Le jardin d'Alphonse - théâtre Michel - Photo : Franck Harscouet

Monsieur et moi sommes allés découvrir la nouvelle pièce « Le jardin d’Alphonse » au théâtre Michel. Cette comédie de Didier Caron rassemble neuf personnages le jour du deuil du grand-père. Cette réunion de famille est l’occasion de régler les comptes entre tous les personnages. Rassurez-vous : le rire est de la partie. Nous sommes sortis conquis par le spectacle !

Le jardin d'Alphonse - théâtre Michel - Photo : Franck Harscouet

Une vraie intrigue a été imaginée et dépasse très largement les histoires d’amants cachés dans un placard. L’histoire est très bien construite, nous emporte et maintient notre intérêt de bout en bout du spectacle. « Le jardin d’Alphonse » ne laisse pas de place à l’ennui : nous allons de rebondissements en rebondissements. Les dialogues sont savoureux. Le texte ne manque pas de piquant et exprime un peu ce que chacun pourrait avoir envie de dire parfois dans sa famille. Toute vérité est-elle bonne à dire ? La question est posée.

Les comédiens sont tous particulièrement bons et incarnent des personnages intéressants. Ces derniers sont tous très différents et nous embarquent dans leur histoire. Le spectateur a de l’empathie pour chacun (ou presque !). Les neuf personnages se croisent, se rassemblent et circulent dans le jardin de façon très fluide, soutenant également le rythme de la pièce. Chaque spectateur a la possibilité de s’identifier à quelques traits de caractère des uns ou des autres ou de s’en amuser.

Le jardin d'Alphonse - théâtre Michel - Photo : Franck Harscouet

Le fils d’Alphonse, Jean-Claude, est incarné par Michel Feder. Il a refait sa vie avec Michelle, à laquelle Christiane Ludot prête ses traits. L’homme a trois enfants : Serge, le désabusé, Fabien, l’homme à qui la vie semble sourire, et Magali, la révoltée, incarnés par Arnaud Pfeiffer, Romain Fleury et Sandrine Le Berre. Autour d’eux gravitent Nadège, blonde d’allure superficielle prête à épouser le plus offrant, et Zoé, qui cherche les bonnes vibrations et un équilibre émotionnel, éventuellement en s’adressant aux arbres, interprétées par Julia Dorval et Véronique Viel. Le couple d’amis, Daniel et Suzanne, est joué par Didier Caron et Karina Marimon. Cette dernière, en épouse juive, est excellente et ses répliques ne manquent jamais d’amuser la salle.

Le jardin d'Alphonse - théâtre Michel - Photo : Franck Harscouet

Les thèmes abordés sont nombreux : l’abandon, la fidélité, l’amour, le mariage, l’homosexualité, la religion, la famille, la dépendance, les rêves, les ambitions professionnelles, etc. Ils ne le sont pas de façon pesante mais font juste partie de la vie de cette micro-société.

Le décor bucolique et la scène recouverte de pelouse ajoutent la dernière touche qui permet de nous transporter.

Par certains aspects, la pièce m’a fait penser à une pièce que j’avais adorée : « Mes parents sont des enfants comme les autres« . C’est aussi amusant car nous sommes allés au théâtre juste après que j’aie terminé de lire « Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie« , un livre qui porte également sur l’acceptation et les secrets de famille. Je ne vous en dis pas plus !

Le jardin d'Alphonse - théâtre Michel

Vous l’aurez compris, « Le jardin d’Alphonse » a été une très belle découverte, dont nous reparlons encore de temps en temps les jours passant, ce qui est toujours bon signe ! À découvrir !

Le jardin d’Alphonse
Durée : 1h30 sans entracte

Théâtre Michel
38, rue des Mathurins
75008 Paris
Jusqu’en août du mercredi au samedi à 21h00 et 16h30 le samedi
Relâche le 21 juin, le 14 juillet, le 9 août
Tarifs pleins : de 25 à 38€
Le site du théâtre

Un grand merci au théâtre de son invitation

Retrouvez tous mes billets « Théâtre »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.