Si vous aimez la new romance, le nom du duo d’écrivaines Christina Lauren doit vous évoquer quelque chose. En effet, elles ont signé la saga des « Beautiful » (bastard, stranger, etc.), avec laquelle je les ai connues, mais aussi, en juin dernier, « Josh & Hazel« , un roman plus profond et qui m’a bien plu. Leur rythme de publication est assez soutenu car « Love and other words » vient tout juste de sortir en France. Cette nouveauté m’a séduite. Elle met en scène deux jeunes adultes qui ont vécu, adolescents, leurs premiers émois ensemble et ont tissé un lien si fort qu’ils ne pourraient pas le perdre sans se perdre eux-mêmes. C’est romantique, doux, lent et fort. À découvrir !

L’histoire de « Love and other words »

« Macy, interne en pédiatrie, prépare son mariage avec un homme plus âgé qu’elle, aisé financièrement, tout en gardant ses distances. Lorsqu’elle tombe sur Elliot – son premier et unique amour – la vie parfaite qu’elle avait construite commence à se craqueler. Jadis, Elliot était tout pour Macy. Son ami studieux et maladroit s’était transformé en l’homme auquel elle ouvrirait son cœur après le décès de sa mère… avant qu’il ne le brise le soir-même où il lui déclarait son amour.

Dix ans après leur rupture, le hasard réunit deux amours de jeunesse séparés pour de mystérieuses raisons. Combien de temps faudra-t-il aux deux héros pour découvrir ce qui a provoqué leur rupture ? Ce qui a mal tourné ? Le véritable amour ne disparaît jamais totalement des coeurs.

Un récit entre passé et présent, le lecteur ignore jusqu’à la toute fin de l’ouvrage, jusqu’au dénouement final, ce qu’a fait Elliot, ce qui a mal tourné. Elliot parviendra-t- il à percer le secret des dix années de silence de Macy et à se dépasser lui-même, pour la convaincre que l’amour absolu existe ».

Source : Hugo & Cie

Mes impressions sur « Love and other words »

« Love and other words » se passe dans le Nord de la Californie, entre Berkeley et la région de Russian River. J’ai imaginé un chalet sans doute moins typique que celui dans lequel a habité Macy mais le cadre devait y être tout de même ! C’est dans sa résidence secondaire et plus particulièrement dans le dressing – sorte de refuge idéal – que Macy et Elliot ont fait connaissance. Les deux personnages partagent avec les lecteurs du roman leur amour des mots et celui des livres.

Le récit est écrit du point de vue unique de l’héroïne et se passe alternativement dans le passé et le présent. En règle générale, je ne suis pas forcément convaincue par les flashbacks dans les romans mais, dans « Love and other words », ils sont plus que justifiés et apportent de l’intensité au récit.

La relation entre Macy et Elliot avance de façon parallèle pendant leur adolescence et à l’âge adulte, durant l’automne de leurs retrouvailles. Elle se tisse lentement dans les deux cas, de sorte que chaque geste, chaque pas, se teinte d’une vraie intensité.

Si l’on a tendance à penser qu’il ne faut jamais retourner avec un ex, le prétexte de la rupture passée entre les deux personnages est, ici, bien ficelé.

Il est assez facile de s’identifier aux personnages, bien que je pose beaucoup moins de questions que Macy, surtout dans sa version adolescente (ah ah). Je suis moi aussi en couple avec un homme qui a longuement été mon ami avant et je vis avec quelqu’un qui a un enfant et une relation fusionnelle avec lui. Il y a donc des points communs avec Elliot comme avec Sean.

Elliot est adorable et une perle de patience, de gentillesse et d’amour. Il a quelque chose de très ancré dans le réel.

L’histoire est à la fois relativement simple et en même temps vraiment réussie. Ce qu’il se noue entre les personnages nous satisfait et est suffisamment intense pour les personnages pour qu’il n’y aie pas besoin d’une surenchère d’action. Tout se déroule naturellement, nous plongeant au plus près des personnages. J’ai senti mes yeux s’humidifier et ma poitrine se contracter. J’adore les livres qui permettent vraiment de ressentir physiquement des choses et ai été comblée avec « Love and other words ».

« Love and other words » a été une vraie belle surprise, que j’ai savourée avec grand plaisir. Âmes romantiques, vous savez ce qu’il vous reste à lire !

Love and other words, de Christina Lauren
Sortie le 14 novembre 2019
Prix : 17€ en grand format papier, 9,99€ au format numérique
Commander le livre sur Amazon

Merci à la team Hugo new romance pour cette lecture !

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 36 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior, collégien. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis plus de 16 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram ou Pinterest.