Laura plantation : nénuphar

Les plantations font partie des premières images qui nous viennent à l’esprit lorsque l’on pense à la Louisiane. Ces anciens manoirs de riches planteurs témoignent du passé plus que prospère de cette région. Avant la guerre de Sécession (1861-1865), les propriétaires de plantations de coton ou de canne à sucre étaient à la tête de grandes fortunes. Ils vivaient avec leur famille dans de somptueuses demeures qui longeaient le Mississippi et que l’on peut visiter aujourd’hui, pour celles qui ont été préservées ou restaurées, passaient les mois d’hiver à la Nouvelle-Orléans et achetaient des esclaves qui reflétaient leur santé financière et assuraient le travail dans les champs et à la maison.

Toute cette opulence faisait des jaloux dans les États du Nord et n’est pas pour rien dans le déclenchement de la guerre civile, qui a eu pour effet l’effondrement de l’économie locale. Les pays acheteurs se sont à cette période tournés vers d’autres pays du monde et ne sont pas revenus après la guerre, lorsqu’une majorité d’anciens esclaves exerçait toujours le même travail mais contre rémunération.

Aujourd’hui, c’est donc une vraie leçon d’histoire – passionnante – que l’on prend en découvrant la route des plantations. Je vous la raconte aujourd’hui avec mes mots.Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco

Lorsque nous avons préparé notre voyage, nous avons eu du mal à faire des choix. Combien de plantations visiter ? Lesquelles ? En combien de temps ? Finalement, nous avons décidé de vraiment profiter d’un maximum de sites. On ne va pas en Louisiane tous les jours et même si chaque visite demande de sortir environ 20 dollars par personne, il serait trop dommage de manquer un immanquable sans le savoir ! Après avoir fait honneur aux demeures de Natchez, dans le Mississippi, nous avons donc fait de même sur la route des plantations, entre Baton Rouge et la Nouvelle-Orléans. C’est volontairement que je livre quelques conseils ou précisions sur les horaires, pour aider ceux qui souhaitent préparer leur voyage.

Je vous présente dans ce billet :

  • Houmas House, qui se distingue par son jardin et sa riche décoration
  • Laura Plantation, qui nous a marqués par son extraordinaire visite guidée (la seule en en français, cela fait du bien !) à travers l’histoire d’une famille
  • Oak Alley, célébrissime grâce à son imposante allée de chênes
  • San Francisco Plantation, qui peine davantage à se faire un nom face à ses concurrentes

Nous avons dormi dans un site de rêve, qui mérite son propre billet puisque nous y avons passé beaucoup de temps : Nottoway Plantation.

Certains manoirs ont une façade blanche : c’est signe qu’ils appartenaient à des Américains. D’autres ont une façade colorée : il s’agit des plantations appartenant à des Créoles, c’est-à-dire des personnes nées dans les colonies de parents venus d’ailleurs (ici, de Français, d’Espagnols, etc.).

Houmas House

Nous avions bon espoir de visiter quatre plantations en une journée (la réalité nous a rattrapés entre temps). Nous étions donc sur le site 20 minutes avant l’ouverture à 9h. La première visite était en réalité à 9h30 et accueillait un grand groupe. On nous a conseillé d’attendre celle de 10h… Bref, nous avons commencé la visite par un tour dans le jardin, particulièrement soigné.

Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco

Nous sommes une quinzaine à avoir suivi la visite guidée de Susan, qui a duré… 1h20. Notre anglais moyen a quelque peu souffert. Les photos étant autorisées, nous avons pu nous occuper facilement lorsque nos oreilles ne suivaient plus. La décoration de Houmas House est riche. On découvre la salle de billard et les jeux de l’époque, les médicaments utilisés alors (comme l’opium), etc.

Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco

Tiens, un kit anti-vampires…

Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco

Nous étions très contents d’avoir visité cette plantation, majestueuse avec ses colonnes blanches.

Houmas House Plantation and Gardens
40136 LA-942, Darrow, LA 70725, États-Unis

Visite des jardins et de la maison : 24 dollars
Visite des jardins seuls : 15 dollars
Il est possible de se restaurer sur place.
www.houmashouse.com

Laura Plantation

Trois visites en français sont organisées chaque jour à Laura Plantation. Nous y sommes arrivés à midi pour celle de 13h et avons pique-niqué en attendant. Notre guide venait du Québec et était très claire. Nous n’avons pas vu l’heure et demie en sa compagnie passer.

Cette visite est particulièrement réputée car elle nous apprend la vie au sein d’une plantation à travers un exemple, celui de la famille Prud’homme/Duparc/Locoul, sur quatre générations. Laura est la fille de la quatrième génération. Elle a été présidente de la plantation pendant dix ans avec de se marier à un Américain. Laura a vécu 102 ans et toujours avec son temps. À 14 ans, elle a annoncé vouloir apprendre l’anglais et est partie à la Nouvelle-Orléans. Heureusement, son père avait de l’esprit (il a eu de la correspondance personnelle avec Victor Hugo, son voyage en France pour le « remettre dans le droit chemin » n’ayant contribué qu’à davantage l’éclairer) et l’avait autorisé à vendre la plantation le jour où ce serait nécessaire. Il lui a donc été possible de se libérer du poids familial, si l’on peut dire ça comme ça. Laura Locoul Gore a rédigé les « Memories of The Old Plantation Home », narrant l’histoire de son arrière-grand-mère Nanette Prud’homme, de sa grand-mère Élisabeth Locoul, de son père Guillaume Duparc, de leurs époux, épouses, frères, etc. C’est pour cela que la plantation porte aujourd’hui son nom et que la visite est si fabuleusement documentée.

Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco

La plantation Laura n’est pas luxueuse. L’argent de la famille était plus visible à la Nouvelle-Orléans. La plantation était plus un siège social dans lequel elle résidait.

Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco

Dans la plupart des plantations, on peut visiter ou apercevoir quelques anciennes maisons d’esclaves à l’arrière du domaine. Chaque esclave coûtait à l’achat l’équivalent de 20 000 ou 25 000 euros. Mais les prix pouvaient atteindre 100 000 euros. Ils étaient nourris, habillés et logés. Ils n’avaient certes pas le meilleur des traitements mais l’objectif était tout de même de les garder en forme car ils étaient un investissement. Ils logeaient par quatre ou cinq dans 25 mètres carré. Le code noir autorisait les coups mais les esclaves avaient, comme aujourd’hui, de bons ou mauvais patrons. Il semblerait que les Sénégalais aient été réputés pour leurs talents de constructeurs et aient monté la maison par exemple.

Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco

La visite de Laura Plantation s’est finie sur un coup d’œil à la maison de Nanette, l’arrière grand-mère, qui va être restaurée, tout comme l’a été la maison principale il n’y a pas si longtemps. Une façon de nous donner envie de revenir ?

Laura Plantation
2247 LA-18, Vacherie, LA 70090, États-Unis
Visite : 20 dollars
Pas de restauration sur place
www.lauraplantation.com

Oak Alley

Le principal attrait d’Oak Alley est son allée de chênes, célèbre notamment pour être une toile de fond d' »Entretien avec un vampire » (film que je n’ai d’ailleurs jamais vu). Il n’est pas possible de visiter seulement les extérieurs. Nous avons donc suivi une nouvelle visite guidée in English.

Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco

Le site attire les touristes en masse. Les groupes étaient les plus nombreux que nous ayons vus. Notre guide, jeune et jolie, connaissait son texte par cœur. Son ton ne facilitait pas la compréhension (oui, bonjour, c’est par où les cours d’anglais ?). Elle regardait au fur et à mesure si le groupe de la pièce suivante avait bientôt terminé. Un groupe par pièce, ça ne plaisante pas et c’est un peu l’industrie.

Vous verrez en photo, au-dessus de la table de salle à manger, un grand objet que l’on retrouve dans toutes les riches demeures de la Louisiane (et au-delà). Il s’agit d’un chasse-mouches ! Les esclaves chargés de l’activer devaient prendre garde à ne pas éteindre les bougies en faisant trop d’air. Ce poste de travail n’était malgré tout pas inintéressant car il permettait d’entendre ce qu’il se disait lors des dîners mondains.

Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco

Les maisons d’esclaves y restaient caractéristiques : de petites maisons en bois à partager.

Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco

D’Oak Alley, nous retiendrons surtout la fabuleuse allée de chênes tricentenaires plantés par un créole français. Majestueuse, non ?

Oak Alley
3645 LA-18, Vacherie, LA 70090, États-Unis

Visite : 20 dollars
www.oakalleyplantation.com

San Francisco Plantation

Nous n’avons eu le temps de visiter la plantation San Francisco que sur le trajet nous menant de Nottoway Plantation à la Nouvelle-Orléans. Après avoir rêvé et voyagé dans autant de beaux sites, cette dernière étape nous a un peu déconcertés. Le site est entouré par une route passante au raz de la maison et des usines à foison. La verdure et la maison nous ont semblé être bien écrasés au milieu de tout cela.

Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco

Notre guide semblait vraiment être à la peine et se reprenait régulièrement quand elle oubliait son texte. L’intérieur de la maison est majoritairement sobre avec des tissus et un mobilier pas forcément à notre goût. Seules quelques jolies peintures sur les murs ou les portes se démarquaient. Le Routard 2013-2014 attribuait deux routards à ce site contre un pour Nottoway. Nous n’avons vraiment pas compris cette notation. Cela doit rester personnel, j’imagine…

Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco
Les plantations de Louisiane : Houmas House, Oak Alley, Laura et San Francisco

San Francisco Plantation
2646, LA-44, Garyville, LA 70051, États-Unis
Visite : 17 dollars
www.sanfranciscoplantation.org

J’espère ne pas vous avoir perdus sur la route des plantations. J’espère également avoir réussi à vous montrer combien ces anciennes demeures sont fabuleuses à visiter. Si la Louisiane vous attire, cette étape est incontournable !

Bonne journée !

Retrouvez tous mes billets « Voyages aux États-Unis »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.