Cela paraît si fou de se dire que la moitié de l’humanité est confinée en raison de la crise du Covid-19 ! A notre petite échelle, nous sommes dans notre 3e semaine d’isolement. La 2e semaine officielle de réelles restrictions au niveau national prend fin demain mardi midi. J’ai eu envie de partager avec vous quelques éléments de la semaine passée, depuis mon 1er billet sur notre confinement. Je vous propose en particulier de nombreuses photos de nature, de bonnes choses pour nous régaler et un retour sur notre activités extraprofessionnelles !

Une tranche de vie et un point de vue

On répète souvent que les réseaux sociaux ne sont pas la réalité. Il en va un peu de même avec un blog, qui montre une partie de l’existence de la personne qui le tient mais n’offre pas un vrai reflet. Ne vous inquiétez pas si vous avez l’impression d’en faire moins : pas de sport, pas de travail ou autres. Je vous montre évidemment les bons moments et ce qui peut me faire plaisir au quotidien en ce moment. Je ne médite pas mais suis ravie d’observer la nature qui change, le printemps s’installer, les couleurs du ciel quand le soleil se lève et se couche.  Il faut à mon avis surtout s’occuper du présent. C’est ce qui fait que le navire est stable et continue d’avancer !

Par moments, mon cerveau tourne évidemment sur des choses qui me stressent et je fais de mon mieux pour aller vers ce qui me fait du bien : du sport, quelques pages de lecture ou un épisode de série, un bon petit plat. C’est d’autant plus important que nous travaillons la journée, à distance certes mais aussi comme si de rien n’était.

Le printemps, ma saison préférée

Depuis pas mal d’années déjà, je me dis que le printemps est ma saison préférée. Moi qui n’aime pas à leur juste valeur les journées hivernales trop courtes et sombres ni les journées estivales durant lesquelles le thermomètre dépasse les 30 degrés, je me retrouve bien dans cette période aux journées qui rallongent, aux arbres qui fleurissent et à l’idée d’un renouveau.

Le confinement n’aide pas mais j’ai la chance de disposer d’un jardin et du champs derrière avec son ruisseau, le chemin de fer au fond… Samedi matin, nous avons même vu une biche ! Je me suis exclamée d’émerveillement de la voir et elle n’a pas tardé à faire demi-tour mais c’était un peu l’événement du jour !

Les arbres fleuris ne sont plus les mêmes que ceux qui l’étaient il y a 2 semaines et demi. Nous faisons ces jours-ci moins de promenades avant de télétravailler car les températures sont négatives de bonne heure (et nous n’avons pas forcément les tenues adéquates !) et le vent vient renforcer l’impression de froid. Il y a de fortes chances pour que je continue à photographier nos promenades « coucher du soleil » de fin de journée après le travail et celles plus contemplatives du week-end. Je dis cela mais les seuls jours de grisaille sont tombés le week-end dernièrement !

A table !

Comme beaucoup de Français en cette période de confinement, nous passons pas mal de temps à table ! Je dois vous avouer que ces excès ne se font pas sans culpabilité de mon côté même si je sais que ça ne sert pas à grand chose. En tout cas, nous nous régalons (à l’excès, donc) !

Un déjeuner dominical de confinement

Je vous propose un zoom particulier sur les deux recettes que Monsieur et moi avons préparées pour dimanche midi, en passant pas mal d’heures en cuisine !

Boulettes de bœuf cuisinées à la sauce tomate maison

Monsieur nous a régalés d’une divine recette improvisée de boulettes de bœuf et leur sauce tomate améliorée, servies avec des pâtes, seul élément non maison du plat. J’ai surtout joué les assistantes (cueillette et rassemblement des ingrédients, service, etc.). Mon père a assuré la partie « hachoir » en hachant la viande avec le demi-oignon et du persil.

