Josh & Hazel ou comment ne pas tomber amoureux

Christina Lauren est le pseudonyme des deux écrivaines notamment connues pour la saga des « Beautiful » (Bastard, Stranger, etc.). Elles publient en cette belle saison « Josh & Hazel ou comment ne pas tomber amoureux« , l’histoire d’une jeune femme fantasque qui ne se sent pas à la hauteur de celui qui lui plaisait tant à la fac et dont elle croise de nouveau le chemin. C’est une comédie romantique que l’on imaginerait aisément portée sur grand écran. Le livre m’a fait passer un agréable moment !

L’histoire de « Josh & Hazel »

« Hazel sait qu’elle n’est pas facile à vivre – et franchement, la plupart des hommes ne sont pas prêts à relever le défi. Si son armée d’animaux domestiques et son goût prononcé pour l’absurde ne les font pas fuir, son absence de filtre la conduit systématiquement à dire ce qu’il ne faut pas dans les moments délicats. Tant pis pour eux. Hazel est une belle personne.

Josh connaît Hazel depuis la fac, à un moment où son allégresse loufoque était totalement incompatible avec son caractère à lui, calme et dans la retenue. Depuis le premier soir où ils se sont rencontrés – quand elle lui a avoué de but en blanc qu’elle « serait honorée de (lui) offrir (son) corps » – jusqu’au jour où elle lui vomit avec grâce sur les chaussures, Josh a toujours pensé qu’Hazel relevait plus du spectacle que de l’être humain.

Cependant, dix ans plus tard, après une relation houleuse avec une fille qui l’a trompé, sortir avec Hazel est une vraie bouffée d’air frais. Non que Josh et Hazel sortent ensemble. Du moins, pas ensemble ensemble. Parce qu’organiser en duo une série de « double dates » de plus en plus terribles, signifie bien qu’il n’y a rien entre eux… n’est-ce pas ? »

Source : Hugo & Cie

Josh & Hazel ou comment ne pas tomber amoureux

Mes impressions sur « Josh & Hazel ou comment ne pas tomber amoureux »

Je ne me suis évidemment pas identifiée à Hazel, qui rote, jette de la nourriture, picole jusqu’à s’en déshabiller, etc. Un genre de « contraire de moi » en quelque sorte. Mais, évidemment, certains pans de sa personnalité ont pu davantage me parler. Je ne me sens moi non plus – et ce n’est pas grave, hein – être quelqu’un de forcément « dans la norme ». Des aspects de ma personnalité « débordent » (trop sensible, trop ceci, trop cela) et j’ai pu avoir peur de ne pas pouvoir être aimée telle que je suis (Bridget Jones, si tu m’entends !). Alors que, comme on l’entend : « chaque pot a son couvercle ». Cela n’empêche pas qu’Hazel a quelque chose d’adorable, de positif et qui apporte beaucoup à tous ceux qui n’ont pas honte d’elle.

Josh, d’origine coréenne, vit dans une certaine tradition et est plus rangé. Il est honnête, droit, protecteur, sensible… Christina Lauren ne nous donne pas l’occasion d’apercevoir ses défauts. Physiquement, j’ai fini par l’imaginer sous les traits du Reggie de la série Riverdale.

Le roman est écrit en alternant le point de vue des deux héros. Il est, d’une certaine façon, divisé en deux parties. J’ai eu une lecture un peu découpée de la première. Le livre me semblait agréable à lire sans toutefois provoquer de hâte. Je n’étais pas totalement dedans. La seconde partie a dévoilé autre chose et j’ai aimé de voir certains liens se tisser, les sentiments se questionner, se rencontrer, etc. J’ai même pleuré pour tout vous dire ! L’attraction entre les personnages, à un moment donné, a été émouvante. Bref, je ne veux pas vous en dire plus mais je suis entrée dans le récit et ai vibré avec les personnages. Quelques pages ont en tout cas trouvé une telle résonance en moi qu’elles ont appelé les larmes.

Si j’ai moi-même été un peu gênée par certains comportements d’Hazel (vous verriez ma tête quand je croise quelqu’un qui rote dans la rue), le propos porte notamment sur la tolérance et la différence. Il donne envie de sortir du jugement hâtif. Par ailleurs, on comprend aussi que ce n’est pas parce que quelqu’un s’assume que cette personne n’a pas de faille ou parce qu’elle semble solide qu’elle peut tout encaisser.

Sans prise de tête, « Josh & Hazel ou comment ne pas tomber amoureux » a tous les ingrédients de la comédie romantique qui fait passer un bon moment.

Josh & Hazel ou comment ne pas tomber amoureux – Christina Lauren
Sortie le 6 juin 2019
Prix papier : 17€ / Prix numérique : 9,99€
Voir le livre sur Amazon / Lire l’extrait offert

Merci à la team Hugo new romance pour cette lecture !

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 36 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis plus de 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou Inspilia.