Je me suis plongée ou replongée dans plusieurs mangas depuis la semaine dernière. Ma fibre romantique me porte facilement vers les shōjos, je vous en présente donc trois aujourd’hui : le 1er tome de Sensuel dilemme, le 5e de Mon coloc’ d’enfer et le 1er de Maid Sama ! Les deux premiers m’ont vraiment beaucoup plu et le troisième est un peu moins en affinité avec mes goûts mais tous ont leur charme. Je vous explique tout cela !

Sensuel dilemme, tome 1

L’histoire ? « Shino, 30 ans, est une femme d’expérience tant professionnellement que sentimentalement. Mais aujourd’hui, c’est le mariage qui la préoccupe et elle souhaite trouver un partenaire qui, comme elle, aspire à se poser. Seulement, Mayuki, un jeune homme de neuf ans de moins qu’elle lui déclare sa flamme et entre dans sa vie sans crier gare ! Comment résister à tant de spontanéité et de ferveur ? Shino décide alors d’entretenir une liaison sans lendemain avec Mayuki jusqu’à ce qu’elle trouve celui qui répondra à ses critères de sélection… »

Sensuel dilemme a été une belle découverte. L’histoire et les dessins m’ont plu. L’intrigue m’a parlé en tant que trentenaire sans enfant. La partie sensuelle est bien dosée et permet de savoir ce qu’il se passe sans entrer dans quelque chose de trop explicite non plus.

L’héroïne, Shino, est célibataire, sans enfant et s’accomplit professionnellement. Son objectif est clair et elle se le répète comme une ritournelle : à 30 ans, elle veut maintenant se marier et avoir des enfants. Cette idée l’obsède.

Elle cède très vite aux avances de Mayuki, jardinier dans son entreprise. On ne connaît pas encore très bien la personnalité de ce jeune homme de 21 ans mais il est au moins honnête, désireux de bien faire, fougueux et amoureux. Il n’est pas encore entré de plain-pied dans la vie d’adulte et ne sait pas encore tenir un foyer. Shino semble attacher une certaine importance au fait qu’il ne soit pas encore un homme d’intérieur ou « bon à marier », sans compter leurs neuf ans d’écart, qu’elle voit comme insurmontables.

Assez vite se dessine une opportunité de mariage arrangé avec quelqu’un de « bien comme il faut ». Si la société voit encore comme courant ce type de mariages, on comprend mieux la difficulté de s’engager dans un couple dans lequel la femme serait l’aînée.

Mais comment faire la part des choses ? Faut-il écouter son cœur ou sa raison ? Comment donner une chance à quelqu’un si l’on n’est pas vraiment libre ?

Me voici attachée aux personnages et impatiente de lire la suite !

Découvrez un extrait du début du 1er tome.

Le 1er tome de Sensuel dilemme est sorti le 2 octobre 2019 (7,20€). Le 2e est sorti le 12 février et le 3e est prévu le 1er juillet.
Retrouvez les différents volumes sur Amazon : 1, 2 et 3.

Mon coloc’ d’enfer, tome 5

L’histoire ? « Miko, lycéenne, est amoureuse du plus âgé des membres de sa colocation, Matsunaga. Pendant les vacances d’été, ce dernier croit que Miko et Ryô, un autre des colocataires, sortent ensemble… mais le malentendu est rapidement dissipé grâce à Ryô ! Miko surprend une conversation qui lui révèle le passé de Matsunaga et quand elle s’occupe de lui alors qu’il est alité avec de la fièvre, elle est tellement tentée qu’elle ne peut s’empêcher… de l’embrasser ! »

Je vous parlais plus tôt cette année de mon coup de cœur pour le pétillant et adorable shōjo « Mon coloc’ d’enfer », dont j’avais déjà lu les quatre premiers volumes. Je vous invite d’ailleurs à lire mes impressions sur ce précédent article si vous ne souhaitez pas que je vous en dévoile trop ici sur le début de l’intrigue.

J’ai retrouvé avec plaisir Miko, Matsunaga et leurs colocs dans ce 5e tome. La lectrice partage avec eux des moments importants de leur quotidien comme une visite dans un parc d’attractions (qui m’a rappelé notre propre visite de Tokyo DisneySea et une petite frayeur que nous avions eue !) ou encore la préparation d’un festival au lycée. On en apprend de plus en plus sur les personnages et je me demande où tout cela va nous mener et par quel biais !

Les lycéennes sont certainement nombreuses à nourrir en secret des sentiments amoureux. Il est facile de s’identifier à Miko, dont la personnalité est juste parfaite, ou de se mettre à sa place. Matsunaga a beau être plus âgé qu’elle, il n’en reste pas moins un jeune homme qui a encore tout à construire. On le sent vraiment embarrassé par le fort intérêt qu’il éprouve pour sa jeune colocataire, qui active son côté protecteur. Il est manifestement attiré par elle, sans trop savoir comment gérer cela.

En tout cas, les dessins m’ont toujours autant plu, la tranche de vie partagée avec les personnages est très agréable à suivre… Vivement la suite ! Le 6e tome sort le 1er juillet, je n’ai heureusement pas beaucoup à attendre.

Retrouvez ce 5e volume (6,95€) sur Amazon, de même que le 1er si vous ne l’avez pas encore découvert.

Maid sama !, tome 1

L’histoire ? « Dans son lycée, Misaki, la présidente des élèves, terrorise les garçons en leur imposant des règles strictes pour préserver la tranquillité des filles ! D’autre part, depuis que son père les a abandonnées, sa mère et elle, elle est obligée de travailler après les cours. Vêtue d’un uniforme de soubrette, la jeune fille est serveuse dans un maid café, une activité qu’elle tient à garder secrète ! Malheureusement, Takumi, le garçon le plus populaire du lycée découvre son secret ! »

Maid sama ! est sans doute le manga le plus dense que j’aie lu jusqu’à l’heure actuelle. Les dessins et bulles fourmillent sur les pages, promettant ainsi de vraies plages de lecture. Je dois avouer que cela m’a presque un peu perdue par moments.

L’héroïne est forte, protectrice et a un petit boulot de serveuse en uniforme qui étonne car elle a avant tout un profil militant. Son caractère contestataire à l’opposé du mien a peut-être fait que je ne suis pas entrée complètement dans l’histoire. Je me rends compte que je préfère les héroïnes un peu fleur bleue, qui me ressemblent davantage.

Misaki a des comptes à régler avec les hommes et commence par ceux de son lycée puisqu’elle y a des fonctions de représentation. Takumi, le héros masculin, se trouve partout sur son chemin. On le sent intrigué et intéressé. Il semble être respecté et réussir tout ce qu’il entreprend.

Maid sama ! ne manque pas d’humour. Ce 1er tome est suivi de 17 autres. Si l’ensemble rencontre un beau succès, c’est un peu un rendez-vous manqué pour moi. Rien de grave et je suis sûre qu’il continuera à faire d’heureuses lectrices !

Pika édition mettant en ligne un extrait du début de ses mangas, cela vous permettra de vous faire une bonne idée du style de la mangaka. Par ici pour découvrir un extrait de Maid sama !

J’espère vous avoir inspirées pour vos prochaines lectures ou pour faire plaisir aux âmes romantiques qui vous entourent.

Et vous, lisez-vous régulièrement des mangas ? Est-ce que ceux-ci vous donnent envie ?

Merci Pika édition !

Retrouvez mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior, collégien. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis plus de 16 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram ou Pinterest.