Pour ce plat, nous avons utilisé :

  • de la viande de bœuf
  • une carotte
  • de la sauce tomate faite maison un été par mes parents avec les tomates du jardin
  • d’autres produits du jardin : ciboulette, persil, ail, oignon 
  • du parmesan à saupoudrer au moment de servir

N’hésitez pas à commenter l’article si vous avez des questions sur la recette. Le tout a demandé 1h50 de préparation et cuisson pour Monsieur, pendant lesquelles mon père et moi avons aidé. Autant dire que le dimanche est passé vite, d’autant plus avec ce changement d’heure !

Divine babka, brioche au chocolat tressée

Voilà un bon moment que la babka, gâteau traditionnel d’Europe de l’Est, est très en vogue à Paris (je ne suis pourtant pas sûre d’en avoir déjà acheté en boulangerie !). Monsieur et moi en avons déjà préparé à deux reprises chez nous et en sommes friands. Ce confinement a été l’occasion d’en préparer deux une troisième fois. Nous utilisons toujours la même recette. Un régal !

Le plein de bonnes choses

Ma mère adore les desserts et se régale en cuisinant. Brioche et pains au chocolat ont aussi été rapportés de la boulangerie à l’occasion d’un plein de baguettes. La preuve en photos !

Bientôt Pâques : mon poussin hublot La Maison du chocolat

J’ai offert une séance photos à mon adorable poussin hublot de Pâques (135g, 34€) signé La Maison du chocolat. Je vous en avais parlé dans un article dédié : le poussin est conçu sur une base de tablette démente. Le mien est un poussin jaune, scaphandre noir « Île de Grenade » au chocolat noir 66% et contient de la crêpe dentelle. Je n’y ai pas encore goûté : j’ai encore besoin de l’admirer ! Il est tellement adorable !

En cette période exceptionnelle, la Maison du chocolat assure ses commandes via son site Internet. Une petite équipe les prépare dans le respect des normes d’hygiène et des directives. Les frais de port sont offerts jusqu’à demain mardi 31 mars au soir.

Un peu de culture et de sport pour se changer les idées

Le confinement côté sport

De lundi à dimanche, j’ai de nouveau suivi des cours de sport en ligne, peut-être pas loin de 4h au total, soit des directs de zumba (et un de pilates que je n’ai pas du tout aimé et qui m’a fait perdre mon temps) soit des cours Les Mills on demand pour le body balance et la barre. Ces derniers sont donnés par des instructrices sur fond de sublimes paysages en Nouvelle-Zélande. Le dépaysement à portée de salle à manger ! J’aimerais suivre plus de cours mais entre le travail et la fatigue, je fais juste de mon mieux.

Des touches culturelles

J’ai de la lecture avec moi mais ai eu du mal à m’y mettre. J’ai profité de ce week-end pour lire la première grosse moitié d’un roman d’Agnès Martin-Lugand. J’accroche bien et vous en reparlerai.

Nous avons un peu regardé Netflix :

  • un film mignon sans être renversant
  • les six épisodes de la série très réussie « The English Game »

Je vous en parlerai aussi plus en détails ! Nous étions à jour de Riverdale avant la crise que nous traversons et il semblerait que la série soit en pause en lien avec la pandémie justement ! Et nous devrions avoir ces jours-ci deux épisodes d’Outlander à regarder.

Ce voyage annulé qui approche…

Les semaines qui vont venir, nous aurons à nous occuper de ce voyage que nous avions prévu aux États-Unis et en partie non remboursable, espérant qu’il le devienne le temps passant… Pour le moment, nous avons perdu la moitié d’une réservation d’Airbnb (près de 300€) malgré l’accord de notre hôtesse de faire forcer un remboursement complet. Nous avons fait une demande d’assistance sur le sujet, qui est en cours. Hotels.com a déjà permis un remboursement de B&B non remboursable. Pourvu que les choses s’arrangent !

Je m’aperçois que je suis toujours un peu longue mais j’aime bien écrire ces bilans et espère que vous y trouverez des idées qui vous plaisent.

En attendant : prenez soin de vous !

Retrouvez tous mes billets « Au quotidien »

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior, collégien. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis plus de 16 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram ou Pinterest.