Monsieur et moi avons terminé notre voyage entre Arizona et Nouveau-Mexique par la visite de Petrified Forest National Park, Winslow et Sedona, situés dans la moitié Nord de l’État du cuivre. Nous y étions fin avril 2019 et nous en gardons un souvenir très estival. Le thermomètre tirait un peu la langue (à moins que ce soit plutôt nous !), ce qui fait que nous ne nous sommes pas forcément éternisés sur les différents sites, dont aucun n’est ombragé. Nous avons privilégié la promenade à la randonnée. Direction l’Arizona !

Petrified Forest National Park

Le parc national de la forêt pétrifiée fait, du Nord au Sud, dans les 24 miles, soit 39 kms. Il n’est traversé que par la route de 45 kms que nous avons empruntée et au bord de laquelle beaucoup d’arrêts sont proposés. Le site est très beau mais notre appréciation a un peu souffert du fait que nous venions de découvrir le canyon de Chelly, un vrai coup de cœur, mais aussi de la forte chaleur, pourtant printanière, qui nous écrasait. L’entrée coûte 20$ par voiture.

Certaines parties de ce parc national désertique évoquent la Vallée de la mort. C’est par exemple le cas de Painted Desert, des collines qui prennent des teintes différentes et que nous avons admirées. Des squelettes de dinosaures seraient relativement régulièrement retrouvés sur place.

Petite pause en intérieur : nous avons fait halte au Painted Desert Inn le temps d’une visite colorée.

C’est plus au Sud du parc que l’on trouve du bois pétrifié. C’est ainsi que l’on appelle les troncs qui se sont transformés en quartz. Nous avons fait quelques petites promenades dans cette partie et avons vraiment vu du bois pétrifié (on ne sait jamais !).

Winslow

Pour cet avant-denier après-midi, nous avions un programme ambitieux et avons revu notre programme à la baisse, en supprimant notamment MEteo Crater, qui fermait à 17h. Nous avons fait une courte halte, pas incontournable, à Winslow, à mi-chemin entre Petrified Forest National Park et Sedona. La ville, située sur le trajet de la route 66, est rattachée à la chanson Standin ‘On a Corner Park des Eagles.

Sedona

Arrivés à Sedona par le Nord, nous avons été surpris de nous trouver sur des routes de montagne, de toutes parts entourés de roche rouge. La ville est renommée mais je n’en avais pas du tout l’image de ce que nous avons découvert sur place. Sedona, c’est véritablement un état d’esprit – le Routard parle de « Mecque du New Age » et de vortex – et un lieu très touristique.

Arrivés une fin d’après-midi, nous avons fait quelques courses alimentaires au Whole Foods Market juste avant la nuit puis nous sommes installés à l’hôtel. Le lendemain matin, nous avons fait un tour dans une zone commerçante de Sedona. Cette sorte de centre-ville m’a fait penser aux stations de sport d’hiver.

Nous avons passé une bonne partie de la matinée à faire de petites promenades sur différents sites naturels de Sedona (l’accès à l’ensemble nous a coûté 5$) mais n’avons pas parcouru les vrais trails car il faisait beaucoup trop chaud, d’autant plus en plein soleil. Monsieur était d’ailleurs un peu patraque et cela a nui à sa découverte. Nous nous sommes par exemple approchés de Thunder Mountain (amateurs de Disneyland Paris, êtes-vous là ? On est en plein dedans avec le train de la mine !) et sommes allés voir Cathedral Rock et Bell Rock.

Nous sommes montés à la Chapel Holy Cross, une église de 1956 dont l’architecture prolonge la roche. Il faut se rendre de site en site en voiture. Le trafic est souvent très dense et les parkings bien remplis…

Jolie vue depuis les abords de la chapelle, non ?

Une nuit à l’Arabella Hotel Sedona

A Sedona, nous avons logé à l’Arabella Hotel Sedona (106€ la nuit chacun pour une chambre double). Nous avons l’impression d’en avoir peu profité mais nous avions une belle chambre vraiment agréable. Nous sommes arrivés de nuit mais, une fois le soleil levé, la vue sur la piscine et les montagnes – prise en option – nous a évidemment beaucoup plu.

L’heure du petit-déjeuner buffet nous a donné l’impression d’être dans un village vacances : vaisselle jetable à gogo (aïe !), files d’attente, etc. Nous avons pris un solide repas pour affronter le soleil : gaufre et sirop d’érable, œufs brouillés, pommes de terre, thé, etc.

Après ces dernières étapes, nous sommes retournés à Phoenix, d’où nous avons pris l’avion pour rentrer en France. C’est donc par ce billet que je termine le récit de notre voyage. J’espère vous avoir fait rêver ou inspirés et que nous pourrons bientôt nous projeter sur une autre escapade !

Vous avez aimé cet article ? Retrouvez les épingles dédiées sur Pinterest !

Retrouvez tous mes billets sur mes voyages aux États-Unis dans la rubrique dédiée ou en cliquant sur la carte interactive !

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.