The Shakespeare sisters - La magie de l'hiver

Le troisième roman de la série « The Shakespeare sisters », de Carrie Elks, est sorti en ce mois de mai. Le 3e et avant-dernier tome, « La magie de l’hiver« , m’a une nouvelle fois enchantée. Chacun des livres est une merveille de romantisme, d’amour, de dialogues intelligents et me fait vivre de belles émotions. Chacun d’entre eux est mon préféré à sa façon. Kitty et Adam m’ont fait fondre. J’adore, j’adore mille fois !

« La magie de l’hiver » : présentation de l’éditeur

« Kitty Shakespeare, étudiante en cinéma, est fermement décidée à tirer profit de son nouvel emploi de jeune fille au pair au service de Jonas, sept ans, fils de l’éminent producteur Everett Klein. Certes, ce n’est pas la carrière qu’elle espérait poursuivre en quittant Londres pour L.A., mais comme les entretiens d’embauche la paralysent, c’est sa dernière chance d’impressionner un personnage influent d’Hollywood. Si elle s’occupe bien de son fils, il se penchera sûrement sur son travail. C’est sans compter sur Adam, l’irrésistible frère de Everett. Car entre eux, ce n’est pas vraiment le coup de foudre.

Adam Klein a beau être séduisant, il est également grincheux et grossier, et il n’est guère disposé à se remettre en question pour une baby-sitter. Pas après les épreuves qu’il traverse depuis un an. Tout ce qu’il veut, c’est s’isoler dans son chalet, à l’écart de son frère qui a détruit sa vie. Si seulement il parvenait à ignorer Kitty, qui fait tambouriner son cœur…

À la veille de Noël, Kitty et Adam réalisent que le grand amour n’est jamais simple. Mais le chemin qui mène à un happy end n’est-il pas semé d’embûches ? »

Source : Hugo & Cie

The Shakespeare sisters - La magie de l'hiver

Mes impressions sur « La magie de l’hiver »

« La Magie de l’hiver » se déroule principalement en Virginie-Occidentale : l’occasion de réviser ma géographie américaine ! J’ai adoré imaginer la propriété de la famille Klein, nichée dans la neige, la forêt avoisinante et le chalet d’Adam.

Par certains aspects, je peux m’identifier à Kitty. Comme elle, je suis une jeune sœur (qui a bien grandi quand même, elle a d’ailleurs 24 ans), je suis mal à l’aise en entretien (mais loin d’avoir autant de répartie en face à face !), etc. C’est une jeune femme sensible, plutôt mature et déterminée, douce et bienveillante, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds.

Adam, que j’imagine avoir une petite trentaine, réalise des documentaires mais est en pleine retraite dans un chalet. Il s’est brouillé avec son frère au point d’en venir aux mains et de devoir suivre une thérapie. Il vit depuis un peu en ermite et a du mal à imaginer que la vie puisse désormais être autre chose que décevante. Pourtant, ses proches l’assurent : il est adorable. En tout cas, le profil de l’homme bourru qui vit dans sa cabane est bel et bien un ingrédient qui me plaît dans un livre !

La lectrice suit le quotidien de Kitty et ses rencontres avec Adam dans un domaine familial à l’approche de Noël. Un joli lien se tisse entre la jeune fille au pair et le neveu d’Adam, 7 ans. Ce dernier est délaissé par des parents stressés et en pleine crise de couple. Si la famille Klein est très à l’aise financièrement, il n’en demeure pas moins qu’elle est bien gâtée en problèmes. Kitty a une très gentille alliée sur le domaine : la gouvernante de la famille. On suit ainsi le fil des jours de tous ces personnages au cœur de l’hiver.

L’histoire est racontée par un narrateur omniscient, donc ni par un personnage ni par l’autre comme on peut le voir souvent dans les livres de new romance. J’ai beaucoup aimé le style du roman et me suis très facilement glissée en pensées au milieu de l’action. J’ai aussi bien aimé qu’il y aie une citation – d’une pièce de théâtre ou autre œuvre – à chaque début de chapitre.

La lecture de « La Magie de l’hiver » a embelli mes journées et rendu le quotidien plus doux. C’est dommage car j’ai lu les derniers chapitres en semaine et de façon entrecoupée alors que tout doit se savourer.

L’ordre de publication des livres en France diffère de celui de la version originale. Dans ce 3e opus, on se rend donc compte que l’action du livre précédent ne s’est pas encore déroulée. Mais cela n’a rien de gênant et chaque roman peut se lire de façon autonome.

Il ne me reste plus que le 4e tome, qui sort en juin, à découvrir. J’ai déjà envie de regarder ce que Carrie Elks a pu écrire d’autre car j’ai terriblement hâte de retrouver sa plume.

Si vous aimez les belles histoires d’amour et l’ambiance de noël : ne résistez pas une seconde à « La Magie de l’hiver ».

The Shakespeare sisters, tome 3 : La magie de l’hiver, de Carrie Elks
Sortie le 9 mai 2019
Prix papier : 17€ / Prix numérique : 9,99€
Voir le livre sur Amazon / Lire l’extrait offert

Merci à la team Hugo new romance pour cette lecture !

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 36 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior, collégien. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis plus de 16 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram ou Pinterest.