Le Prince déchu, tome 4 de la saga d'Erin Watt Les Héritiers

Je vous confiais que « La Princesse de papier » était l’un de mes grands coups de cœur lecture de ce début d’année. Il s’agit du premier volume de la saga littéraire « Les Héritiers », d’Erin Watt, le nom derrière lequel se cachent Elle Kennedy et Jen Frederick. La sortie du tome 4 en français, « Le Prince déchu », a eu lieu au début de ce mois d’avril. J’ai emmené le roman en vacances avec moi à l’île de Ré. Je dois vous avouer que ce livre centré sur Easton, le jeune frère de Reed, n’a pas ravivé chez moi la flamme des débuts même si je l’ai lu avec facilité. Le lycéen souffre mais est aussi immature et je me suis sentie loin de son état d’esprit, quand bien même j’ai de la sympathie pour lui. Si je n’ai pas été à 100% transportée, je lirai évidemment la suite et fin avec plaisir le mois prochain !

Le Prince déchu, tome 4 de la saga d'Erin Watt Les Héritiers

« Le Prince déchu » : présentation de l’éditeur

« Easton Royal a tout pour lui : la beauté physique, l’argent, l’intelligence. Son but dans la vie, c’est de s’amuser autant que possible. Il ne pense jamais aux conséquences de ses actes.

Mais quand Hartley Wright fait son apparition, elle bouscule la vie tranquille d’Easton. Malgré le fait qu’elle soit très attirée par Easton, elle est celle qui lui dira non. Easton ne la comprend pas et, forcément, il n’en est que plus attiré.

Hartley veut qu’il grandisse et, en attendant elle ne veut pas de lui.

Elle a probablement raison. Rivalité. Règles. Regrets. Pour la première fois dans la vie d’Easton, être un Royal ne suffit pas. Il est sur le point d’apprendre que plus on part de haut, plus dure est la chute. »

Source : Hugo & Cie

Le Prince déchu, tome 4 de la saga d'Erin Watt Les Héritiers

Mon avis sur « Le Prince déchu »

« Le Prince déchu » est assez différent des trois précédents tomes. Le début de la saga était centré sur Ella et Reed et mettait en scène, autour d’eux, l’ensemble de la famille Royal. Easton, « le garçon du milieu » de la fratrie, était important mais on le découvre vraiment avec ce quatrième tome. J’arrive sans peine à m’imaginer un beau lycéen sportif, un peu « glandeur » et sûr de lui. Il a beau faire un peu n’importe quoi, il a bon cœur et on sent qu’il est quelqu’un de bien. J’aurais pu avoir envie d’entrer dans le roman pour faire un peu la morale au héros. Non, on ne résout pas ses problèmes en enchaînant les bouteilles d’alcool.

Easton se trouve quelque part entre l’irresponsabilité et le fait d’être la proie de ses démons. Il traîne avec lui un gros côté « relou » et un sacré paquet de phrases toutes faites et de lourdeur, comme peuvent être « gros sabots » les ados populaires qui tentent de faire de l’esprit ou des allusions.

Au départ, on ne comprend pas bien son intérêt pour la nouvelle du lycée, qu’il décrit comme quelconque. On peut imaginer cela dit que, du point de vue d’un « beau gosse », Hartley nous est sous-vendue et en réalité jolie. D’ailleurs, plus il est attiré par elle, plus il la trouve séduisante. Ce point est réaliste car l’amour nous fait trouver beaux ceux que l’on n’avait pas remarqués au départ.

Ce roman est le plus sage – sensuellement parlant – de la saga des Héritiers. On y lit bien deux ou trois pensées par ci par là mais rien de développé. L’histoire d’Easton est finalement très adolescente et, à une page près peut-être, pourrait être lue par un public plus jeune que le début de l’histoire.

Malgré mon attachement aux personnages et à l’histoire, je dois confesser avoir ressenti un peu d’ennui parfois à cette lecture. J’ai trouvé que le récit manquait de rythme et n’était pas toujours très captivant. J’ai le double de l’âge d’Easton et ai besoin de plus que des disputes autour des casiers du lycée pour m’évader, rêver, me projeter. Bien sûr, je caricature mais c’est pour exprimer le bémol à la lecture de ce livre en ce qui me concerne. J’attends de la suite, prévue le 17 mai, plus d’action et un second souffle. On croise les doigts !

« Le Prince déchu » met en scène Ella, sa copine Val, les gens du lycée, un peu les jumeaux, les petits frères Royal, encore moins Callum, le père. Easton semble vraiment se sentir seul et se raccroche à Hartley comme à une bouée de secours qu’il n’aurait de cesse que de faire couler malgré lui. Ce personnage féminin est intrigant – je ne me suis pas encore attachée à elle – et je me demande bien ce que nous réserve le tome 5.

Encore une fois, Erin Watt a salé la fin du roman avec de gros événements voire des révélations que l’on entrevoit (vous sentez le « oh ! » à la lecture d’un dialogue ?). Je me demande bien comment la saga va se terminer !

Le Prince déchu, tome 4 de la saga d'Erin Watt Les Héritiers

Et vous, avez-vous envie de lire la saga ? Est-ce que les aventures d’Easton vous donnent envie ?

Le Prince déchu – Les Héritiers, tome 4 – Erin Watt
Sortie le 5 avril 2018
Prix papier : 17€ – Prix numérique : 9,99€
Retrouvez Le Prince déchu sur Amazon ou chez votre libraire !

Un grand merci aux équipes d’Hugo & Cie !

Découvrez tous mes billets :

Appelez-moi Lili. J'ai 35 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior. J'habite à Paris ou tout près depuis 15 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.