Au mois d’août, Monsieur et moi sommes partis un grand week-end dans la Somme. Cette escapade a été un peu improvisée – nous avions surtout réservé les hébergements avant de partir – et a répondu à notre envie de nature et de culture sans se mettre trop de pression. En effet, ce séjour dans les Hauts-de-France a eu lieu pendant mon 3e mois de grossesse et j’étais extrêmement fatiguée. Nous sommes donc partis sans équipement pour de la « vraie randonnée » ou autre change pour des sorties nature sur l’eau. Nous avons privilégié les promenades, les visites culturelles et les nuits dans des châteaux. Il a souvent fait vraiment chaud au soleil pour nous. Un séjour à notre rythme et qui nous a bien plu !

Un déjeuner dans l’Oise pendant notre trajet aller

A l’aller, nous avons fait étape à Beauvais, dans l’Oise, pour déjeuner au comptoir italien. C’est une belle adresse située en périphérie, dans une zone assez commerciale (notre idée n’était pas de perdre de temps…). La musique était sympa et la déco soignée, dans l’esprit d’un bistrot moderne.

Monsieur a commandé une pizza calzone (15€) et une pina colada à base de rhum Havana trois ans d’âge (4cl), de crème de coco, de sucre de canne et de jus d’ananas (9€). Pour ma part, j’ai choisi le poké italian (15€), qui associe quinoa, avocat, radis, tomates cerises, mozzarella di bufala, pignons de pins et sauce pesto, ainsi qu’un virgin colada à base de sirop de sucre de canne, jus d’ananas, crème de coco (7€).

Tout est très bon : la pizza est bien garnie et fondante, la salade très agréablement rehaussée par le goût du pesto et les cocktails réussis.

Le château de Long

Notre première visite dans la Somme a été pour un joli château et son jardin soigné, à proximité du château dans lequel nous avons dormi. Le château de Long appartient à des particuliers et nous avons appris sur place qu’il était en vente au moment de notre venue. La plage horaire pour les visites était ce jour-là de 12 à 18h mais, entre un éventuel changement de propriétaire et le caractère un peu artisanal de l’organisation, je vous invite à bien vous renseigner avant de vous déplacer.

Les intérieurs ne se visitent qu’avec un guide. Nous avons essentiellement eu des commentaires sur les salles, leur décoration et leur mobilier. L’histoire du château n’est que très peu évoquée. Les photos sont interdites à l’intérieur mais ce château en pierre et brique rose est charmant. Son parc descend jusqu’au fleuve. L’heure de fermeture guettait donc nous n’avons pas trop tardé. La centrale hydroélectrique, qui a permis à Long d’être l’un des premiers villages de France à bénéficier du courant électrique, sera pour une prochaine fois, de même que de potentiels circuits piétons dans le secteur. Mais nous avons tout de même profité des serres classées, de vrais bijoux.

Long figure également parmi les étapes des balades à la découverte des belvédères ou dans les itinéraires pédestres.

Château de Long
SCI du château
80510 Long
Prix 2021 parc et château pour un adulte : 10€
Le site du château

Une nuit au château de Vauchelles

Nous avons passé notre première nuit dans la Somme au château de Vauchelles (180€ notre nuit), que nous avons pu visiter le lendemain matin (payant, tarif libre). La visite aux côtés du propriétaire était intéressante – les photos sont tout autant interdites – et a duré dans les 40 minutes. Le château appartient à la même famille depuis le début. Il ne reste que la chapelle à restaurer.

Nous avons passé une bonne nuit au château de Vauchelles, dans une chambre confortable. La salle d’eau est moderne et agréable. Ne manquaient qu’un vrai gel douche (il était proposé en sachets), un 2e oreiller et une petite serviette ! Si le couloir est un peu bruyant, tout le monde a dormi gentiment donc cela ne nous a pas du tout gênés.

Nous avons pris le petit-déjeuner sur place. Il était servi à table et complet : pain et viennoiseries, salade de fruits, etc.

Une jolie adresse !

Château de Vauchelles
4 route de Mouflers
80620 Vauchelles-lès-Domart
Le site du château

Les jardins de Valloires

Prenons maintenant la route vers le Nord de la Somme, direction les jardins de Valloires.

L’abbaye de Valloires a initialement été fondée en 1158. Elle se découvre aujourd’hui uniquement lors de visites guidées, qu’il n’est pas possible de réserver en arrivant aux jardins. Nous n’avons pas pu la voir bien que des tickets jardins et abbaye soient vendus car nous ne sommes pas parvenus à joindre les équipes dédiées, même en appelant devant le guichet des jardins. Bon à savoir si vous prévoyez une escapade !

