Falling Again est le 4e roman publié de Morgane Moncomble. Je pense avoir décidé de lire tous ses romans à venir lorsque j’ai lu le tout premier, Viens, on s’aime, qui a juste été un énorme coup de cœur. Chaque héroïne de l’écrivaine porte un nom de fleur. Ici, c’est avec Fleur, ou Lilas, que l’on fait connaissance. La jeune femme est embauchée par une entreprise de jeux vidéos et y retrouve… son amour d’enfance, brutalement perdu de vue. Sauf qu’il ne se souvient pas d’elle…

L’histoire de Falling Again

« Surdoué mais solitaire, Aaron n’a que cinq ans lorsqu’il manque de se noyer. Celle qui le sauve d’une mort certaine n’est autre que Fleur, une petite fille bavarde avec des millions d’amis.

Au travers de lettres échangées, les deux enfants se promettent un amour durable digne des meilleurs dramas coréens… jusqu’à ce que la vie les sépare.

Seize ans plus tard, Fleur est une écrivaine romantique mais fauchée qui a perdu toute confiance en elle. De son côté, Aaron est devenu un professionnel du jeu vidéo froid et asocial. Lorsque leurs chemins se croisent à nouveau, Fleur pense que c’est le destin ; l’occasion de faire table rase du passé.

Seul problème : Aaron semble avoir tout oublié de leur histoire d’amour« .

Mes impressions sur Falling Again

Volontaire ou non, j’ai vu au début du roman un clin d’œil à The Silent Waters avec les échanges de petits mots entre enfants et le rôle de la petite fille qui essaie toujours un peu de forcer un garçon à « s’engager » avec elle.

Falling Again aborde pas mal de thèmes de société et prend en tout cas garde à apporter de la mixité et des profils différents. Je ne devrais pas le remarquer mais ce n’est pas toujours le cas dans les romans et dans la « vraie vie ».

Fleur – ou Lilas – a grandi auprès de ses deux papas, dont elle a reçu tout l’amour et le soutien dont elle a besoin. Elle se sent finalement si aimée qu’elle en a développé un syndrome de l’imposteur, faisant écho à ce que beaucoup ressentent malheureusement. Fleur est créative, gentille et sociable.

Aaron est un héros un peu à contre-courant car s’il est admiré, il n’a pas vraiment d’amis et entretient un petit côté ermite. Il est confronté à des difficultés dont il ne parle pas. Son univers et sa stabilité vont se trouver secoués par l’arrivée de Lilas-Fleur au sein de son entreprise de jeux vidéos. Le récit est raconté alternativement de son point de vue et de celui de Lilas. C’est une bonne chose car on perçoit peu qui est Aaron.

Je n’ai pas eu vraiment le temps de m’attacher aux deux copines et colocataires de Fleur. J’ai par contre beaucoup aimé Nicolas, le collègue des héros, qui apporte de l’humour, de la légèreté… mais pas uniquement.

Si je ne connais rien aux Kdramas et pas grand chose aux jeux vidéos, j’ai trouvé intéressant que l’action se place dans ce cadre. Inutile cependant d’être fan pour apprécier le roman. La visite à Disneyland Paris m’a plu… d’autant plus en cette période de fermeture ! Ancrer la vie des personnages dans une réalité que l’on connaît est toujours doux.

J’aime toujours beaucoup le style de Morgane Moncomble, sa façon de narrer les choses. J’ai frissonné et une scène entre Fleur et ses papas m’ont sérieusement émue.

J’avoue avoir cédé à la tentation car je tiens mal le suspense : je suis allée farfouiller un peu vers la fin du roman pour comprendre ce qui taraudait les personnages. L’intrigue est bien tissée et originale.

La seule chose qui me chagrine est que je n’ai pas eu une lecture passionnée, ne me suis pas projetée sur l’histoire d’amour… n’ai pas fait le plein d’émotions. C’était vraiment une bonne lecture mais je reste en attente d’un vrai effet wahou. J’aime aimer avec les personnages, avoir des coups au cœur… Ici, j’ai « simplement » passé un bon moment de lecture.

J’espère que vous aurez vous aussi envie de voir quelle histoire se cache derrière cette sublime couverture !

Falling Again, de Morgane Moncomble
Sortie le 1er octobre 2020
Prix papier : 17€ / Prix numérique : 9,99€
Commander le roman sur Amazon
Emprunter le roman à la bibliothèque de Paris

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.