Et voilà, je viens de terminer le 3e et dernier tome de la saga Adopted love de Gaïa Alexia. Cela a été l’occasion pour l’écrivaine de répondre à toutes les questions qui auraient pu rester en suspens et de nous faire dire aurevoir à Teagan, Elena et bien d’autres personnages tout en faisant connaissance avec d’autres. Si je suis contente d’avoir lu Adopted love, je dois tout de même avouer que ma lecture du 3e tome a été laborieuse, faisant un peu écho à un manque d’adhésion que j’avais pu ressentir parfois à la lecture du 1er volume. La lecture de ces 565 pages m’a pris environ une semaine. Je suis tellement déçue et embêtée d’être loin du coup de cœur que beaucoup de lectrices ont eu !

Adopted love 3 : l’histoire

« Teagan Doe pensait en avoir terminé avec la justice mais celle-ci n’entend pas l’oublier si facilement. Alors que les ennuis sont de nouveau au rendez-vous, une vieille connaissance dit pouvoir le sortir d’affaire. Mais pas à n’importe quel prix. A-t-il vraiment plus à gagner qu’à perdre s’il accepte le marché ?

De son côté, Elena doit trouver le moyen d’aller de l’avant. Difficile cependant quand son quotidien lui rappelle chaque seconde ce par quoi elle est passée. Le futur qu’on trace pour elle la terrifie, mais est-elle prête aux sacrifices demandés pour se libérer ? Teagan et Elena devront apprendre à trouver les mots justes pour rester soudés envers et contre tous. Réunis par leur passé, l’avenir les portera-t-il dans la même direction ? »

Mes impressions sur Adopted love 3

Gaïa Alexia a su créer un univers plaisant et une galerie de personnages sympathiques. J’ai vu de bout en bout Teagan comme un grand ado en souffrance et à accompagner et pas du tout comme un book boyfriend. J’ai aimé son évolution et me suis attachée à lui. Elena, qui a parfois pu vraiment m’agacer, est également une meilleure version d’elle-même pour cette conclusion. Son père, « le dirlo », est un sacré personnage et une figure paternelle vraiment forte. Son épouse, Angie, reste beaucoup plus effacée et est bienveillante. La famille d’Elena est solide et aimante, ce que l’on ne retrouve pas toujours en new romance.

L’horizon de Teagan s’ouvre peu à peu. Un personnage fait son apparition et a un rôle conséquent qui m’a valu de me faire berner par l’écrivaine (je n’en dirais pas plus !). Il devient même un ami, quelqu’un de précieux et qui aide le héros à dépasser certaines situations. Adopted love 3 permet de régler tout ce qui a trait au passé pour offrir un avenir plus serein aux personnages. Nous avons des réponses.

Le roman est bien écrit et pourtant, je n’adhérais pas complètement ou, plutôt, je n’étais pas emportée. Comme si je ressentais un peu de lassitude ou un manque de passion. Je voulais lire le roman, le terminer, mais manquais d’enthousiasme. Je n’ai pas non plus ressenti grand chose alors que je suis plutôt sensible. Mais chaque sensibilité est différente.

L’écrivaine a placé des clins d’œil aux personnages de ses autres sagas à la fin du roman. Adopted love aura été la 2e que je lis de Gaia Alexia après Le Marchand de sable 1 et 2. Et vous, avez-vous lu certains de ses romans ?

Je vais maintenant me tourner vers une autre saga que « tout le monde » adore : Scrap Metal… en espérant être transportée à mon tour !

Adopted love, tome 3, de Gaia Alexia
Sorti le 11 juin 2020
Hugo poche – Prix papier : 8,50 €
Retrouvez le 3e tome d’Adopted love sur Amazon ou chez votre libraire !
Empruntez le roman à la bibliothèque de Paris

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 38 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son ado Junior, en apprentissage. La famille va s'agrandir en février 2022. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.