J’avais un bon train de retard (sans mauvais jeu de mot !) pour voir « Source code », un mois après sa sortie. Il faut dire que je ne suis pas une habituée de science fiction et de films d’action. Mais le voyage s’est bien passé pour moi et le film m’a plu !

source-code-affiche.jpg

L’histoire

« Colter Stevens se réveille en sursaut dans un train à destination de Chicago. Amnésique, il n’a aucun souvenir d’être monté dedans. Pire encore, les passagers du train se comportent avec lui avec familiarité alors qu’il ne les a jamais vus. Désorienté, il cherche à comprendre ce qui se passe mais une bombe explose tuant tout le monde à bord.

Colter se réveille alors dans un caisson étrange et découvre qu’il participe à un procédé expérimental permettant de se projeter dans le corps d’une personne et de revivre les 8 dernières minutes de sa vie. Sa mission : revivre sans cesse les quelques minutes précédant l’explosion afin d’identifier et d’arrêter les auteurs de l’attentat. À chaque échec, les chances de pouvoir revenir dans le passé s’amenuisent.

Alors qu’il essaie d’empêcher l’explosion, ses supérieurs lui apprennent qu’un deuxième attentat est en préparation en plein cœur de Chicago et qu’il ne s’agit plus de protéger les quelques passagers du train mais la ville toute entière. La course contre la montre commence… »

Source : « Source code » sur Allociné

Alors, alors ?

Sans être révolutionnaire, « Source code » part d’une histoire assez ingénieuse et ne tombe pas dans la répétition pendant l’heure 33 que dure le film. J’ai toujours peur de ne pas comprendre le fil des scénarios de science-fiction car il y a toujours quelque chose qui m’échappe. Ce long métrage réalisé par Duncan Jones n’a pas fait exception à la règle : j’ai compris, en substance, la fin mais je n’ai pas TOUT compris.

Les personnages sont crédibles et les acteurs très bien castés. Jake Gyllenhaal, Michelle Monaghan et Vera Farmiga m’ont convaincue.

source-code-train.jpg
Les questions soulevées par l’histoire sont intéressantes. Et je suis sortie du cinéma complètement ailleurs, regardant presque la rue bizarrement…  J’ai trouvé que « Source code » donnait vraiment envie de vivre, qu’il sollicitait quelque chose de l’ordre de la sensibilité du spectateur (si, si, je vous jure !).

source-code-jake-vaisseau.jpg
En bref, j’ai aimé ! Vraiment ! Et pas que pour les yeux bleus de Jake Gyllenhaal 😉

Et vous, un ciné à conseiller ?

Merci à Wonderdeal pour la place à 1€ !

Retrouvez tous mes billets ciné

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.