La « Mount série » sort en cette fin de printemps-début d’été avec trois romans signés de Meghan March. Cette new romance nous emmène à La Nouvelle-Orléans à la découverte des liens qui se tissent entre Kiera, à la tête d’une entreprise familiale de whisky en difficulté mais de qualité, et de Lachlan Mount, qui dirige quasiment la ville en sous-terrain.

Si j’avais trouvé le début du 1er tome un peu laborieux et avais été chagrinée par le côté dark romance, le tome 2, « La reine de pique », m’a semblé beaucoup plus efficace et en accord avec mes goûts. Les personnages s’apprivoisent. Il est toujours question d’autorité mais beaucoup plus de respect. Une réussite que cette dame de pique !

« La reine de pique » : l’histoire

« Lachlan Mount, c’est le pouvoir, l’argent et le contrôle. Les gens le craignent. Il est intimidant et connu pour être impitoyable. D’habitude, rien ne le détourne de ses objectifs. Mais Keira Kilgore le teste. Elle le pousse jusqu’à ses limites.

Tout a commencé par un jeu de pouvoir et une dette, mais cela devient de plus en plus important.

Ses associés remarquent que Lachlan n’est plus aussi focus sur son business et comprennent que Keira pourrait être son point faible. Leur relation menacerait-elle l’ordre établi et parfaitement contrôlé par Mount ? »

Source : Hugo & Cie

La reine de pique - Hugo new romance

Mes impressions sur « La reine de pique »

« La reine de pique » a été, pour mes goûts littéraires, une meilleure surprise que « Le roi sans pitié« . J’avais refermé le précédent livre de Meghan March en ayant envie de découvrir la suite mais avec une impression quand même assez mitigée. J’avais vraiment été dérangée par les abus de pouvoir – physiques et moraux – du héros Lachlan Mount.

Dans ce tome 2, le lecteur se met successivement dans la peau de Keira et dans celle de Lachlan. Ce dernier commence à montrer un côté plus humain, que tout le monde perçoit au moins un peu. Meghan March arrive à faire de lui un homme qui pourrait avoir des premières fois alors qu’il semble pourtant avoir déjà tout vécu et régner sur le monde du vice. On sent que Keira pourrait devenir le point faible d’un homme réputé pour n’en avoir aucun.

« La reine de pique » n’est pas sage, elle est même bien pimentée. Les deux héros ont du répondant et sont attirés physiquement l’un par l’autre comme deux aimants. Ils adorent repousser les limites. Il est question à un moment donné de « nuances de gris » : cette référence n’est sans doute pas laissée là par hasard. La salle de jeux n’est pas loin. Le récit est largement basé sur l’accord sexuel entre les deux héros, avec une trame de fond de chefs d’entreprises, de négociations, etc.

En ouvrant cette suite, je savais à quoi m’attendre et suis donc entrée dans le récit avec facilité. « La reine de pique » montre comment évolue la relation entre les deux personnages et les efforts consentis par Lachlan pour faire Keira sienne aussi longtemps que possible et idéalement avec son consentement. Le maître de La Nouvelle-Orléans se sentirait-il finalement un peu trop seul ?

La reine de pique - Hugo new romance

Le roman se termine sur quelque chose de fort. La suite reprendra certainement les choses sur cette scène. On peut imaginer que les deux héros continueront à se rapprocher.

J’ai maintenant hâte d’avoir le troisième tome entre les mains – il est en pré-commande – mais vais devoir attendre le 4 juillet. Un mois de patience !

Mount série, tome 2 – La reine de pique – Meghan March
Sortie le 6 juin 2019
Prix papier : 17 € (par exemple sur Amazon) – Prix numérique : 9,99 €
Lire un extrait

Merci à la team Hugo new romance pour cette lecture !

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 36 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior, collégien. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis plus de 16 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram ou Pinterest.