C’est avec Zel, l’Ange mercenaire, un vrai coup de cœur, que j’ai découvert la plume de Kalypso Caldin. Je viens de lire mon 3e roman de cette écrivaine française avec La Colère d’Hadès, le 1er tome de la trilogie Styx Riders. Direction les États-Unis et l’univers des bikers pour un drame psychologique que je n’ai pas trouvé trop pesant et qui, je l’avoue, m’a bien moins embarquée qu’espéré. J’ai trouvé le bad boy vraiment trop doux, presque pas trop crédible, et l’histoire d’amour trop évidente. Mince !

Styx Riders, tome 1 : l’histoire

« La colère. C’est le sentiment qui guide Ash depuis que sa fiancée l’a quitté le jour de leur mariage, il y a dix ans de cela. Aussi solitaire qu’Hadès dans son royaume des Enfers, il partage sa vie entre son salon de tatouage et les Styx Riders, le club de bikers qui est pour lui plus qu’une famille. Sergent d’armes en son sein, il laisse libre cours à sa rage pour mettre au pas les ennemis du MC.

Mais tout change le jour où Heden apparaît dans son existence. Elle-même fille de biker, la pétillante fleuriste dégage une joie de vivre qui perce aussitôt les défenses d’Ash, ramenant enfin la lumière dans son monde obscur. Pour elle, parviendra-t-il à trouver le chemin de l’apaisement ? »

Mes impressions sur La Colère d’Hadès

La saga Styx Riders se passe dans l’univers des bikers. C’est un milieu qui m’est inconnu et que j’avais déjà entraperçu avec les tomes 1 et 2 de Black Riders. J’avais, à l’époque, été un peu chagrinée par certains aspects et avais ouvert constamment de grands yeux en lisant le vocabulaire employé. Avec La Colère d’Hadès, j’ai pu faire des parallèles et ai reconnu les brebis, ou les prétendantes prêtes à tout et souvent peu vêtues, les prospects, aspirants à trouver une place dans le club… J’ai même imaginé des lieux assez proches. Mais Kalypso Caldin a créé des personnages plus nuancés et au langage plus soutenu, me permettant ainsi de mieux profiter de l’histoire, dont je me sens pourtant vraiment toujours étrangère !

J’ai mis un peu de temps à lire le roman car je ne me suis pas sentie prise par le suspense. Le héros est décrit comme un mauvais garçon qui a pu collectionner les filles juste pour les utiliser. Et pourtant, il est vraiment sentimental. Ces deux facettes de sa personnalité semblent parfois en contradiction. Fondamentalement attentionné et facilement amoureux, son personnage est plus lisse qu’il n’y paraît. Cela a eu du mal à m’emporter car je ne voyais pas trop ce qui pouvait bousculer ses plans. Le thème de la colère, qui apparaît dans le titre du roman, se rapporte à ce qu’il ressent. On lit en effet qu’il est en colère, les autres personnages lui font aussi remarquer… mais qu’est-ce que cela apporte précisément ? J’ai trouvé que cela n’était pas assez construit. Le héros reste sympathique. Pour moi, il ne ressemble pas du tout à l’homme de la couverture !

L’héroïne est fleuriste et une fille solide. Le coup de cœur vécu par le héros pour elle est partagé. Heden n’est pas la fille de n’importe qui. Elle a beaucoup grandi en internat, sans la cellule familiale rêvée.

J’ai trouvé tout trop facile, trop simple, trop manichéen. Je suis d’autant plus déçue de ne pas avoir adhéré à l’histoire que la critique sur La Colère d’Hadès est très bonne et que la plume de Kalypso Caldin me plaît.

Je ne sais pas encore si je lirai les tomes 2 et 3, La Violence d’Aphrodite et La Luxure d’Ares. Je serais très curieuse d’avoir vos avis dessus si vous les avez lus.

Styx Riders, tome 1 : La Colère d’Hadès, de Kalypso Caldin
Hugo New Romance© – Publié le 18 mars 2021
Grand format : 17€ – E-book : 7,99€
Retrouvez le roman sur Amazon en grand format ou chez votre libraire !
Empruntez le roman à la bibliothèque de Paris

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 38 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, qui entre en apprentissage. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.