Saviez-vous qu’une ancienne manufacture de sel, inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’Unesco, se nichait dans le Doubs, aux portes du Jura ? Je suis partie le temps d’un week-end estival à la Saline royale, un site impressionnant signé Claude Nicolas Ledoux datant du XVIIIe siècle qui laisse à peine penser, de prime abord, qu’il s’agit d’architecture industrielle ! Vous n’y verrez pas de démonstration de fabrication de sel mais une programmation culturelle soignée mêlant expositions permanentes et temporaires, spectacle nocturne, superbes jardins ou encore hôtellerie et restauration ! Partie avec d’autres blogueurs, nous n’avons pas vu passer nos 24 heures sur place !

Une usine de production de sel dans un cadre architectural remarquable

Notre ami Larousse nous l’explique : une saline est un « établissement producteur de sel à partir du sel gemme ou d’une saumure, au moyen d’une source de chaleur artificielle« . Une saline est forcément royale puisque la vente de sel était un monopole royal.

C’est Sarah, guide à la Saline royale d’Arc-et-Senans, qui nous a présenté le site et son histoire d’usine de production. Du sel en Franche-Comté ? Oui ! 250 millions d’années en arrière, il y avait un océan à cet endroit ! En allant chercher à 250 mètres en profondeur, on trouve donc du sel. Entre la Suisse, Dole ou encore Besançon, Arc-et-Senans se trouvait à un endroit stratégique au XVIIIe siècle.

C’est Claude Nicolas Ledoux, l’architecte favori de Louis XV, qui a imaginé la Saline royale, vaste site doté d’un mur d’enceinte de plus de trois mètres de haut. On remarque immédiatement la forme en arc de cercle des lieux, les rendant faciles à surveiller. En effet ,le sel avait une grande valeur !

Observer l’architecture des lieux est l’occasion de parler des colonnes, symboles de pouvoir associés à la royauté, aux églises et aux banques. Les colonnes pures et lisses sont associées au roi et, sur le site, visibles de tous puisque ce sont les colonnes de l’entrée du site. En revanche, une fois à l’intérieur, la maison du directeur se distingue de par ses colonnes à tambours alternatifs ronds et carrés. Seuls les ouvriers les voyaient : quelque chose d’impur a donc été ajouté. La maison du directeur se repère également à son oculus – sa fenêtre ronde – qui représente l’œil du directeur.

Les jardins de la Saline royale : un régal pour les amoureux des jardins

Les jardins en mouvement

Un festival de jardins éphémères a lieu chaque année à la Saline royale de juin à octobre depuis 20 ans. À partir de cette édition 2021, ces jardins éphémères sont transformés en jardins permanents basés sur l’idée du jardin en mouvement de Gilles Clément. Au programme, 12 jardins visitables toute l’année sur différents thèmes : la graine, le sol, le temps, la vie, l’adaptation, la photosynthèse, la collaboration, etc. Nous les avons découverts aux côtés de Denis, le responsable du Festival des jardins. Je ne m’étais pas renseignée sur les jardins avant ma visite et dois avouer avoir été plus qu’agréablement surprise ! Que d’idées et quel hommage aux plantes ! Certains espaces sont même vraiment un enchantement.

Avant d’assister au spectacle nocturne Lux Salina, nous avons pu profiter encore un peu des jardins en mouvement en déambulant dans les allées éclairées. Un supplément de magie à ne pas manquer !

Le cercle immense et ses jardins éphémères, à partir de juin 2022

Le 2e demi-cercle de la Saline royale est en travaux et se prépare à devenir un cercle immense ouvert au public à partir de juin 2022. Le projet est celui d’un îlot de biodiversité inspiré par la ville idéale de Claude-Nicolas Ledoux. Au programme : des jardins pédagogiques autour des couleurs et des odeurs, des plantes médicinales et aromatiques, des céréales anciennes, un potager en permaculture mais aussi une prairie fleurie, un jardin d’eau et une promenade comestible. Je serais très curieuse de voir le rendu ! C’est ici que seront installés les futurs jardins éphémères du Festival.

