"La vie est facile, ne t'inquiète pas", Agnès Martin-Lugand - Le blog de Lili

Si vous traînez régulièrement dans les rayons des librairies, vous n’êtes sans doute pas passés à côté des premiers romans d’Agnès Martin-Lugand. J’ai lu pour la première fois ses mots avec Entre mes mains le bonheur se faufile et ai été conquise. C’est donc naturellement que je me suis ensuite tournée vers Les gens heureux lisent et boivent du café, son premier roman, sorti en 2013. Ce livre m’avait plu, certes, mais m’avait semblé un cran en-dessous. La fin m’avait d’ailleurs un peu douchée. Mais j’ai eu envie de me plonger dans la suite, La vie est facile, ne t’inquiète pasquand je l’ai trouvée à la bibliothèque. Grand bien m’en a pris : j’ai adoré !

« La vie est facile, ne t’inquiète pas » : l’histoire

Rentrée d’Irlande, Diane est bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l’aide de son ami Félix, elle s’est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C’est là, aux « Gens heureux lisent et boivent du café », son havre de paix, qu’elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et, surtout, il comprend son refus d’être mère à nouveau. Car elle ne peut se remettre de la perte de sa fille.

Bientôt, un événement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé.
Aura-t-elle le courage d’accepter un autre chemin ?

Alors, alors ?

La vie est facile, ne t’inquiète pas a tout du livre que j’aime.

Diane a retrouvé de l’entrain et vit presque une vie de village autour de son café littéraire parisien. Elle porte une grande blessure mais a retrouvé un quotidien normal avec une entreprise à gérer, son meilleur ami Félix comme employé et la possibilité d’avoir un homme dans sa vie. Tous les personnages du roman sont attachants. Diane est bien entourée de l’extravagant Félix et du doux et patient Olivier.

Mais, à un moment, l’histoire bascule. Je ne peux pas trop en dire pour ne pas vous spoiler mais j’ai été complètement bouleversée. Au milieu de La vie est facile, ne t’inquiète pas, j’ai été saisie, j’ai frissonné et j’ai pleuré. Les situations dans lesquelles Diane se retrouve sont intenses. Le lecteur perçoit si fort les émotions des personnages qu’il est presque impossible de lâcher le livre, que j’ai dévoré. Le roman apporte son lot de douleurs et de bonheur : c’est un concentré de vie.

Quelques petits détails ne m’ont pas forcément semblé être crédibles – lorsque l’on vit une situation similaire, on voit bien qu’il y a la théorie ou la version rêvée et la pratique – mais cela n’est rien. La vie est facile, ne t’inquiète pas se veut optimiste, comme le laisse entendre son titre. L’auteur a été psychologue clinicienne dans la protection de l’enfance : on ressent un peu de son passé dans la façon d’aborder les personnages et dans le propos.

La fin est parfaite et amène le point final idéal aux deux romans sur la vie de Diane.

"La vie est facile, ne t'inquiète pas", Agnès Martin-Lugand - Le blog de Lili

Je ne vous en dis volontairement pas plus. Vous l’aurez compris, j’ai eu un vrai coup de cœur pour La vie est facile, ne t’inquiète pas. Découvrir les personnages dans un film me plairait d’ailleurs sans doute beaucoup.

En rapportant ce troisième roman de l’auteur à la bibliothèque, j’ai emprunté le quatrième : Désolée, je suis attendue. Je vous en dis plus bientôt !

Retrouvez « La vie est facile, ne t’inquiète pas » sur Amazon (6,60 €)

Retrouvez tous mes billets lecture

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.