Je ne connaissais pas l’histoire de « Jane Eyre » avant d’aller voir sur grand écran la 18e adaptation de ce roman classique de Charlotte Brontë. Ce film est dans la veine de récits comme « Orgueil et préjugés », avec sa campagne anglaise et ses tourments, sur un fond un chouillas moins torturé que « Les Hauts de Hurle-Vent », écrits par sa sœur Emily, lus il y a un bon moment. « Jane Eyre » m’a en tout cas plu et émues.

affiche-jane-eyre.jpg

L’histoire

« Jane Eyre est engagée comme gouvernante de la petite Adèle chez le riche Edward Rochester. Cet homme ombrageux ne tarde pas à être sensible aux charmes de la jeune fille. C’est le début d’une folle passion… »

Source : la fiche de « Jane Eyre » sur Allociné

Alors, alors ?

J’ai vu le « Jane Eyre » de Cary Fukunaga le jour de sa sortie, le 25 juillet.

J’ai été très vite prise dans ce drame et n’ai pas eu le moindre effort à faire pour m’y plonger. On découvre l’enfance de la jeune Jane, détestée par sa tante et par son cousin, et son éducation dans une école de tortionnaires. Le début met mal à l’aise : comment traiter des humains et, pire encore, des enfants aussi mal ?

Les décors du film étaient très beaux. J’aime beaucoup les châteaux, leurs recoins, leurs tentures, le réconfort d’un intérieur, le rendu des fantômes et des secrets qui semblent l’habiter. Les costumes en revanche sont ceux d’une autre époque… que je n’aurais pas aimée, vestimentairement parlant ! Les coiffures sages qui couvrent les oreilles des femmes n’ont jamais eu ma préférence. Mais je m’égare !

Mia Wasikowska parvient à incarner une femme malmenée par la vie, travailleuse et intelligente mais au masque totalement fermé, ne parvenant à sourire qu’aux jours plus heureux. Michael Fassbender et Jamie Bell (Billy Elliot !) sont les deux hommes de son âge rencontrés pendant le film. Le premier incarne particulièrement bien Rochester, l’homme mystérieux. On se demande sans cesse s’il est fiable ou non, amoureux ou jouisseur.

Cette heure 55 de cinéma suit l’histoire de ces personnages, cherche à nous montrer comment fuit une jeune femme en souffrance. J’ai pleuré !

Bref, « Jane Eyre » est vraiment un bon film, romantique et dramatique. Je ne le regarderais pas 15 fois mais j’ai été émue de le voir sur grand écran et me suis laissée porter par l’histoire.

jane-eyre-2012.jpg
Et vous, comptez-vous le voir ?

Retrouvez tous mes billets cinéma

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.