ob_c28ca9_kitchen-trotter-ethiopie-dessert-4

En ce début d’année, j’ai reçu une box culinaire Kitchen Trotter, sur le thème de l’Éthiopie, à tester. J’avais régulièrement entendu parler de ce coffret sur abonnement qui comprend chaque mois une sélection de spécialités culinaires moyennant 25€.

La box permet de découvrir des produits et d’avoir un aperçu de la cuisine d’un pays. Des recettes sont fournies et il est nécessaire, pour les réaliser, d’aller acheter la plupart des ingrédients frais, les classiques étant déjà dans nos cuisines (farine, sel, etc.). Ces recettes figurent dans un livret soigné qui comprend aussi des informations sur le pays mis à l’honneur.

La box Kitchen Trotter nous a permis de découvrir des recettes inspirées d’un pays qui n’est que très rarement mis à l’honneur : l’Éthiopie. Mon amoureux et moi avions le souvenir des campagnes, lorsque nous étions petits, destinées à collecter des sacs de riz pour les Éthiopiens ! Je peux vous dire que la kitchen trotter que j’ai reçue nous a donné une image beaucoup plus gourmande de ce pays d’Afrique.L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter

Nous avons décidé de ne pas faire toutes les recettes pour un même repas. Cela s’est avéré être une bonne idée car chaque étape du menu est bien nourrissante.

L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter

Nous avons commencé par le plat : les legas tibs. Pour la réaliser, de la farine de teff et des épices étaient fournies.

L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter

Nous avons adapté la recette pour deux personnes. Cela restait bien gourmand et suffisant pour deux repas à deux (et même un à trois) ! La préparation devait durer 15 minutes, la cuisson 10 minutes et la recette était jugée facile. Au final, nous avons mis 1h30 pour l’ensemble. Nous ne sommes pas non plus des professionnels de la cuisine et avons sans doute pris du temps pour papoter et prendre des photos. Nous aimons bien aussi faire cuire longtemps l’ail et les échalotes.

Nous avons loupé la première galette mais c’était sans doute dû à une initiative malheureuse de notre part : rajouter de l’huile dans la poêle. Nous avons rallongé la préparation avec de l’eau et les « galettes » suivantes ont été très bien réussies. Nous nous sommes permis de ne pas mettre de piment car j’ai un estomac sensible. Au final, nous ne l’avons pas regretté car les épices sont déjà très relevées pour nos papilles françaises ! Si le plat était très bon, nous l’avons trouvé un peu trop épicé. Nous l’avons donc adapté, en rachetant du bœuf, pour déguster la seconde partie le lendemain.

Quoi qu’il en soit, ce plat était original et savoureux : une découverte !

L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter

Pour notre deuxième recette, nous avons testé l’entrée : Ye Mesir Azifa. Nous avons de nouveau préparé des injeras, des galettes que nous avons vraiment bien appréciées. Monsieur s’est chargé de la cuisson des injeras selon la recette pour deux personnes. Nous avons ainsi obtenu huit galettes.

Dans un petit mixeur, j’ai mélangé les lentilles, que l’on avait mises à tremper toute la journée, cuites avec l’ail (pour éviter les problèmes d’haleine, ah ah), le gingembre, deux noix (une initiative), l’huile d’olive et un peu d’épices, de sel et de poivre. Cette préparation, que nous avons dégustée froide, est sans doute une idée à retenir pour l’avenir.

J’étais plutôt contente du résultat. Nous avons ajouté des tomates cerises et… de la feta, pour donner un peu de goût et de fraîcheur ! Nous avons dégusté cette entrée comme plat et la portion pour deux nous a de nouveau fait deux dîners en amoureux.

L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter

Nous avons dégusté en famille les chips de banane plantain épicées. Junior, qui n’aime pas la banane habituellement, a bien apprécié. Nous avons tous trouvé que ces chips étaient bonnes et faisaient voyager. Elles sont épicées mais on s’y habitue et cela ne nuit pas au goût.

L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter

Monsieur a testé le café moulu d’Éthiopie (Moka Sidamo), doux et fleuri.

L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter

Nous avons craqué sur le chocolat Café-Tasse, un chocolat au lait au café des terres rouges d’Éthiopie. Il était vraiment délicieux ! Et quand est venu le moment où l’on a découvert qu’il devait entrer dans la composition du dessert présenté dans la box… : oups !

L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter

La dernière recette que nous avons testée a été celle du dessert : les fetiras. Sachant que la recette pour quatre impliquait 800 grammes (!!) de farine, nous avons préféré diviser les proportions par trois pour un dessert destiné à trois personnes (deux adultes et un enfant), que nous avons d’ailleurs divisé en deux repas. La fetira ne comprend pas d’ingrédients contenu dans la box. Ce sont le chocolat (oups, nous l’avions mangé) et la confiture de papaye qui donnent au plat des accents éthiopiens. Il s’agit d’une recette facile. Malgré cela, il nous a fallu plus que les dix minutes annoncées pour la préparation. La recette mentionne que la pâte doit former une boule à diviser avant cuisson. Nous n’avons pas réussi à reproduire la forme de la crêpe (qui semblait presque bretonne) qui figure sur l’illustration de la recette. Nous avons préparé des fetiras avec une forme plus proche de celle du pancake, en faisant quelques tests pendant la cuisson.

La dégustation a été un succès. Junior a trouvé que la fetira avait un goût de profiterole. Monsieur a trouvé que le goût se trouvait entre la tartelette, le gâteau et la crêpe. Nous avions mis beaucoup de chocolat, le résultat était donc très gourmand. La confiture de papaye apporte de l’originalité. Nous avions ajouté un peu de café soluble à la préparation chocolatée. C’est resté assez discret. Un régal !

L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter
L'Ethiopie dans nos assiettes grâce à la box culinaire Kitchen trotter

En bref, la box est une bonne idée de cadeau pour :

  • quelqu’un qui aime cuisiner et est curieux de nature
  • se réserver une jolie surprise et faire un atelier (pourquoi pas en amoureux, comme nous) à la maison

Il faut avoir conscience que son contenu ne permet pas de faire un repas sans un passage par le supermarché. Il est donc nécessaire de bien connaître le destinataire qui, s’il aime passer du temps en cuisine, appréciera à coup sûr le cadeau. Chez nous, c’est Monsieur qui est le plus audacieux en cuisine et je ne me serais pas lancée sans son aide !

La boîte est belle et appelle à la conserver pour ranger quelques affaires.

Un grand merci à Kitchen trotter pour ce cadeau ! Nous espérons y avoir fait honneur et y avons consacré quelques heures en cuisine… et à table. Nous avons beaucoup apprécié nos découvertes et avons changé de regard sur l’Éthiopie !

www.kitchentrotter.com

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.