Cela ne nous a pas empêchés de visiter les jardins, qui s’étalent sur huit hectares. Les jardins des cinq sens, de l’évolution, de marais, régulier, des îles ou encore la prairie et la roseraie sont mis en scène par Gilles Clément (dont j’avais entendu parler à la Saline royale, un mois plus tôt). La promenade, d’une heure ou deux, est sympa et des endroits sont prévus si l’on souhaite se poser un peu.

Sur place, il est possible de se restaurer à la table du jardinier. Pour s’y installer, il vaut mieux réserver. Nous ne l’avions pas fait mais nous avons pu commander une formule à emporter (12€ par personne) et la déguster dans les jardins.

Elle comprenait :

  • une quiche aux légumes herbacés et sa salade verte (ou un sandwich), qui manquait un peu de sel à mon goût mais restait bonne
  • une tartelette – j’ai choisi la meringuée, bonne bien qu’extrêmement sucrée – ou un cookie décongelé
  • une boisson soft

Jardins de Valloires
80 120 Argoules
Tarif adulte 2021 : 9,50€
Le site des jardins

Rapide découverte de Rue

Nous avons fait étape à Rue : l’occasion notamment de pousser le porte de la chapelle du Saint-Esprit, œuvre de l’art gothique flamboyant picard et monument historique classé sur la première liste de 1840.

Le Crotoy

Sur la côte, nous nous sommes promenés au Crotoy, l’un des plus importants ports de pêche de la Manche au XVIIe siècle. Le Crotoy a ses cabines de plage, toutes blanches et bleues.

Entre Le Crotoy et notre second hébergement, nous avons eu un très bel aperçu de ce qu’est la baie de Somme. La lumière déclinait… magnifique !

Notre séjour au château hôtel de Noyelles-sur-Mer

Nous avons passé deux nuits au château hôtel de Noyelles, dans une chambre double supérieure (315€ pour deux les deux nuits) confortable et propre. Tout y était globalement bien conçu. Pour un séjour avec une autre ambiance : des roulottes sont installées dans le jardin !

Entre les interdits de grossesse et l’écœurement un peu latent que je ressentais, nous n’avons pas pris l’option petit-déjeuner. Dans les châteaux au sein desquels nous avons séjourné cet été, nous avons remarqué qu’il n’y avait jamais de bouilloire ou de cafetière dans la chambre. A l’honesty bar, le thé ou la tisane Lipton était proposé 2,50€ : un peu dommage pour une marque si basique. Mais ce point est bien moins important que la qualité de la literie évidemment !

Château hôtel de Noyelles
30 rue du Maréchal Foch
80860 Noyelles-sur-Mer
Le site de l’hôtel

A la découverte d’Abbeville

Nous avons passé une matinée à Abbeville et avions un impératif en fin de matinée. Nous avons donc un peu couru par temps chaud mais avons réussi à suivre une partie du circuit d’histoire estimé à 3,5 km et 1h. Il fait passer par la collégiale Saint-Vulfran, le jardin d’Emonville, devant des maisons du 16e siècle, etc. Cela a été l’occasion de voir de nombreuses jolies façades et de se donner une idée de cette ville picarde. Pour une autre fois, nous avons par exemple noté qu’il était possible de se promener au marais de la Bouvaque.

Saint-Valéry-sur-Somme

Saint-Valéry-sur-Somme est une « cité médiévale et maritime » particulièrement touristique. Il est conseillé de se garer sur un parking à l’entrée de la ville. La taille du parking – très poussiéreux mais avec des allées marquées par de la jolie jachère fleurie ! – a donné le ton sur le monde que nous allions croiser dans la ville en plein été. Des navettes gratuites permettent ensuite de rejoindre plusieurs points du centre : nous avons fait l’aller par ce moyen et le retour à pieds.

Nous avons déambulé dans Saint-Valéry-sur-Somme après avoir repéré les ruelles à ne pas manquer. L’occasion de faire le plein de jolies vues car les lieux ne manquent pas de charme !

Un déjeuner au restaurant Le Jardin

A Saint-Valéry-sur-Somme, nous avons déjeuné au restaurant Le jardin. Il était comble (n’oubliez pas de réserver en haute saison !), que ce soit en salle ou dans le jardin à l’arrière. Nous avons été installés en extérieur, dans un cadre bien agréable.

En apéritif, Monsieur a opté pour le cocktail Hugo (10€) tandis que je suis restée fidèle à mon goût pour le Virgin mojito (6,50€).

En entrée, nous nous sommes tous deux régalés d’une Buratta di Bufala, un cocktail de tomates et sa crème basilic (9,90 €).

Monsieur a ensuite dégusté un Pluma de cochon Ibérique, purée de patate douce de « chez nous » sauce au miel (25,50 €).

