Aux premiers jours d’octobre, je suis partie en blogtrip en Eure-et-Loir en mode « Let it slow ». Au programme, avant de rejoindre le Perche : découvrir Chartres ! Située à seulement une bonne heure de train de la gare Montparnasse, c’est pourtant la première fois que je m’y rendais. Si cette escapade a bien sûr été l’occasion de visiter la cathédrale, j’ai également parcouru ses combles et l’ai admirée en soirée grâce à Chartres en lumières. J’ai aussi passé un moment parfait dans une chambre d’hôtes des plus charmantes : la Maison blanche, une adresse à retenir absolument ! Prêts pour un récit plus complet ?

Visite de la cathédrale de Chartres et de ses combles

C’est à travers une visite guidée originale que j’ai découvert la cathédrale de Chartres puisque ce sont ses combles que nous avons tout d’abord parcourus !

Nous avons appris de nombreux faits historiques ou anecdotes. Par exemple, toutes les verrières des XIIe et XIIIe siècles ont été démontées en douze jours au moment de la seconde guerre mondiale. Cela a représenté des centaines de caisses de vitraux protégées dans la crypte. Il a ensuite fallu trois ans pour les remettre en place.

La cathédrale compte deux flèches : l’une du XIIe siècle et l’autre du XVIe. Elle est dotée de sept cloches : Marie, Joseph, Anne, Fulbert, Elisabeth, Piat et le timbre. Cette 7e cloche, la plus ancienne puisqu’elle a été fondue en 1520, est la cloche civile : elle sonne les heures et demi-heures.

Avec ses 16 mètres, la cathédrale de Chartres a la nef la plus large de France. Les arcs-boutants sont dotés de colonnes pour soutenir les murs car la voûte est très lourde. Ce système, très ouvert, est efficace !

Le projet était que la cathédrale compte neuf tours : cela explique que certaines soient arrêtées à 40 mètres.

Un incendie en 1836 a ravagé la charpente de la cathédrale. En pleine révolution industrielle, il a été décidé de ne pas la reconstruire en bois mais en métal et plus particulièrement en fonte. Ce matériau est très résistant à la compression et se prête très bien à cette structure courbe. Toute la charpente a été réédifiée en quatre ans, grâce à une production en série. Recours a été fait à une technique de fabrication de ponts venue d’Angleterre. Impressionnant !

A l’issue de la visite guidée, nous nous sommes promenés librement dans l’édifice.

J’ai été marquée par le magnifique tour de chœur, en grande partie restauré. Edifié de 1514, par Jehan de Beauce, à 1716, il mesure plus de 7 mètres de haut et 100 mètres de long. Un vrai chef d’œuvre qui méritera que je m’y arrête encore plus longuement une prochaine fois !

Cathédrale de Chartres
Cloître Notre-Dame
28000 Chartres
Visite des combles – Plein tarif : 6€
La visite des combles de la cathédrale de Chartres

Une nuit à la Maison blanche*****, chambre d’hôtes d’exception

Pour notre nuit à Chartres, nous avons séjourné dans une maison d’hôtes qui venait d’ouvrir ses portes : la Maison blanche. Un coup de cœur collectif !

En franchissant le portail, on se laisse séduire par cette belle maison de 1873 : perron de pierre, porte majestueuse, façade de briques rouges et de pierre, magnolia centenaire, etc.

Et que dire de la décoration intérieure, du parquet d’origine au plafond ? Les salons sont superbes. Aux murs, des scènes de voyage du XVIIIe siècle emportent notre imaginaire. Tout respire le confort et le foyer chaleureux.

Si la Maison blanche est une maison d’hôtes, on y est bien chez soi. Il est possible de louer une chambre comme la maison de 300 m² entière, qui peut accueillir jusqu’à 16 personnes. Lors de notre séjour, notre petit groupe disposait d’ailleurs de tous les espaces pour lui tout seul.

Ma chambre à la Maison blanche

Deux chambres et une suite se trouvent à chacun des deux étages. J’ai eu le plaisir de dormir dans la chambre Adélaïde, décorée sur le thème de la vie de château. Elle aurait difficilement pu me plaire davantage !

Si elle peut accueillir deux personnes, j’y étais parfaitement bien seule. La décoration était divine, entre blanc et rose. Un grand dressing permet d’installer ses affaires pour un séjour plus long. La salle d’eau est logée derrière des portes coulissantes (par contre : la lumière s’y éteint seule, il faut prendre garde à se pas réveiller son conjoint lors d’escapades nocturnes !). La douche y est vaste et le tout très fonctionnel, avec une double vasque que ne renierait pas l’agent immobilier préféré des Français.

Se restaurer à la Maison blanche

La cuisine de la maison d’hôtes est accessible. Il y possible de s’y préparer une boisson chaude ou de laisser de quoi grignoter au frigo. Nous en avons profité pour faire un apéritif dînatoire lors de notre soirée sur place.

Le lendemain matin, après notre réveil dans cette belle maison de maître du XIXe siècle, nous sommes allés prendre le petit-déjeuner (20€). Pain, viennoiseries, charcuterie, fromage… Il était très complet !

La crise sanitaire a bousculé un peu les choses mais un spa ouvrira ses portes au sein de la maison d’hôtes et des massages seront réalisés sur demande.

La Maison blanche est un bon point de départ pour une promenade à pieds dans Chartres. Une très belle adresse à retenir !

Maison blanche, maison d’hôtes
20 rue Gabriel Péri
28 000 Chartres
Tél. : 02 37 27 10 40
Location pour une nuit
Chambres et suites : de 115 à 205€
Maison entière : entre 900 et 1200€
Le site de la maison d’hôtes

Pause au spa du Grand Monarque

Les propriétaires de la Maison d’hôtes sont également ceux du Grand monarque, un bel hôtel 4 étoiles de Chartres (Monsieur y était déjà allé d’ailleurs à titre personnel… plutôt amusante cette coïncidence), qui dispose par ailleurs d’un restaurant étoilé et d’un bistrot de chefs .

Le Grand monarque a son spa, construit de toutes pièces à l’ancien emplacement d’une station service ! Nous avons testé la tisanerie, la piscine à remous et le hammam. Les amateurs de sauna trouveront aussi leur bonheur. Le masque est bien sûr de rigueur pour tous les déplacements en période de crise.

Best Western Premier Grand Monarque
22 place des Épars
28 000 Chartres
Le site du spa

Découvrir Chartres en Lumières aux côtés d’Il était une voix

Chartres en Lumières donne chaque année des couleurs à la ville une fois la nuit tombée. L’édition en cours dure jusqu’au 2 janvier 2021. C’est avec Il était une voix et à travers son spectacle « Enquête de Lumière », écrit pendant le 1er confinement, que j’ai découvert ce son et lumière renommé.

Il était une voix propose des visites différenciantes, qu’il s’agisse de visites conférences ou de parcours spectacle. Le concept part de l’envie de transmettre la connaissance par les émotions. Nous avons suivi à travers Chartres un pèlerin herboriste qui recherchait la lumière.

Superbes ces illuminations, non ?

Cette première approche de Chartres a été des plus agréables. Nul doute que je m’y rendrai de nouveau et explorerai davantage la ville eurélienne.

Alors, prêts pour une escapade à Chartres ?

Un grand merci à Eure-et-Loir tourisme et à Suzanne et Emilie pour l’organisation de ce week-end !

Retrouvez tous mes billets sur mes escapades en France :

Appelez-moi Lili. J'ai 38 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son ado Junior, en apprentissage. La famille va s'agrandir en février 2022. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.