La visite des expositions permanentes avec l’Histopad

Nous avons parcouru les expositions permanentes avec l’Histopad, une tablette numérique qui accompagne la visite du nouveau parcours. L’idée est redécouvrir le monument en réalité augmentée au temps de la manufacture. La location de l’Histopad est inclue dans les 13 € d’entrée (plein tarif).

Le musée Claude Nicolas Ledoux

Le musée Claude Nicolas Ledoux est consacré à l’œuvre du créateur de la Saline Royale. L’on y découvre une soixantaine de maquettes de bâtiments dont peu existent encore aujourd’hui. De nombreux lieux n’ont jamais été construits ou ont été détruits.

Claude Nicolas Ledoux proposait une architecture destinée à une cité idéale et était en avance sur son temps sur le fond et la forme (le béton armé n’existait pas !). L’on peut voir des références à l’Antiquité, à la Renaissance, etc. L’architecte était un contemporain de Rousseau. L’idée à l’époque était que l’homme était fondamentalement bon mais que la société pouvait le corrompre.

Le musée du sel et la maison du directeur

Origines, production, routes et commerces, usages, etc. : le musée met le sel à l’honneur. Saviez-vous que le légionnaire romain touchait sa solde en sel ? Ou encore que la gabelle avait été instaurée en 1340 par Philippe VI de Valois ?

Lux Salina, le spectacle de projections 2021

Les jeudis, vendredis et samedis du 15 juillet au 21 août 2021, un spectacle sucré par Plonk & Replonk a animé les soirées de la Saline royale. Images, musique et scènes théâtrales jouées par 150 figurants retraçaient les différentes périodes de l’histoire de la Saline royale depuis le XVIIIe siècle. Plonk & Replonk ont revisité l’histoire des lieux : et si Jean-Baptiste Glucose avait créé sa Sucrine royale ? Visiter l’exposition en lien avec le spectacle avant de le voir nous aurait certainement davantage éclairés sur son propos mais il reste bon de se laisser un peu bercer.

L’exposition « La Sucrine royale » de Plonk & Replonk, présentée jusqu’au 31 octobre 2021

Nous avons visité l’exposition « La Sucrine royale » de Plonk & Replonk aux côtés de son scénographe Dominique Landucci, qui décrit ce métier comme étant celui de la « personne qui est chargée de tout ce qui n’est pas humain ». L’exposition permet de suivre les aventures de Jean-Baptiste Glucose, personnage imaginaire qui aurait imaginé la Sucrine.

Je ne connaissais pas Plonk & Replonk, un collectif d’éditeurs suisses spécialisé dans les photomontages humoristiques et les détournements de cartes postales anciennes. Inutile d’adhérer à 100% de leurs propositions pour se régaler devant ce parcours décalé !

L’exposition « Destins de Cirque », présentée jusqu’en janvier 2022

La Saline royale d’Arc-et-Senans rend hommage aux artistes circassiens « qui ont poétisé et fasciné le monde depuis 1768 » à travers l’exposition « Destins de cirque ». Si la rétrospective débute à partir de cette période, c’est parce qu’elle est permise par le début des traces écrites. Affiches, gravures, costumes, instruments de musique… : voilà que l’on questionne notre rapport au cirque et que l’on s’imagine aller assister à une représentation.

Cette exposition a été l’occasion d’apprendre beaucoup de choses, par exemple sur les influences du cirque moderne :

  • l’époque romaine et ses scènes de guerre, etc. La forme ovale ou circulaire des arènes de l’époque se retrouve dans le cirque.
  • le Moyen-Age avec les saltimbanques, l’itinérance des artistes, les acrobaties, le jonglage, etc.

À l’origine, les clowns devaient divertir les spectateurs entre les numéros. Grâce aux clowns Fratellini, c’est devenu un art : ils ont fini par avoir leur propre numéro de 45 minutes. Saviez-vous qu’il existait différents clowns ?

