La découverte du canyon de Chelly a vraiment été l’un de nos coups de cœur lors de notre voyage en Arizona et au Nouveau-Mexique l’an dernier. Ce monument national – gratuit – est situé dans la réserve des Navajos, tout comme Monument Valley. Nous y avons passé un peu moins de 24h, ce qui était très bien, mais aurions pu flâner davantage. Chaque changement de lumière apportait son lot de surprises et dévoilait un autre aspect du canyon de Chelly. Au-dessus de la roche rouge et des plaines mêlant verdure et ruines de villages, nous avons eu du soleil, de la pluie d’orage, vu un crépuscule… J’ai en conséquence fait énormément de photos et ai peiné à faire un tri. C’est parti pour la visite !

Sur la route, en direction du canyon de Chelly

Lorsque nous nous sommes rendus au canyon de Chelly, nous arrivions du Nord du Nouveau-Mexique. Nous avons aperçu de jolis coins à la roche déjà rouge, comme Red Mesa.

Nous sommes passés à moins de cinq miles de l’Utah et avons aperçu Monument Valley, où je suis allée en 2009, deux ans avant d’être avec Monsieur, avec qui j’irai un jour ! Intérieurement, j’étais hystérique !

Le canyon de Chelly côté Sud

Il commençait à pleuvoir quand nous sommes arrivés au canyon de Chelly. Vers 13h30, nous étions au Welcome Center, ce qui promettait de nous offrir un bel après-midi de découvertes.

Ce jour-là, nous nous sommes concentrés sur South Rim, soit la rive Sud. Nous avons fait plusieurs arrêts : Tunnel Overlook, Tsegi Overlook et Junction Overlook avant de nous lancer sur le sentier de la Maison blanche.

Le White House Trail est l’unique chemin que l’on a le droit d’emprunter pour descendre dans le canyon en toute autonomie. Il faut compter jusqu’à 2h aller-retour pour atteindre le petit village au fond du canyon.

Au début de la descente, il faisait vraiment chaud – je rêvais de retirer discrètement une épaisseur – et nous pensions presque ne faire qu’une partie du chemin. Finalement, nous sommes bien allés jusqu’en bas, observant le ciel s’assombrir et nous offrir un spectacle magnifique… alors même que le parapluie était resté dans la voiture.

Au moment où nous sommes arrivés en bas, la pluie et la grêle se sont invités. Oups ! Nous avons fait vite puis nous sommes cachés sous un tunnel pour tenter de rester au sec et attendre une potentielle accalmie. Sauf que des torrents étaient en train de se former et qu’il a fallu se décider à sortir de notre cachette et à remonter avant de prendre le risque de rester coincés plusieurs heures. Cette remontée a été épique ! La boue était glissante, des cascades se formaient… Nous sommes passés sous un triple rideau d’eau… Monsieur m’a parfois aidée car mon pied blessé était un handicap (vive la pose de glace le soir)… C’était la folie ! 53 minutes après avoir quitté notre tunnel de fortune, nous sommes arrivés à la voiture.

Il pleuvait toujours et nous avons alors pris la direction l’hôtel pour nous sécher, nous changer, prendre une douche, nous réchauffer. Nous avons senti que c’était indispensable pour ne pas prendre froid.

Une fois au sec et la pluie ayant cessé, nous avons repris South Rim là où nous avions cessé de la découvrir. Le soleil se couchait. Il n’y avait presque plus personne et la lumière avait déjà bien décliné. Beaux points de vue garantis !

Le canyon de Chelly côté Nord

Le lendemain matin, nous sommes partis de l’hôtel avant 9h et avons facilement consacré deux bonnes heures au North Rim du canyon de Chelly avec trois arrêts : Antelope, Mummy Cave et Massacre Cave.

Le nom peu engageant de la grotte fait référence au massacre de 115 Navajos par des Espagnols en 1805. Ils étaient pourtant bien cachés !

Si vous en avez l’envie ou disposez de plus de temps, il est possible de payer pour une activité 4×4, une promenade à cheval (nous n’en avons pas vu) ou une randonnée de 3h au minimum.

Une nuit et un dîner à Chinle

La ville naturelle dans laquelle on séjourne pour visiter le canyon de Chelly est Chinle.

Nous avions réservé une chambre standard au Best Western Canyon de Chelly Inn (90€ la nuit pour deux). Nous avions deux grands lits et tout était propre. Comme souvent aux Etats-Unis, la chambre donnait directement sur le parking. Du thé était à disposition à la réception (écrit la fille qui avait froid).

Nous avons dîné au Burger King de Chinle. Après autant de péripéties et la moitié de la randonnée sous une pluie battante, le whooper bacon & cheese, ses petites frites et une boisson étaient des plus réconfortants. Le burger était délicieux – bien meilleur que le précédent déjà goûté dans une autre adresse de la même enseigne – et l’accueil vraiment gentil, comme à l’hôtel.

J’espère avoir réussi à transmettre mon enthousiasme au sujet de la visite du canyon de Chelly, l’une des pépites de l’Arizona !

La prochaine fois, je vous emmène au parc national de Petrified Forest !

A bientôt !

Vous avez aimé cet article ? Retrouvez les épingles dédiées sur Pinterest !

Retrouvez tous mes billets sur mes voyages aux États-Unis dans la rubrique dédiée ou en cliquant sur la carte interactive !

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior, collégien. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis plus de 16 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram ou Pinterest.