Un soir où nous allions au ciné, nous avons décidé de faire une pause gourmande au sous-sol du Printemps Haussmann le temps de dîner. Cela fait un moment que nous n’étions pas allés chez Cojean et nous avions envie de frais. Le Cojean du Printemps est le seul de tout le quartier à être ouvert au-delà de l’heure du goûter, jusqu’à 20h.

Malheureusement, à l’approche de 19h, le choix était devenu très réduit, ce que je peux comprendre : des barquettes de pâtes à plus de 7 €, de micro-sandwichs à 3,50 €, etc. Monsieur a pris des pâtes, qui l’ont un peu déçu, et un smoothie. Pour ma part, je me suis tournée vers un « Coco Paradise Granola » (6,30 €), un dessert végétal à base de lait de coco, de fruits frais et de granola. Il est sans lactose, sans soja et sans gluten. Pas donné pour un yaourt amélioré mais bon !

Arrêts gourmands au Printemps : Cojean et la maison du chocolat

Arrêts gourmands au Printemps : Cojean et la maison du chocolat

J’ai terminé le dîner avec un entremet de la maison du chocolat : le délice, à base de mousse au chocolat, de biscuits amandes et chocolat (6,10 € à emporter). Arrivés à 19h17, on nous a appris qu’il n’était plus possible de manger sur place à partir de 19h15 puisque le lieu ferme à 20h. J’étais prête à renoncer et la serveuse a finalement pu négocier avec une personne de la maison. Nous avons eu le droit de déguster nos pâtisseries sur place (avec une cuillère en plastique car il restait trop de vaisselle à faire), moyennant 20 % de plus : mon délice est passé à 7,50 €. Je dois en revanche le concéder : ce dessert était très bien nommé. Un vrai régal pour les amateurs de chocolat.

Arrêts gourmands au Printemps : Cojean et la maison du chocolat

La tartelette choisie par Monsieur était plus petite mais très bonne elle aussi. Le côté croquant du biscuit et le côté fondant de la ganache se mariaient bien. Le filet de chocolat qui surmontait le tout ajoutait un petit côté aérien qui lui a bien plu.

Ce soir là, je me suis dit que je n’aimerais pas travailler dans la restauration au Printemps. Nous avons assisté à un esclandre du côté de chez Cojean et des gens se sont installés avec leurs pâtisseries à emporter sur les tables de la maison du chocolat… Pas simple à gérer ! Malgré tout, ce climat un peu moyen nous ferait profiter à l’avenir d’un Cojean ou d’une boutique maison du chocolat situés ailleurs dans Paris… Il faut dire que nous ne sommes pas très « grands magasins ».

Arrêts gourmands au Printemps : Cojean et la maison du chocolat

Et vous, connaissez-vous ces adresses ?

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.