Plus je lis Brittainy C. Cherry, plus je comprends son succès en new romance. The Gravity of us est le dernier tome de sa saga The Elements, qui comprend quatre histoires complètement autonomes, chacune consacrée à un élément. J’ai vraiment beaucoup aimé les tomes consacrés à l’air puis à l’eau mais, ici, avec la terre, j’ai l’impression d’avoir atteint encore un niveau supérieur.

Il s’agit une nouvelle fois d’un drame psychologique mais je l’ai trouvé dosé d’une façon plus conforme à mon goût, sans ajouter de drame au drame. J’ai dévoré le roman, ai un peu ri (si si !) et les mouchoirs se sont de nouveau invités en accompagnement de ma lecture. Touchée !

The Gravity of us : l’histoire

« C’est une histoire de deuil et d’amour. Ce sentiment qui embrase les êtres humains et réduit leur cœur en cendres. L’alpha et l’oméga de chaque voyage.

Lucy perd sa mère à 18 ans, la laissant elle et ses deux sœurs aînées orphelines. Lorsqu’elle emménage, quelques années plus tard, avec la cadette Mary et son époux, à Wauwatosa dans le Wisconsin, elle rencontre, Graham, mi-écrivain mi- artiste, qui vient lui, de perdre son père.

Ils n’étaient pas faits l’un pour l’autre. Moi je rêvais. Pour lui la vie n’était qu’une succession de cauchemars.

Il nous arrivait de partager de brefs instants au cours desquels nous étions sur un petit nuage, quand la réalité nous heurtait de plein fouet, et nous forçait à redescendre sur terre. Cependant, si l’occasion m’était accordée de tomber, une fois encore, je tomberais avec lui pour toujours.
Même si nous devions, inéluctablement, nous écraser au sol. »

Mes impressions sur The Gravity of us

Les héros ont chacun eu à faire le deuil de la famille parfaite depuis bien longtemps. Ils sont issus de familles monoparentales, avec ou sous amour, avec ou sans structure, avec ou sans fratrie. Pour faire face aux épreuves, chacun fait avec ce qu’il a : la difficulté rend les uns sensibles, doux et empathiques, et mure les autres dans une sorte de sidération en les coupant de toute émotion.

J’ai beaucoup aimé Lucy, à laquelle j’ai pu m’identifier sur certains côtés. Elle aime la couleur, veut rassembler son clan, soutenir ses sœurs, Mari et Lyric. Elle est assurément vivante.

Quant à Graham… On sent dès le départ, notamment parce que le récit est aussi raconté de son point de vue, qu’il ne peut être autrement que glacial et qu’il relègue au fond de lui toute sa richesse intérieure. Ça pourrait sembler cliché mais ça fonctionne très bien.

The Gravity of us parle des différentes facettes d’une personne : la façade en public, la vérité en privé. Des messages ? Il faut savoir écouter son cœur, quand soutenir ou s’éloigner de quelqu’un, trouver sa propre vérité, s’entourer des bonnes personnes…

Si The Elements est une saga de new romance, l’objet de The Gravity of us n’est pas la sexualité. L’amour est abordé d’une façon différente. L’amour amoureux y a sa place mais pas uniquement. Il est aussi question d’apprivoisement.

Brittainy C. Cherry nous réserve quelques surprises de taille (quand on pense en avoir fini avec les révélations, une dernière arrive !) qui font s’entremêler des destins. The Gravity of us est un drame donc, par définition, n’est pas joyeux-joyeux. Les funérailles ont d’ailleurs leur place dans le roman.

La couverture est vraiment en accord avec l’histoire et se rapporte à un passage précis du livre. Elle ne m’a pourtant pas donné plus envie que ça mais il ne fallait pas s’arrêter à des préjugés.

Un extrait ? « C’était comme si le paradis et l’enfer étaient entrés en collision, et que, quel que fût le choix, c’était bien et mal à la fois. Nous nous étions embrassés comme si nous commettions une erreur et, en même temps, comme si c’était la meilleure décision à prendre. Ses lèvres sur les miennes m’avaient fait flotter très haut tout en me faisant chuter. D’une certaine manière, son souffle avait fait battre mon cœur plus vite en même temps qu’il le faisait s’arrêter« .

Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise mais The Gravity of us est un roman très sensible, qui donne des coups au cœur. Je vous le recommande chaleureusement.

Et vous, connaissez-vous la plus de Brittainy C. Cherry ?

The Elements, tome 4 : The Gravity of us, de Brittainy C. Cherry
Hugo New Romance©
Sortie le 2 novembre 2017
Prix grand format : 17€, poche : 7,60 €, ebook : 7,99 €
Retrouvez le 4e tome de The Elements sur Amazon ou chez votre libraire !
Empruntez le roman à la bibliothèque de Paris

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.