Nous voici de retour près de Paris depuis dimanche, après 93 jours passés dans l’Aube. En dehors d’un point gourmand, je ne vous ai pas encore raconté comment se sont passées ces cinq premières semaines de déconfinement. Je reviens donc aujourd’hui sur cette parenthèse particulière, à base de télétravail, sport à la maison, couture de masques, premières sorties (surtout chez ma sœur !), soin à l’institut Marionnaud de Troyes et promenades dans les champs. Une façon de clore ce chapitre et d’être prête à vraiment replonger dans le bain parisien !

Des ateliers couture pour fabriquer des masques

J’avais suivi jusque là deux ou trois cours de couture dans ma vie : autant dire que je ne sais pas coudre. Mais Monsieur comme moi avons voulu coudre nos propres masques – en plus de ceux que l’on a pu recevoir – pour avoir un peu de stock. N’étant par exemple pas présents dans notre commune au moment de la distribution et n’ayant jamais reçu ceux qui devaient être déposés dans notre boîte, il nous a paru sage d’être prudents.

Ma sœur nous a accompagnés dans cette entreprise, nous conseillant sur les tissus à choisir (100% coton, les plus légers possible…) et nous enseignant gentiment la technique pour faire des masques à trois plis. Nous avons acheté les tissus chez Mondial tissus et Ellen, à Troyes. Si nous comptions nos heures, nous aurions peur car nous avons fait mais aussi défait (gloups). Avoir de l’aide nous a plus que guidés. Sans cela, nous aurions renoncé je crois. Au final, nous sommes contents d’avoir un peu appris et fait une grande partie de nos masques.

Une cure de compléments alimentaires pour améliorer l’état de ma peau

Pendant ces trois mois, l’acné a fait son retour en force. Je ne sais pas si ce sont les excès alimentaires, le stress et la fatigue, les hormones ou un peu de tout (sauf la pollution !) mais le bas de mon visage lance des SOS.

Jusque là, je prenais au besoin et en cure des capsules d’huile de beauté Vitarmonyl et le résultat était presque magique. L’emballage a changé et la recette semble pourtant au minimum approchante mais je termine mon deuxième pot et mon deuxième mois de cure et ça ne va pas mieux du tout.

J’ai aussi acheté de l’Omegabiane pour découvrir ce produit – je suis de longue date une grosse consommatrice de Lactibiane de Pileje, le même laboratoire – et voir si plus d’effets se font sentir et le résultat semble vraiment modeste là encore. Le problème se situe peut-être ailleurs… A suivre !

Un soin à l’institut Marionnaud de Troyes

J’avais reçu pour Noël un bon pour un soin chez Marionnaud. Avec le début du confinement, mon rendez-vous avait logiquement été annulé et mon bon prolongé jusqu’à fin juin. J’ai profité d’être à Troyes pour bénéficier de mon modelage relaxant du corps d’une heure.

Sortant très peu, cela m’a fait tout drôle de sortir pour un massage. Porter un masque était un peu perturbant aussi pour cette activité mais la séance m’a fait du bien. La personne qui m’a massée était discrète et pro, la pression très bien. Un moment agréable !

Rapide promenade à Troyes

Puisque je suis allée à Troyes pour le massage, j’en ai profité pour faire quelques achats utiles. Je ne me fais pas encore aux promenades avec un masque mais c’est bien masquée que j’ai par exemple parcouru la jolie rue Larivey. Voyage dans le temps assuré !

Le plein de nature et la continuité du confinement

Pendant ces cinq semaines, j’ai fait un nombre incalculable de photos de coquelicots et nous avons continué à nous promener dans les champs, comme pendant le confinement. Nous avons vu moins de couchers de soleil puisque les jours ont allongé et que nous étions souvent occupés (ou devant un épisode rituel sur Netflix entre 21h et 22h !).

Et les journées ont été de nouveau ponctuées par :

  • le télétravail, qui a constitué l’essentiel de notre emploi du temps
  • des cours de sport : toujours de la zumba, entre les cours en replay de ma salle de sport et les lives dont je n’ai cessé de vous parler, ainsi qu’un cours de body jam qui m’a déçue, un cours de Bollywood qui changeait un peu et toujours du body balance
  • de la lecture… J’ai même ouvert un compte Bookstagram !

Je suis en train de vous préparer un dernier billet gourmand sur cette même période de déconfinement. J’espère en tout cas que vous reprenez aussi vos marques et que vous allez bien.

Prenez soin de vous et à très vite !

Retrouvez mes billets hebdomadaires sur le confinement

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior, collégien. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis plus de 16 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram ou Pinterest.