C’est avec la lecture de The Fire que je viens de terminer la saga de The Elements de Brittainy c. Cherry. Ce drame psychologique dédié au feu est probablement le plus sombre de la série et celui que j’ai mis le plus de temps à lire. Il est si intense, cumulant les drames, que je n’ai pas eu envie de pleurer ni de rire. J’ai juste ressenti un malaise et l’envie de le terminer. Le roman est très bien écrit mais la drogue, la maladie, la violence conjugale et familiale… Ce n’était pas simple !

The Fire : l’histoire

« Deux amis, brisés par des relations familiales difficiles, tombent amoureux jusqu’à devenir une drogue l’un pour l’autre. tout les oppose en apparence, mais au fond ils se ressemblent Elle a toujours été la femme de sa vie, et lui pour elle, son plus douloureux échec. Parviendront – ils à vivre l’un sans l’autre ?

Il était une fois Logan, et je l’aimais. Tout nous opposait, mais nous étions plus proches l’un de l’autre, que quiconque ne pourra jamais l’être. Il faisait partie de mon être, de toutes les manières possibles, nos vies étaient jumelles au point de ne former qu’une seule et même flamme qui se consumait. Jusqu’au jour où je l’ai perdu.

Il était une fois un garçon, et je l’aimais. Et le temps de quelques soupirs, de quelques murmures, de quelques instants, je crois qu’il m’a aimée, aussi« .

Mes impressions sur The Fire

J’ai commencé à lire The Fire il y a quelques semaines puis ai mis ma lecture entre parenthèses car l’intensité du malheur ressenti par les personnages était un peu trop forte pour moi.

En effet, Logan, le héros, va mal. Fils d’une mère au fond aimant mais rendue méchante et instable par la drogue, il a lui aussi plongé dans les addictions dès ses 16 ans. Son père est une ordure et cumule les défauts : manipulateur et violent, il deale. Logan a des qualités et fait des déclarations d’amour comme personne mais il est aussi autodestructeur. Il fait du mal aux autres en même temps qu’à lui-même.

Une seule personne du cercle familial de Logan s’en sort bien : Kellan, qui a la même mère que lui mais a échappé à ce programme de misère grâce à son père. Kellan donne beaucoup de sa personne et fait ce qu’il peut.

L’autre personne chère au cœur de Logan est Alyssa, sa meilleure amie, son tout. Alyssa grandit dans un cadre plus sécurisant, notamment d’un point de vue matériel. Mais sa mère est froide et directive. Son père est distant voire absent. Elle ne peut pas trouver d’amour auprès de lui. Alyssa aime la musique… et Logan.

La couverture du livre ne ment pas : on y voit un homme qui semble souffrir. Bingo ! Puisqu’un malheur n’arrive jamais seul : l’hôpital et la maladie font partie du récit. Si le roman est de qualité et la plume de Brittainy C. Cherry une valeur sûre, je dois avouer que l’enchaînement de drames a eu à mes yeux un côté vraiment excessif, qui m’a empêchée de ressentir des émotions fortes. J’ai eu de la compassion pour les personnages mais ai quand même eu envie de secouer un peu Logan.

The Fire est donc vraiment le roman de la saga qui m’a le moins emportée. Mais je vous conseille chaleureusement les autres tomes – dédiés à l’air, à l’eau et à la terre – … qui vous donneront envie de lire celui-ci (ah ah).

The Elements, tome 2 : The Fire, de Brittainy C. Cherry
Hugo New Romance©
Sortie le 11 janvier 2018
Prix grand format : 17€, poche : 7,60 €, ebook : 7,99 €
Retrouvez le 2e tome de The Elements sur Amazon ou chez votre libraire !
Empruntez le roman à la bibliothèque de Paris

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.