Vous allez me trouver un peu cruelle de vous parler d’un événement qui vient juste de se terminer. Mais rassurez-vous, vous pouvez déjà faire une croix dans votre agenda 2014 tout neuf, au niveau des premiers jours de septembre.

J’ai enfin goûté les éclairs Fauchon ! Voilà plusieurs années que j’étais tentée à la rentrée d’aller les goûter pendant le week-end éclairs… mais voilà, une fois en boutique, les gourmandises à 7€ me semblaient soudain trop chères… Cette année, pour l’éclair week, mon amoureux et moi avons sorti la carte bleue pour enfin déguster ces pâtisseries en vogue.

Eclair week 2013 : ma première éclairs party chez Fauchon

Lui voulait goûter l’hokusaï – il a été très déçu car l’illustration lui plaisait énormément – et moi la figue. Les deux étaient épuisés à l’heure de la sortie du travail mais nous avons regardé la vitrine pour en trouver d’autres !

Fauchon invite à découvrir pour la première fois en France sa collection d’éclairs créés au Moyen-Orient et en Asie par ses chefs pâtissiers implantés localement. La Maison réédite également pour l’occasion 27 de ses recettes stars.

La vague du célèbre peintre japonais Hokusaï illustre un éclair à la crème légère vanille et au beurre d’Echiré demi-sel.

L’éclair Koïnobori a été créé pour la fête des Enfants, célébrée le 5 mai de chaque année et où les japonais font flotter au vent des poissons de tissus multicolores. Il se pare d’une crème légère vanille, fraise pour la version rose et de myrtille pour la version bleue, le tout réhaussé d’une coque en chocolat blanc.

L’éclair week 2013, sur le site de Fauchon

Eclair week 2013 : ma première éclairs party chez Fauchon
Eclair week 2013 : ma première éclairs party chez Fauchon

Même si j’étais tentée par l’éclair koïnobori rose, j’ai fait un autre choix, d’autant que le plus près de la serveuse était légèrement abîmé au niveau de la plaque de chocolat… J’en voulais un « beau » ! J’ai vraiment flashé sur la beauté de l’éclair à l’orange sanguine – crème et fondant orange sanguine, décoré de cubes d’orange confits – et ai donc choisi de le déguster ! La première bouchée était surprenante (un éclair acide !) mais la finesse de la crème m’a fait céder au charme de ce dessert !

Mon amoureux a choisi :
le chocolat, pour le côté « valeur sûre » : un crémeux chocolat amer Fauchon avec glaçage chocolat décoré pétillant doré
le dragée rose, pour sa beauté : un crémeux amande rose, fondant rose, décoré de fleurs en sucre et de dragées

Lui aussi avait envie depuis deux ans de se rendre dans la célèbre adresse de la place de la Madeleine. L’éclair dragée lui a plu, même s’il lui a fallu une bouchée d’adaptation. Il lui a semblé que, pour ce type de parfum potentiellement écœurant, il n’aurait pas fallu une part plus grosse… Il était content d’avoir l’éclair au chocolat, fort en cacao, et ses yeux se sont aussi régalés des petites feuilles dorées. Il l’a trouvé à la hauteur de l’éclair de la maison du chocolat, sauf que ce dernier est commercialisé 4,70 €. La pâte à chou était à son goût.

J’ai goûté une bouchée des deux et force est de constater que tout était vraiment de qualité ! Le chocolat était particulièrement délicieux.

Eclair week 2013 : ma première éclairs party chez Fauchon

En bref, les éclairs de Fauchon nous ont plu et nous sommes heureux d’avoir enfin sauté le pas de la porte de cette adresse. Manger tranquillement en terrasse était bien agréable. Les éclairs « traditionnels » sont plus qu’à la hauteur mais ceux au goût plus original nécessitent une petite adaptation. Ceci dit, nous cherchions à faire quelques expériences ! Le tout reste de qualité. Nous trouvons quand même que 7€ est un prix exagéré malgré la qualité des produits.

Si vous n’y êtes encore jamais allés, sachez qu’il existe une différence entre les plaquettes photoshopées et les vraies couleurs des éclairs.

Mon amoureux aimerait que l’éclairs week ne concerne pas que Fauchon mais soit un grand événement avec plusieurs maisons participantes. Une bonne idée, non ?


Afficher Les restaurants parisiens du blog de Lili sur une carte plus grande

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.