Si vous aimez la new romance, vous n’êtes peut-être pas passées à côté de la trilogie Campus Drivers signée de l’écrivaine française C.s. Quill. En effet, cette saga littéraire a fait grand bruit avec son excellente critique au moment de sa sortie à l’automne 2020. Moi qui suis réceptive aux histoires sur fond d’université, j’ai forcément été tentée ! Et puisque je ne fais pas souvent les choses dans l’ordre, j’ai commencé Campus Drivers par son tome 3 : Crash Test. L’on y fait la connaissance de deux héros pour lesquels la voiture et la compétition ont une grande importance. J’ai pu m’interroger sur le fait que j’allais adhérer ou non à leur univers et ai eu une bonne surprise !

Campus Drivers, tome 3 : l’histoire

« Lorsque Lewis se retrouve avec trois meilleurs amis en couple et une stagiaire à former pour la relève des Campus Drivers, son dernier semestre à la fac prend une allure de cauchemar. Sans compter que la stagiaire en question n’a rien de l’élève parfaite !

En débarquant dans une nouvelle université, Amy a promis à sa sœur de se tenir aussi loin que possible des ennuis. Alors, quand Lewis Conley lui propose une période d’essai en tant que chauffeur, c’est l’occasion rêvée de se ranger… Et de passer du temps avec celui pour qui elle craque malgré elle.

Mécanicienne hors pair, elle va devoir apprendre à ses dépends que la mécanique du cœur est encore plus complexe qu’il n’y paraît.

Quant à Lewis, la course sauvage dans laquelle Amy va l’entraîner risque de le faire dévier de sa trajectoire toute tracée« .

Mes impressions sur Crash Test

Assurément, les héroïnes de C.s. Quill ne manquent jamais d’énergie ! Amy vient de Brooklyn et cache quelques secrets sur ce qu’elle fuit. Elle habite avec sa sœur et sa demi-belle-sœur. La jeune femme n’est pas du style à se faire des soirées filles et à être entourée de nombreux amis. Elle est plus coutumière du fait de tordre le bras de quelqu’un ou de faire des doigts d’honneur. J’avoue avoir été un peu déroutée car Amy est vraiment l’inverse de ce que je suis. J’ai eu peur d’avoir du mal à adhérer à l’histoire, à bien entrer dedans… mais, heureusement, l’écrivaine a plus d’un tour dans son sac et sait révéler la sensibilité de ses personnages. Amy est à un tournant et cherche à se transformer.

Face à elle, un Campus driver : Lewis. Le jeune homme termine l’université et, quand il n’est pas en cours, conduit des gens et fait du basket à haut niveau. Les petites amies ? Très peu pour lui ! Il approche Amy pour raisons professionnelles et ne la considère pas très sérieusement. Si Lewis est globalement sympathique, on ne peut s’empêcher, l’histoire évoluant, de trouver qu’il a vraiment des instincts de goujat de base. La jolie peinture se fissure un peu !

Il est sans doute idéal de commencer la trilogie par le 1er tome mais chaque tome est autonome. Ce n’est donc pas gênant d’avoir la conclusion globale de l’histoire avant de lire le début. Les personnages des deux premiers tomes apparaissent ici aussi puisqu’il s’agit d’un groupe d’amis. L’amitié, élément important lorsque l’on est étudiant, a toute sa place dans le roman !

Comme le titre – Crash test – du roman le laisse entendre, l’univers de la voiture est à l’honneur ici ! Amy adooore les voitures et travaille régulièrement dans un garage et Lewis est chauffeur et bichonne sa Dodge. Si ce n’est pas un monde que je connais (c’est plus celui de mon beau-fils de 14 ans !), ce n’était pas inintéressant de lire un récit qui change un peu de par sa thématique.

Crash test interroge sur la place que l’on donne aux choses, sur les préjugés, sur la façon que l’on peut avoir de canaliser sa colère ou de prioriser ce que fait notre quotidien.

Le roman se lit vraiment facilement, on tourne les pages avec plaisir. Et j’ai même été émue et ai senti les larmes me monter aux yeux à l’approche de la fin. Je lirai évidemment avec plaisir les autres volumes de la trilogie (spoil : je suis en train de terminer le tome 1 et me régale encore davantage) !

Et vous, est-ce que cette saga vous tente ?

Campus Drivers, tome 3 : Crash Test, de C.s. Quill
Sortie le 5 novembre 2020
Prix grand format : 17€ – E-book : 7,99 €
Retrouvez le 3e tome de Campus Drivers sur Amazon ou chez votre libraire !
Empruntez le roman à la bibliothèque de Paris

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 38 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son ado Junior, en apprentissage. La famille va s'agrandir en février 2022. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.