  • le clown blanc, malicieux et qui commande
  • l’auguste, qui est le gaffeur
  • le contre-pitre, encore un niveau au-dessus au registre des gaffeurs

L’exposition est aussi l’occasion de parler des femmes de cirque ou même de Buffalo Bill !

Se restaurer à la Saline royale

Pour le déjeuner, nous sommes allés à la Table des jardins, qui propose en été de la « petite restauration à base de produits du terroir ». Quiche et salade, cookie… : il ne m’en faut pas plus pour me régaler. Cerise sur le gâteau : il est possible de s’installer à des tables très agréables et intimistes en extérieur.

Le samedi soir, avant le spectacle, nous avons découvert la formule de restauration à 7€ pour un plat et une boisson. Une viande et deux accompagnements étaient au menu. J’ai opté pour le tout végétarien.

Dormir au cœur du site de la Saline royale

Pour profiter au mieux de la Saline royale, prendre le temps d’y flâner et, selon le jour, aller voir le spectacle nocturne sans supplément de fatigue ou de trajet, quoi de plus simple que de profiter de l’hôtel trois étoiles qui y est installé ?

J’ai dormi une nuit sur place. Ma chambre était claire, propre et agréable. J’avais une jolie vue sur une partie des jardins. La salle d’eau est décorée dans les tons de rouge et de blanc et également agréable à utiliser. La seule piste d’amélioration serait de faire en sorte que, même en faisant attention, on n’arrose pas généreusement, en se douchant, le sol au niveau des toilettes (attention aux chaussettes !).

Pour vous donner une idée, la chambre double est proposée à 115 € la nuit et la triple à 137€. La taxe de séjour est d’1€ par personne.

Le petit-déjeuner est servi à la Table des Jardins entre 8h et 10h pour 10€ par personne (et 7€ jusqu’à 12 ans). Il s’agit d’un buffet qui permet aisément de trouver son bonheur pour un début de journée gourmand.

Pause gourmande autour de spécialités locales

Ah, la France et ses spécialités ! Il serait dommage de se rendre en Franche-Comté et de ne pas profiter de ce que le territoire a à nous proposer. Un peu de Mortuacienne pour vous rafraîchir ? Ou quelques mini sablés au comté et aux morilles (le plus dur est de s’arrêter) ?

Avant de repartir, la librairie-boutique pourrait bien vous tenter.

Vous aurez perçu que la Saline royale avait une vraie programmation. Parmi les prochains événements :

  • le trail des deux salines, le 3 octobre 2021
  • les concerts de la Saline royale Academy, du 17 octobre au 7 novembre 2021
  • la foire aux plantes, les 16 et 17 octobre 2021
  • le marché de Noël des métiers d’art et de savoir-faire, les 27 et 28 novembre et 11 et 12 décembre 2021
  • la patinoire couverte de 300 m2 au cœur de la Saline royale, du 27 novembre 2021 au 9 janvier 2022
  • etc.

Vous pouvez bien sûr visiter la région en voiture mais sachez qu’une gare est proche de la Saline royale. Il est donc possible de s’y rendre par ce moyen !

Aviez-vous déjà entendu parler de la Saline royale d’Arc-et-Senans ? Est-ce que sa visite vous tente ? Ou vous y êtes-vous déjà rendu(s) ? Cela aura été en tout cas un plaisir que de faire cette parenthèse naturelle et culturelle !

Saline royale d’Arc-et-Senans
EPCC Saline royale
Grande rue
25610 Arc-et-Senans

Ouvert tous les jours
En juillet et août de 9h à 19h
Avril, mai, juin, septembre et octobre : de 9h à 18h
Novembre à mars : 10h à 12h et de 14h à 17h
Fermé le 25 décembre et le 1er janvier
Différents tarifs – Tarif plein : 13€
Le site de la Saline royale

Un grand merci aux équipes de la Saline et à Charline !

Retrouvez tous mes billets « Escapades en France » sur une carte :

Appelez-moi Lili. J'ai 38 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son ado Junior, en apprentissage. La famille va s'agrandir en février 2022. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.