Salon de l'agriculture - Occitanie - Rocamadour

Monsieur et moi sommes allés au Salon international de l’Agriculture 2017 le premier dimanche de son ouverture. Si vous aimez les animaux, les produits du terroir ou avez envie d’un peu d’évasion, vous avez jusqu’à ce dimanche 5 mars pour vous rendre porte de Versailles à Paris !

L’Irqualim, institut régional de la qualité agroalimentaire d’Occitanie, et la région Occitanie nous avaient donné rendez-vous pour une découverte de l’élevage sur leurs terres. Nous avons pu en apprendre plus grâce aux professionnels des filières engagées dans des productions sous signes officiels d’origine et de qualité. L’Occitanie a 250 produits à mettre en avant. Il s’agit de la première région mondiale en vins d’appellation géographique. Le midi, les élèves du lycée hôtelier de Sète nous ont régalés d’un menu typique. Un bon moment !

Salon de l'agriculture 2017 - Moissonneuse-batteuse

C’est dans le hall consacré à l’élevage des bovins, des ovins, des porcins et des caprins (c’est bien dit, non ?) que nous avons passé le plus de temps au salon.

Salon de l'agriculture 2017 - Le hall des vaches

Les éleveurs nous ont notamment présenté la vache gasconne, une race rustique – la première à avoir le label rouge – que l’on trouve dans les Pyrénées, dans cinq départements. Le bœuf gascon est adapté à ces territoires. Il a une robe grise argentée et est au moins six mois par an au plein air. Il était autrefois apprécié pour sa force de traction dans les travaux des champs. C’est une vache « très rentable », avec un sevrage entre 6 et 8 mois. 1000 familles vivent de la race gasconne en Occitanie.

Salon de l'agriculture 2017 - Le hall des vaches

Notre déjeuner au salon de l’Agriculture

Pour le déjeuner, les élèves du lycée hôtelier de Sète avaient travaillé des produits régionaux.

À la carte :

  • Rocamadour AOP Rôti au thym, mesclun à l’huile de Noix du Périgord AOP 

    Le Rocamadour est produit dans l’ensemble des causses du Quercy. 73 producteur en Occitanie en assurent un volume de 1165 tonnes. C’est un fromage à pâte molle fabriqué exclusivement à partir de lait de chèvre cru et entier. Son poids et sa taille sont définis précisément. Six à sept jours d’affinage rendent sa texture crémeuse.

  • Pavé de bœuf Fermier Aubrac Label Rouge, crème au Floc de Gascogne, haricots tarbais Label Rouge

    99 % des éleveurs de bœuf fermier Aubrac sont localisés au sud du Massif central sur l’Aubrac : Aveyron, Cantal, Lozère. La vache Aubrac est élevée à l’herbe et fait l’objet d’un label rouge. 401 éleveurs gèrent 1307 animaux labellisés en Occitanie. La filière a 20 ans.C’était peut-être la première fois que je dégustais des haricots tarbais. Ils sont produits par 72 producteurs dans les Hautes-Pyrénées, en dessous de 700 m d’altitude, ainsi que dans les cantons limitrophes des Pyrénées-Atlantiques, du Gers et de la Haute-Garonne. Ce haricot, issu d’une plante grimpante, a été importé d’Amérique au XVIe siècle. Sa production a été relancée en 1986 alors qu’elle était presque abandonnée.
  • Pana Cotta Vanillée à l’Armagnac AOCL’Armagnac serait né de la rencontre de trois cultures : celle des Romains, qui ont introduit la vigne en Gascogne, celle des Arabes, qui ont amené l’alambic, et celle des Celtes, qui ont importé le fût. C’est la plus ancienne eau de vie de vin produite dans le Sud-Ouest de la France. Il est souvent utilisé en cuisine.

Au salon de l’Agriculture, j’ai beaucoup tweeté et vous propose de revivre en quelques images et mots notre découverte gourmande de l’Occitanie.

Nous avons découvert le porc noir de Bigorre. A un moment, il n’ y a plus eu que deux vérrats et trois truies et il a fallu relancer la filière ! Ce porc est élevé en plein champ, à l’herbe. Il se passe quatre ans entre le moment où il est un petit porcelet et celui de la consommation. Nous en avons rapporté. Affaire à suivre !

Visite rapide des différents pavillons du salon de l’Agriculture

Avant de nous rendre dans le célébrissime pavillon consacré à l’élevage, Monsieur et moi avons commencé la journée dans l’espace consacré aux cultures et filières végétales, au jardin et au potager. C’est un espace que j’aime beaucoup. Si on a le temps, de nombreux quizz sont proposés pour augmenter notre culture – vous le savez vous, qu’une carotte pousse en 140 jours ? – et, éventuellement, gagner quelques lots. Nous en sommes ressortis avec deux crayons à papier qui, une fois finis, peuvent se planter pour faire pousser du thym et du basilic ! Voilà qui donne envie de beaucoup écrire (ah ah). Nous avons aussi emporté une délicieuse pomme pink lady.

Salon de l'agriculture 2017

Salon de l'agriculture 2017

Salon de l'agriculture 2017

La tour Eiffel de fruits et de légumes ne manquait pas d’attirer l’attention des visiteurs !

Salon de l'agriculture 2017

J’ai vu des moissonneuses-batteuses chez mes grands-parents et mes oncles mais de cette taille là… comment dire ? La photo ne permet pas complètement de se rendre compte de ses impressionnantes dimensions.

Salon de l'agriculture 2017

Salon de l'agriculture 2017 Salon de l'agriculture 2017

Un hall entier est dédié aux 13 régions de France et à leurs produits. On y trouve stands et restaurants. Nous n’y sommes pas allés le matin pour être sûrs de ne pas avoir l’appétit coupé pour le déjeuner. A 14h, le pavillon était impraticable, nous n’avons pas réussi à passer dans les allées. Je le regrette un peu mais nous nous rattraperons une autre année !

Nous avons fait un passage éclair du côté des régions et produits de France d’Outre-Mer et des délices du monde. L’ambiance y était musicale et joyeuse.

Salon de l'agriculture 2017 Salon de l'agriculture 2017J’ai beaucoup aimé passer ces cinq heures au Salon de l’Agriculture. Il y en a pour tous les goûts, et pas seulement du côté des papilles. C’est un chouette rendez-vous qui dépasse largement le fait de voir des vaches, comme le laissent entendre parfois les préjugés. De la bonne humeur, une bonne touche de cocorico : vivement la prochaine fois !

Et vous, êtes-vous des habitués de ce salon ?

Salon International de l’Agriculture
Paris Parc des Expositions – Porte de Versailles
1, place de la Porte de Versailles
75015 Paris
Jusqu’au 5 mars 2017
De 9h à 19h tous les jours
Plein tarif : 14 €
Enfant de 6 à 12 ans : 7€
Enfant de moins de 6 ans : gratuit

Retrouvez :

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.