C’est en cherchant ce que la bibliothèque de ma commune avait à proposer comme romans pour jeunes adultes que j’ai découvert « Te succomber » de Jasinda Wilder. Ce roman m’a vraiment attrapée et j’ai suivi avec une certaine voracité le parcours de Nell, Kyle et Colton. J’ai frissonné, été émue, secouée. Pour moi, ça n’a pas été un livre de plus mais une histoire à dévorer. Amour et souffrance venue du passé se mélangent et ne manquent pas de rappeler la célèbre saga After. À découvrir !

« Te succomber » : la présentation de l’éditeur

« Je n’ai pas toujours été amoureuse de Colton Calloway ; j’ai d’abord été amoureuse de son petit frère, Kyle. Kyle fut mon premier amour…

À 18 ans, Nell est inconsolable. Kyle, à la fois son meilleur ami et l’amour de sa vie, l’a quittée. Elle sombre dans un chagrin fou dont personne ne semble pouvoir la tirer.

Deux ans plus tard, la jeune femme croise le chemin de l’insaisissable Colton, le frère aîné de Kyle. La douleur est toujours vive, mais une irrésistible pulsion l’attire vers lui. Passion ? Fureur de vivre ? Un lien unique les unit et les consume au plus profond d’eux-mêmes. Colton pourra-t-il redonner à Nell le goût d’aimer ? »

Mes impressions sur « Te succomber »

J’ai commencé à vous le dévoiler : « Te succomber » a été une excellente surprise pour moi. Dès la première page, l’écriture m’a plu et je n’ai eu aucun effort à faire pour entrer dans l’histoire. Je venais de lire un livre franchement pas terrible, dont je ne vous ai pas (encore ?) parlé : cela a été un soulagement de retrouver un roman digne de ce nom.

Au départ, l’histoire est tout ce qu’il y a de plus crédible et l’on pourrait s’identifier au jeune couple qui se forme. Nell et Kyle, 16 ans, sont amis, aiment courir, écouter de la musique, découvrent ensemble, gentiment et avec beaucoup d’émotions, ce que l’amour veut dire. Leurs sentiments sont questionnés, tout n’est pas blanc ou noir. Puis vient le moment de rupture, qui fait dans la brutalité.

La suite est plus sombre. Nell va très mal. L’écrivaine joue la carte des personnages torturés, qui pourraient peut-être se sauver l’un l’autre. Nell et Colton ont tous deux un passé trop lourd pour leur âge et des conduites pas banales. Les situations ne sont plus celles du quotidien. Cela me gêne un peu parfois quand les personnages ont des comportements à risque avec leur vie (coucou le Hardin d’After). C’est excessif et un peu gros. Cela dit, dans « Te succomber », le plaisir de la lecture prend le pas sur tout ça.

Te succomber - Jasinda Wilder - Roman young adult

Avec une bonne lecture, rien de tel qu’un bon thé ! Le thé vert détox bio de Clipper est un coup de cœur.

Ce roman est vraiment de ceux que je dévore pendant des heures en voulant arrêter le temps (« comment ça, il est minuit ? ») et que je pense à ouvrir que je me réveille le matin. On a bien sûr une idée de ce qui pourrait se passer mais aussi ce besoin d’avancer dans le récit autant que possible. J’ai eu les larmes aux yeux, j’ai frissonné, y compris lors d’un passage décrivant l’intensité d’un concert dans un bar. L’objectif est atteint !

Le livre n’est pas à mettre dans toutes les mains mais les scènes explicites ne constituent pas la structure du roman. Les personnages ont une vie, dont le désir, intense, fait partie.

« Te succomber » est émaillé de référence à des chansons, que je ne connaissais pas forcément. Une chose est sûre : on a envie de les écouter pour se baigner encore dans l’univers du roman. Cela tombe bien : la liste des chansons clôture le livre.

Si vous aimez les histoires d’amour et adhérez aux romans « young adult », ne passez vraiment pas à côté de ce roman de Jasinda Wilder !

Bonne nouvelle : « Te succomber » est le premier volet d’une série. Il est suivi de « Nous succomber » et « Lui succomber ». Ce ne sont pas des suites mais des mises en scène de personnages secondaires ou futurs. Il me reste de quoi lire !

Acheter « Te succomber » sur Amazon au format poche (7,10€) mais aussi Nous succomber (tome 2) et Lui succomber (tome 3)

Découvrir tous mes billets lecture

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis près de 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.