Il y a peu, je vous présentais une new romance que j’ai adorée : Plus loin, de Robin York. Une fois le roman terminé, j’avais vraiment hâte de me plonger dans la suite : Plus fort. Ce second tome n’a malheureusement pas été à la hauteur de mes attentes et j’ai mis une bonne dizaine de jours à le lire. Si le récit reste agréable à découvrir, l’ensemble est un peu pesant et tourne trop à mon goût sur un rejet de l’autre ou un côté martyr qui m’a un peu chagrinée. J’étais moins dans l’histoire mais cela reste un ressenti personnel. Je vous explique pourquoi !

Plus fort : l’histoire

« West est parti, laissant derrière lui Caroline et ses études qui le promettaient à un brillant avenir. Il croyait que c’était la chose la plus difficile au monde ; il se trompait. Quand son père meurt, West se retrouve face à un terrible dilemme : rester auprès des siens ou renouer avec l’université de Putnam et en faire profiter sa petite sœur ? Caroline est prête à tout pour l’aider, mais elle ne se laissera pas détourner de son objectif, aussi ambitieux soit-il. Et si leur rencontre n’avait été que le début de quelque chose de tellement plus grand – de tellement plus fort ? »

« Il me manque à un point intolérable, comme un membre fantôme. Je suis incapable de me défaire de mon addiction. Tout en moi brûle de le retrouver, avec une telle violence que j’en perds le sommeil. C’est plus fort que moi, et j’ai peur que ce désir ne faiblisse jamais. »

Mes impressions sur Plus fort

Dans Plus fort, Robin York nous emmène en Oregon faire connaissance avec la famille du héros, West. Le jeune homme est plus sombre que jamais et fait en sorte d’être le plus désagréable possible. Cette ambiance est sensée créer un côté inaccessible qui peut plaire mais qui m’a un peu agacée. Quand c’est trop, c’est trop(ico… pardon) ! Si ce personnage est différent d’un Hardin dans After par exemple, certains côtés m’ont rappelé ses excès. De même, s’il est possible que j’aie moi-même un sens du sacrifice, j’ai vu un côté un peu too much dans le rapport que le héros entretient avec sa sœur. Cela m’a peut-être aussi évoqué des choses personnelles déplaisantes avec lesquelles faire un parallèle.

Frankie, la petite sœur de West, a environ 10 ans. L’écrivaine nous demande de l’aimer juste parce que son grand frère l’aime mais il m’a manqué quelque chose à son égard.

Caroline a acquis une grande sagesse et se sent âme à soulever des montagnes. Je me suis sentie assez différente d’elle et ne sais pas si j’accepterais ce qu’elle est prête à accepter au nom de la compréhension. Plus fort est une histoire de pardon et d’acceptation.

Caroline & West m’ont moins fait rêver que dans Plus loin. Si mon jugement est un peu sévère, c’est aussi parce que j’avais tellement aimé le 1er tome ! Mais, quand même, il m’a vraiment manqué quelque chose dans cette suite, qui a peiné à réellement m’intéresser.

Si vous avez lu Plus fort, je serais curieuse de connaître votre avis.

Caroline & West, tome 2 : Plus fort, de Robin York
Paru en juillet 2016 chez Milady
Grand format : 18,20 € / Poche : 6,90 € / Numérique : 5,99€
Commander le livre sur Amazon
Emprunter le livre numérique auprès des bibliothèques de Paris

Retrouver tous mes billets lecture

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior, collégien. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis plus de 16 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram ou Pinterest.