Si ma mère n’avait pas entendu parler et eu envie d’aller voir « L’Affrontement« , une chose est sûre : je n’aurais pas arrêté mon choix sur cette pièce de théâtre. J’en suis finalement ressortie aussi enthousiaste que mes parents. Ce spectacle porte sur la religion catholique et sur l’ouverture d’esprit. Des sujets pas forcément drôles mais traités avec une pointe d’humour. Une réussite !

L'Affrontement, une pièce pas si religieuse à l'affiche du théâtre Rive Gauche

Jean Piat triompha il y a 17 ans dans « L’affrontement », le chef d’œuvre de Bill C. Davis qui valut à Jack Lemmon d’aller aux Oscars et en France un Molière à Francis Lalanne.

La pièce est donc pour la première fois rejouée dans sa dernière version dans l’adaptation de Dominique Piat et son père. Elle est d’une brûlante actualité : pourquoi l’Eglise catholique refuse-t-elle encore aux femmes le droit de sacerdoce ? Et pourquoi s’oppose-t-elle au mariage des prêtres ? Enfin est-elle homophobe ou pas ? Avec une extraordinaire virtuosité maniant l’humour féroce et la tendresse humaine, la pièce saluée dans le monde entier oppose un prêtre irlandais ivrogne à un jeune séminariste revenu de l’enfer de la prostitution ! Ils s’affrontent dans un combat sans merci au dénouement tragique et imprévisible dont sortira vainqueur la Foi : un vrai moment de grâce et d’émotion !

Le site du théâtre rive gauche

Je n’ai que des éloges à faire sur la pièce, dont l’affiche est tenue par Francis Huster et Davy Sardou. La réflexion porte sur la religion mais peut facilement être élargie à la société en général. Elle reste actuelle puisque la question de la tolérance l’est. On nous parle égalité hommes-femmes, homosexualité, alcoolisme, prostitution, liens familiaux, conformisme, religion, vocation, etc. Et l’histoire n’est même pas plombante ! Le plus âgé des deux hommes coache l’autre, tentant de dompter son côté cheval fou.

Les deux comédiens sont très justes. Francis Huster semblait parfois avoir envie de rire… C’est dire si le ton n’est pas moralisateur. Les sermons sont amusants. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser à la série qui passait quand j’étais ado, « 7 à la maison », notamment parce que les sermons étaient compréhensibles « comme à la télé » alors que, dans la vraie vie, je n’ai pas souvent compris les messages des prêtres.

Que dire de plus ? Je suis ravie d’avoir vu une pièce qui répond à tous les critères de la réussite, de l’histoire aux comédiens en passant par les décors.

Si une vraie bonne pièce de théâtre fait un bien fou, les pièces moyennes sont malheureusement nombreuses. « L’Affrontement » ne fait pas partie de ces pièces qu’on oublie une fois le métro repris. Elle mérite le déplacement !

N’attendez pas non plus un moment de génie. Une valeur sûre, c’est déjà bien !

Et vous, avez-vous envie d’aller voir cette mise en scène ?

L’Affrontement
depuis le 4 juin 2013
du mardi au samedi à 21h
en matinée le dimanche à 17h30

Découvrez le site du théâtre Rive Gauche

Retrouvez tous mes billets théâtre

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.