Je n’ai pas eu besoin de plus qu’un regard à la couverture de L’Ogre et le chardon, le 1er tome de la saga littéraire Les MacCoy, d’Alexiane Thill, pour avoir envie de le lire. Le roman tient ses promesses. Il nous plonge en Écosse à notre époque mais dans ce qu’elle a de plus traditionnelle, comme si les clans tiraient encore toutes les ficelles de cette terre de légende. Le roman est classé « romance psychologique ». Les manœuvres politiques, intrigues en tous genres et la passion sont de mise. Une histoire addictive !

L’Ogre et le chardon : l’histoire

« Et si les clans d’Écosse n’avaient jamais disparu ? Et s’ils continuaient à diriger les Highlands à l’insu du reste du monde ? Quand Phèdre arrive à Édimbourg pour respecter les dernières volontés de son père, elle se retrouve malgré elle entraînée dans ce monde de clans et de querelles sanglantes qui lui est inconnu. Recueillie par le fougueux et irascible Caleb, chef du clan MacCoy, elle se révèle bientôt être une pièce maîtresse sur l’échiquier du pouvoir.« 

Source : Hugo & Cie

Les MacCoy, tome 1 : L'Ogre et le chardon - Alexiane Thill

Mes impressions sur « L’Ogre et le chardon »

Cap sur l’Ecosse, les châteaux et l’univers des clans

Si, comme moi, vous suivez Outlander, vous aurez sans doute des images de la série qui se superposeront au monde que vous vous créerez au début de votre lecture. Ensuite, vous serez suffisamment pris par l’histoire pour en faire abstraction. On retrouve tous les noms typiques : Callum, MacKenzie, etc. J’ai d’ailleurs eu quelques difficultés dans les premiers chapitres à distinguer qui étaient Caleb, Logan, Duncan, etc. et quels étaient leurs noms, clans, surnoms. J’aurais presque dû prendre des notes ! Heureusement, les choses s’éclaircissent bien par la suite.

Puisque l’on en est aux références, j’ai eu des pensées pour l’univers de Kiera Cass et de sa saga La Sélection. En effet, les récits ont en commun un certain sens du féodal et de la royauté à l’époque actuelle, une histoire d’attrait et d’amour, etc. J’adore ! 

L’ogre

L’ogre, c’est Caleb, chef du clan des MacCoy. Je l’imagine avoir bientôt 30 ans. Il parle gaélique et anglais, est, comme ses proches, orphelin et a dû nouer des alliances. Amateur de chevaux et coureur de jupons, il incarne une certaine idée de la puissance et de la virilité. Les personnages secondaires ne manquent pas de nous rappeler que Caleb n’est pas commode, même plutôt rude et sans pitié. Et pourtant… La lectrice perçoit un homme au bon fond, secret, tourmenté, voire un peu sombre, fort et viril. Bref, la lectrice est sous le charme.

Le chardon

Le chardon, c’est Phèdre Duval, une jeune femme aux origines franco-écossaises. Elle débarque en Écosse comme prévu par le testament de son père. On sait qu’elle a été agressée lorsqu’elle était jeune et en porte les marques physiques. Elle fait, au départ, pas mal de crises d’angoisse, comme si elle n’avait pas de prise sur elle-même. Elle est la première pupille que Caleb prend sous son aile. L’histoire, de son point de vue, est vraiment initiatique. Bien que Phèdre aie vécu éloignée de l’univers des clans, elle a suffisamment de confiance en elle pour jouer le jeu et faire bonne figure.

De belles heures de lecture garanties

L’histoire mêle château de vieilles pierres et téléphones portables. Elle compte plus de 600 pages donc garantis bon nombre d’heures de lecture, étalées sur six jours, en ce qui me concerne. C’est vraiment parce que je n’ai pas eu de jour off dernièrement que je n’ai pas pu me poser plus de deux heures d’affilée sur le roman. J’ai même lu en marchant dans la rue parce que j’étais frustrée de devoir m’arrêter.

J’ai aimé cette plongée dans l’univers imaginé par Alexiane Thill. Les personnages se dévoilent peu à peu, l’avenir se construit. Il est question de revanche et d’alliances. Tout est encore possible !

La suite… ou les suites !

L’Ours et le taureau, le 2e tome de la saga Les MacCoy, est sorti ce 4 juillet. Et, cerise sur le gâteau, il existe un bonus au 1er tome : Dans les yeux de Caleb. Il s’agit de la même histoire que celle de L’Ogre et le chardon, mais vue par le jeune homme (euh, le Laird, pardon). Je me note de le lire quand j’en aurai l’occasion !

Et vous, êtes-vous tentées ?

Les MacCoy, tome 1 : L’Ogre et le chardon – Alexiane Thill
Prix papier au format poche (en inédit) : 8,50 €
Sortie le 13 juin 2019
Commander le roman sur Amazon

Merci à la team Hugo new romance pour cette lecture !

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 36 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis plus de 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou Inspilia.