Puisque je ne fais pas toujours les choses dans l’ordre, je me suis plongée dans le 1er tome de Campus drivers après avoir lu le 3e. Et je dois dire que ce 1er opus m’a vraiment beaucoup plu ! J’ai aimé assister à l’apprivoisement réciproque entre Lois, étudiante de 1re année, et Lane, qui termine son cursus. Et quand les choses se bousculent à mesure que l’on approche de la fin, c’est un vrai régal ! L’amatrice de comédies romantiques que je suis a passé un excellent moment.

Campus Drivers, tome 1 : l’histoire

« L’année universitaire qui débute promet d’être radieuse pour Lane O’Neill. Campus Drivers, l’application qu’il a fondée avec ses meilleurs amis, cartonne. Le concept est simple : jouer les taxis pour étudiant, au volant de voitures de collection. Les filles en raffolent, et les quatre chauffeurs ont à cœur de ne jamais décevoir leur clientèle.

Lane n’a qu’un seul défaut aux yeux de la gent féminine : il ne s’attache pas. Jamais. Dès qu’il pousse la porte de chez lui, il aspire à ce qu’on lui fiche la paix.

Alors comment se retrouve t-il à héberger Lois Hogan, la fille que son voisin vient de larguer ? »

Avec un coffret de Noël La Maison du chocolat

Mes impressions sur Supermad

Lane est en fin d’études. Blessé par son histoire familiale, il préfère vivre seul plutôt qu’avec ses amis du campus. Il a pourtant su se laisser amadouer par ce joyeux groupe, dont il est membre à part entière. Et partout où cette brochette de garçons chauffeurs passe, les jeunes femmes sont en émoi ! Lane est également très proche de Carter, meilleur ami de son frère et grand soutien d’une honnêteté utile. Si le Campus driver ne dit non ni à une fête ni à une fille, il a tout de même un côté posé.

Lois, qui se destine à être kiné du sport, se cache derrière de grands sweats et dans ses leggings. Dévastée d’avoir été quittée à 18 ans par son amour d’adolescente Kirk, elle ne voit personne d’autre que lui et a perpétuellement la larme à l’œil. Elle se sent naïve mais n’hésite pas à remettre ses interlocuteurs en place. Elle est même parfois presque trop piquante à mon goût mais cela peut occasionner quelques bonnes pensées ou réparties de part et d’autre. Celle sur la pinata m’a bien amusée par exemple.

L’histoire part d’un postulat original puisque Lane se retrouve à héberger Lois sans la connaître et sans vraiment l’avoir voulu. La squatteuse de canapé se fait peu à peu une place dans l’appartement comme dans la vie de son hôte.

Il m’a fallu quelques dizaines de pages pour entrer complètement dans le récit mais, une fois dedans, je l’ai beaucoup apprécié. Les liens entre les personnages se tissent et, une fois la lectrice prête, les choses s’accélèrent. La tension est palpable et très bien amenée. J’ai vraiment ressenti physiquement l’émotion des personnages et ce qui se jouait entre eux. C’est pour moi un excellent signe de roman réussi !

Si j’aime les histoires qui se déroulent sur fond universitaire, ici, l’université ne tient pas forcément un rôle majeur même si le campus n’est pas loin. De même, on assiste à moins de courses de Lane que de Lewis au cours de ce roman comparativement au 3e. Les chauffeurs sont cependant déjà bien présents et l’on en profite pour faire leur connaissance.

J’ai désormais hâte d’en savoir plus sur Donovan, le héros du tome 2 ! D’ici là, je ne peux que chaleureusement vous recommander la délicieuse lecture de Supermad !

À moins que vous n’ayez déjà lu la saga ?

Campus Drivers, tome 1 : Supermad, de C.s. Quill
Sortie le 3 septembre 2020
Prix grand format : 17€ – E-book : 7,99 €
Retrouvez le 1er tome de Campus Drivers sur Amazon ou chez votre libraire !
Empruntez le roman à la bibliothèque de Paris

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 38 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son ado Junior, en apprentissage. La famille va s'agrandir en février 2022. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.