La raison de mon choix de lecture est toujours la même : « Un amour vintage » est mon dernier achat trimestriel chez France Loisirs.

amour-vintage.jpg

Résumé

Entre une robe 1930 de Madame Grès et une jupe faux-cul Vivienne Westwood, la vie de Phoebe dans sa boutique vintage pourrait paraître légère jusqu’au jour où elle rencontre Thérèse et son petit manteau bleu 1940. À travers l’histoire de ce vêtement se fait jour la culpabilité de Thérèse qui résonne étrangement avec ce qu’a Phoebe de plus intime…

Alors, alors ?

J’ai trouvé plutôt pas mal ce livre d’Isabel Wolff. Je n’avais encore jamais lu de roman de cette écrivaine de chick lit et je n’ai pas déchanté.

Ce qui est notable avec « Un amour vintage », c’est que la trame de l’histoire n’est pas purement une intrigue sentimentale. Of course, il y a des histoires amoureuses mais ce n’est pas ce qui construit le livre.

La vraie question porte sur l’amitié car l’héroïne, Phoebe, culpabilise de la mort de sa meilleure amie. L’idée qu’elle aurait pu l’éviter la hante. Et elle va faire la rencontre d’une dame âgée, par le biais de son amour pour les vêtements vintage, qui a la même problématique qu’elle. Elle est aussi persuadée qu’une faiblesse de sa part l’a envoyée directement dans le camp de la mort.

Un parallèle entre les deux femmes est établi tandis qu’elles font connaissance et s’apaisent mutuellement.

Au début, j’ai lu le livre lentement, le refermant parfois pour plusieurs jours. Et puis, je me suis davantage impliquée, même si le suspens reste toujours soutenable et que la lecture peut être facilement suspendue. « Un amour vintage » ne transporte pas, ne fait pas non plus rêver mais il réussit à intéresser.

Je ne le classerais pas dans les livres incontournables même s’il m’a émue à plusieurs reprises à la fin du roman. Avoir les larmes aux yeux n’est pas toujours habituel lorsqu’on lit.

En bref : un livre sympa sur la question de l’amitié et sur un fond de vêtements vintage, agréable pour occuper quelques heures de farniente (528 pages occupent un peu). Mais pas plus.

Et vous, êtes-vous tentées par ce roman ?

Retrouvez « Un amour vintage » sur Amazon

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.