En refermant Une évidence, je suis désormais à jour de tous les romans signés d’Agnès Martin-Lugand. L’écrivaine, de quatre ans mon aînée, sait tisser des histoires profondes et narrer des tournants de vie, réussissant toujours à créer un écho en chaque lecteur.

Dans Une évidence, c’est la place du père qui est principalement questionnée. La famille, le couple, les choix du passé et du présent sont aussi des thèmes omniprésents. En raison de la crise sanitaire que nous traversons et de mon esprit accaparé et encombré, j’ai mis deux semaines à lire le roman mais ce temps long ne remet pas en question mon appréciation d’Une évidence, œuvre émouvante qui m’a beaucoup plu.

Une évidence : présentation du roman

« Reine mène une vie heureuse qu’elle partage entre son fils de dix-sept ans et un métier passionnant. Une vie parfaite si elle n’était construite sur un mensonge qui, révélé, pourrait bien faire voler son bonheur en éclats… Faut-il se délivrer du passé pour écrire l’avenir ? »

Mes impressions sur Une évidence

Une évidence nous mène à la rencontre de Reine, mère célibataire d’un garçon de 17 ans qu’elle a eu à la petite vingtaine. Son fils, Noé, s’apprête à passer le bac, véritable rite initiatique. Le voir grandir et s’affirmer brise quelque chose en elle, même si elle déploie toutes ses forces pour être une bonne mère qui ne casse pas les ailes.

Enceinte de Noé, elle a rencontré Paul, devenu son associé. Ce duo d’amis semble être à l’épreuve de tout et se soutient à travers toutes les tempêtes de l’existence. Séducteur, Paul est véritablement un homme à femmes.

Un jour, Paul confie une mission professionnelle à Reine. Pour cela, elle devra quitter régulièrement Rouen pour Saint-Malo. Ce que l’héroïne va y trouver va beaucoup la secouer, de même que ses proches. Il est question de souffrir pour construire. J’ai beaucoup ressenti la difficulté de l’impuissance face à un destin en marche, le poids des décisions et du changement… Une évidence n’est pas léger même s’il est un roman optimiste !

Je ne veux pas trop en dire pour ne pas déflorer le sujet. Pour celles et ceux qui ont lu le livre, Pacôme est peut-être mon personnage préféré. Et impossible de ne pas ajouter Ces Messieurs de Saint-Malo à ma pile à lire.

Si je ne suis jamais allée à Rouen, où habitent Reine, Noé et Paul, je vais en revanche chaque année au moins une journée à Saint-Malo avec Monsieur, originaire d’Ile-et-Vilaine. J’ai donc bien imaginé les remparts, la ville Intra muros, les thermes, la plage du Sillon… La ville est un parfait décor de littérature et support pour l’imaginaire.

La plume d’Agnès Martin-Lugand m’a une nouvelle fois séduite. On referme le livre les larmes aux yeux et avec un vague sourire qui flotte sur les lèvres. Une belle histoire !

La sortie de Nos résiliences le tout dernier roman d’Agnès Martin-Lugand, est prévue pour le 20 mai 2020. Il ne fait aucun doute que je le lirai !

Et vous, avez-vous déjà lu des romans de l’écrivaine ?

Une évidence, Agnès Martin-Lugand
Publié le 21 mars 2019
Commander le livre sur Amazon (19,95€)
Le roman figure au catalogue de la bibliothèque Aimé Césaire (Paris XIVe)

Retrouvez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior, collégien. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis plus de 16 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram ou Pinterest.