J’ai, pour ma part, choisi le risotto de champignons – des pleurotes – et sa crème de petits pois frais, remplacée par de la crème d’ail (15,50€).

Pour la touche sucrée, nous avons fait une halte rapide dans une chocolaterie voisine, à la maison Maxime.

Les cabines de plage de Cayeux-sur-Mer

Nous avons poursuivi sur la côte en direction de Cayeux-sur-Mer. Ce sont surtout les 481 cabines installées en cet été 2021 que nous sommes allés admirer, en parcourant un chemin de planches de 2,6 km ! Les cabines rivalisent de belles couleurs : une découverte dont nous étions ravis !

Les falaises d’Ault

Nous sommes allés découvrir les falaises d’Ault depuis la plage du bois de Cise. Petit aparté : je me suis interrogée sur le fait que l’on entend beaucoup plus parler des plages et communes de Normandie que de celles de baie de Somme alors que les communes de bord de mer sont vraiment très belles. J’en ai conclu avec moi-même (sic !) que cela tenait peut-être au fait que les plages n’étaient pas toutes praticables. Les galets et autres rochers ne sont pas rares. On longe donc beaucoup plus la plage qu’on ne la pratique de façon générale. Si vous connaissez les lieux, je serais curieuse d’avoir votre point de vue sur la question.

Pour en revenir aux falaises d’Ault, il s’agit de falaises de craie blanche, qui peuvent faire jusqu’à une centaine de mètres. Impressionnantes, non ?

Mers-les-Bains, commune balnéaire aux 500 villas Belle époque

A Mers-les-Bains, l’on arrive vraiment au Sud du département de la Somme, à la limite de la Seine-Maritime. Dans cette commune, on admire plus de 500 villas colorées et aux différents styles : Art Nouveau, flamand, etc. Ces beautés sont un héritage de la fin du XIXe siècle. Une très belle promenade !

Un déjeuner chez Hello Darling

Avec toutes les restrictions alimentaires liées à la grossesse (bye bye les Saint-Jacques ou le poisson juste snackés, les crevettes, etc.), nous sommes tout simplement allés manger chez Hello Darling, l’un des restaurants à la meilleure critique de Mers-les-Bains !

L’attente a été un peu longue mais nous avions besoin de repos. Nous avons tous deux dégusté un burger Soo cheezy bacon (7,55€) – composé de pain, steak de 125 grammes, bacon grillé, cheddar, etc. – avec des frites nature (2,45€) et au cheddar (3,45€) et chacun un Ginger Ale, un soda artisanal de Brooklyn (3,85€, 35 cl). Sympa !

Le musée Louis-Philippe, une étape en Seine-Maritime sur le chemin du retour

De Mers-les-Bains, l’on arrive donc très vite en Seine-Maritime. La visite du Tréport sera pour une prochaine fois car la fatigue de la grossesse ne m’a pas permis d’envisager de vadrouiller dans une autre ville. Mais nous avons tout de même fait un arrêt au musée Louis-Philippe, installé dans le château d’Eu. Nous avons pu être déroutés par le film transparent destiné à protéger les rampes, les volets fermés, etc. mais le château réserve quelques jolies salles. Il a été la résidence d’été du roi Louis-Philippe et a accueilli deux fois la reine Victoria.

Un séjour dans la Somme en appelle un autre

Cela faisait de nombreuses années que je n’étais pas allée dans la Somme. Ma sœur a étudié quatre ans à Amiens dans les années 90 (cela ne nous rajeunit pas !) et je suis parfois allée la voir mais je garde surtout le souvenir de la cathédrale ou encore des hortillonnages. J’y retournerai sans doute un jour !

Si, pour ce récent séjour, ma fatigue nous a freinés dans nos visites, nous avons tout de même réussi à profiter de ce grand week-end. La baie de Somme, dont nous sommes loin d’avoir fait le tour, est une belle destination ! En haute saison, ne tardez pas à réserver les hébergements et restaurants. D’ailleurs, peut-être aurez-vous plus de chance que nous mais nous avons eu très peu de réseau SFR. Même en deux appels successifs, il a pu être difficile de réserver une table. En prévoyant tout dès lors que l’on a du wifi, cela permet quand même de planifier ses vacances.

Pour organiser votre séjour et si besoin, vous trouverez plus d’idées dans Le Routard Picardie ou encore le Lonely Planet sur la baie de Somme. Nous nous en sommes beaucoup remis aux sites des offices du tourisme.

Et vous, connaissez-vous la Somme et/ou la baie de Somme ?

Retrouvez tous mes billets « Escapades en France » sur une carte :

Appelez-moi Lili. Jeune maman, j'ai 39 ans, vis avec Monsieur, notre petit garçon né en février 2022, et, au rythme d'une garde alternée, avec son ado Junior, en apprentissage. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.