Call Me Baby est le 4e roman d’Emma Green que je lis en l’espace de deux mois. Avec ce roman, on plonge vraiment dans le new adult avec un milliardaire et la nanny de sa fille, tous les deux beaux à tomber, l’envie de s’engager et la difficulté de le faire… Un roman que j’ai apprécié même s’il ne me marquera probablement pas durablement, sans doute parce que je lis beaucoup et qu’il peut souffrir de comparaisons. Je vous explique tout cela !

Call Me Baby : l’histoire

« Objectif numéro un : ne jamais céder en premier.
Objectif numéro deux : ne pas tomber amoureux.

En débarquant à Londres avec sa sœur jumelle, Sidonie s’attendait à tout sauf à devenir la nounou de Birdie, la petite fille capricieuse du richissime Emmett Rochester. Alors que la jeune Française vient de perdre sa mère, son nouveau patron, lui, pleure sa femme, disparue deux ans plus tôt dans un violent incendie.
Cabossés par la vie, ces deux cœurs meurtris se sont endurcis. Leur credo : pour ne plus souffrir, il suffit de ne rien ressentir. Mais entre eux, l’attirance est fatale et la cohabitation s’annonce… explosive.

Lequel des deux craquera le premier ? »

Mes impressions sur Call me Baby

Dans Call Me BabySidonie et Joséphine sont parties vivre à Londres pour prendre un nouveau départ. Cela doit notamment permettre à l’héroïne de sortir des griffes de son ex, écrivain célèbre et manipulateur. Tandis que Joe travaille dans un bar, Sid se retrouve la Nanny d’une mignonne petite terreur avec un salaire attractif.

Les jumelles sont décrites comme étant vraiment superbes. Je ne me suis pas forcément identifiée à Sidonie, qui a plus de caractère que moi et a tendance à faire l’autruche (il m’est arrivé de me dire : « pourquoi elle ne dit rien ?! »). Elle est dépeinte comme étant la plus douce, romantique et tranquille des deux sœurs. Joe, de son côté, a un tempérament explosif et collectionne les amants. Jasper, son colocataire, est toujours auprès d’elle.

Je me suis interrogée sur leur facilité à parler anglais. Est-il si simple de n’avoir qu’un accent lorsque l’on change de pays ? La langue ne semble jamais être un obstacle pour elles.

Emmett est un jeune trentenaire entrepreneur, aristocrate, veuf, père et milliardaire. La seule chose qui m’a chagrinée et qui est tombée à mes yeux dans le cliché est le coup de la limousine avec chauffeur, insonorisation et vitre opaque. L’argent coule à flot et il n’est jamais un problème de faire un chèque pour accéder à un service ou quelque chose. Le fait qu’il soit riche et que les choses soient matériellement simples pour lui ne m’a pas gênée mais il y avait à mes yeux un côté parfois « trop simple » (ou juste « trop »), qui ne m’a pas aidée à être complètement prise dans l’histoire.

La sexualité tient une part vraiment très importante dans la relation entre les héros. Pour autant, je ne me suis pas projetée. Était-ce justement trop simple entre eux pour que je ne le ressente pas ?

J’ai aimé que l’histoire se déroule à Londres et plus largement en Angleterre. J’ai imaginé l’ambiance des lieux avec plaisir.

Les personnages secondaires ont leur importance dans l’histoire. La petite Birdy est attachante mais le sujet des enfants est probablement un peu sensible pour moi qui suis belle-mère. Connor, qui travaille au service d’Emmett est à la fois discret et toujours présent. Et j’imagine facilement Imogen, qui a largement contribué à recruter Sid, habillée de noir et de blanc et veillant sur le grand bébé de la maison.

Si mon propos semble légèrement déçu, c’est parce que j’ai vraiment énormément apprécié Recherche coloc et (Im)parfait d’Emma Green et que ces lectures m’avaient davantage fait faire le plein d’émotions. Je n’ai pas eu ce truc en plus ici malgré une qualité d’écriture qui reste évidente et la fluidité de l’histoire. Et j’ai lu juste avant Coloc & Sex friends, sans doute trop dans le même registre, même si ma préférence va à Call me baby.

Bon à savoir : l’histoire de Joe est racontée dans Call me bitch.

Et vous, est-ce que ce roman vous tente ? Connaissez-vous la double plume d’Emma Green ?

Call Me Baby, Emma Green
Sorti le 4 juillet 2019
Editions Addictives
Retrouvez Call me baby sur Amazon (grand format : 16€)
Empruntez le roman à la bibliothèque de Paris

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.