivaines imaginent des mondes qui sortent de l’ordinaire, varient les plaisirs, fassent appel à la mythologie, etc.

On ressent l’attachement entre les deux héros, même si j’aime quand la romance est encore plus développée. Ils ont en tout cas un lien indéfectible, qui correspond plutôt bien à ma définition de l’amour et du couple.

Peut-être est-ce une question d’état d’esprit ou juste de profil de lectrice mais j’ai malheureusement décroché pour cette saison 2. C’est donc l’inverse de mon ressenti pour Adopted love, dont le 1er tome ne m’avait que moyennement embarquée et le 2e tome touchée.

Et vous, connaissez-vous la plume de Gaïa Alexia ? Avez-vous lu Le Marchand de sable ?

Le Marchand de sable, saison 2, de Gaïa Alexia
Publié le 27 juin 2019
Prix papier : 17€
Commander le livre sur Amazon
Emprunter le livre auprès des bibliothèques de Paris

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.