J’étais depuis un moment tentée par la saga Marked Men de Jay Crownover. En effet, lorsque j’avais participé à une rencontre avec l’écrivaine à l’occasion de la sortie française du 1er tome de Wild men, la pétillante américaine faisait régulièrement allusion à ses héros tout droit sortis d’un salon de tatouage. C’est un peu le hasard qui a fait que j’ai commencé par le 3e tome, Rome, seul volume disponible le jour où je l’ai trouvé. Mais nul doute que les cinq autres tomes devraient rapidement figurer sur ma pile à lire.

L’histoire de Rome, 3e tome de Marked Men

« Intrépide et pleine de vie, Cora Lewis est aussi celle qui veille sur ses amis tatoueurs du salon Marked, où elle officie comme pierceuse. Derrière son apparente gaieté se cache un cœur fragile, bien décidé à ne plus jamais succomber à la passion. Cora attend maintenant l’homme parfait, sans bagages douloureux ni histoire dramatique, avec qui elle pourra s’engager.

Sous ses airs rassurants de soldat fraîchement revenu du front, Rome Archer est en fait têtu, autoritaire et traumatisé. A priori très éloigné du candidat idéal ! Alors qu’il cherche un moyen de reprendre le cours de sa vie malgré les démons de la guerre qui le poursuivent, Cora débarque pour l’éclairer de mille couleurs.

Parfois, les mauvais choix peuvent se révéler les meilleurs« .

Mes impressions sur Rome, 3e tome de Marked Men

Une bonne romance passe quand même souvent par un héros qui nous plaît vraiment. Et Rome est un parfait book boyfriend. Il est vraiment décrit comme un très bel athlète, forgé par la guerre et la musculation. Le sujet des vétérans est récurrent dans la fiction américaine et a touché l’écrivaine de près. J’ai pensé à ce propos à d’autres livres et séries, comme Virgin river.

Le récit est fait alternativement par l’héroïne, Cora, et le héros. La jeune femme se décrit comme petite et fluette mais ne manque pas de caractère, est assez psychologue et d’un grand soutien auprès de ses amis. La répartie ne lui manque pas. Bref, elle sait où elle va dans la vie ! Et c’est un plaisir de découvrir Rome à travers ses yeux. Le mot qui vient au sujet du jeune homme est « intense ». Dès qu’il s’agit de lui, tout est intense.

Et Jay Crownover semble exceller dans la description d’hommes solides. J’ai vraiment ressenti ce qu’elle décrivait. La lecture m’a fait du bien. J’ai lu plusieurs fois certains paragraphes juste pour le plaisir de ressentir la profondeur des mots et situations.

Si l’histoire peut se lire de façon indépendante, les personnages secondaires restent nombreux et on sent que lire la saga dans l’ordre ne manque pas d’intérêt. Heureusement, des indices sont peu à peu glissés et on arrive à replacer un peu tout le monde.

J’ai eu une lecture moins avide de la seconde partie de Rome car l’intrigue était déjà posée et le propos était légèrement différent, moins basé sur l’attraction et la découverte de l’autre.

On sent que l’écrivaine connaît le milieu qu’elle décrit et ce n’est pas le premier de ses romans qui met en scène des bagarres dans un bar. L’histoire aurait, à mon goût, aussi très bien fonctionné sans une petite couche dramatique supplémentaire liée à des bikers.

Ce ne sont que ces légers « mais », couplés au fait que j’ai moins facilement pu m’isoler pour lire la fin, qui font que Rome n’est peut-être pas un Coup de cœur mais j’ai vraiment passé un excellent moment de lecture.

Extrait de Rome

– Il n’y a rien de mal à viser les étoiles.
– Si, quand tout ce qu’il y a de disponible est ici, sur la terre ferme. J’aime Rule de tout mon être, mais il est loin d’être parfait. Les relations ne sont pas vendues toutes prêtes et les gens ont des défauts. Il faut s’en accommoder et aimer l’autre quand même. Nos défauts sont ce qui nous rend uniques, et peut-être que Rule n’est pas parfait, mais il est absolument parfait pour moi.

Si vous aimez la new romance, je vous conseille de vous plonger dans l’univers des Marked Men ! Pour ma part, j’en lirai certainement d’autres !

Rome, Marked Men tome 3, de Jay Crownover
J’ai lu – Fantasme
Prix papier : 7,40€
Commander le roman sur Amazon
Emprunter le livre auprès des bibliothèques de Paris

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.