My-little-Roland-Garros.jpg

Vendredi dernier, je suis retournée à Roland Garros pour une deuxième et dernière journée de détente pendant le tournoi. À la différence de la veille, il ne pleuvait pas, ce qui ne gâche rien !

Au programme du court Philippe Chatrier (central) ce jour-là :

– Rafael Nadal / Horacio Zeballos
– Justine Henin / Klara Zakopalova : fin du match de la veille
– Venus Williams / Dominika Cibulkova
– Jo-Wilfried Tsonga / Thiemo De Bakker

Si la programmation n’avait pas été bouleversée à cause de la journée pluvieuse de jeudi, j’aurais sûrement vu Roger Federer sur le central. Mais il a été programmé sur le court Suzanne Lenglen pour laisser de la place à Nadal et Tsonga. Dégoûtée !

Il fallait voir fleurir les panneaux des spectateurs dépités qui tentaient dans le stade d’échanger leurs billets pour le central contre des billets pour le Lenglen… Je dois être loin d’être la seule à préférer mille fois Federer à Tsonga. C’est pénible, même si compréhensible, cette manie de valoriser toujours les Français au détriment des joueurs internationaux mieux classés et qui offrent souvent davantage de spectacle.

 

2010-Roland-Garros-central-aux-loges-vides.jpg
Comme chaque année, on s’étonne aussi de toutes les places vides dans les tribunes, celles d’une partie des invités. Sur la photo, ce n’est pas difficile de trouver ces espaces vides. La bonne nouvelle, c’est que la Fédération française de tennis a l’air de s’emparer du problème et commence à élaborer des plans pour lutter contre ces tribunes vides. Jusqu’à l’étranger, ces places désertées ont l’air de nourrir les conversations et la presse !

2010-Central-mauvaise-place.jpg
Et puisque j’ai commencé à râler (gné !), c’est quoi ces grandes vitres où se reflètent les sièges et ces barres au niveau des yeux qui obstruent très sérieusement la vue sur le court lorsque l’on est insatallé au premier rang de l’étage ?

Je râle mais la journée était bien quand même, hein !

Et, puisque depuis Federer a perdu, je suis à fond pour notre grand spécialiste de terre battue : Rafael Nadal ! Je suis pour la revanche contre le coupeur de têtes, Soderling. Et vous, des préférences pour cette édition ?

Mes autres billets sur cette édition de Roland Garros 2010 :

Roland Garros sous la pluie ou quand le French open prend l’eau
La journée des enfants de Roland Garros 2010

www.rolandgarros.com

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.