Après avoir vu les deux premières saisons de la série « The vampire diaries », dont il faut toujours que je vous parle, j’ai attaqué la saga de Lisa Jane Smith, qui a inspiré l’adaptation sur petit écran. L’auteur américaine n’a pas surfé sur la vague « mode vampires » puisqu’elle a publié ses romans… en 1991 !

le-journal-vampire-tome1

L’histoire

« Elena, reine du lycée, s’est entichée de Stefan, jeune nouveau, solitaire et mystérieux, qui n’a pas que sa beauté d’inhumaine. Toutefois, ce dernier ne cède pas à ses avances. C’est que la belle lui rappelle de bons et mauvais souvenirs, sans qu’il puisse vraiment savoir lesquels. Mais l’amour triomphe toujours.

Enfin, n’allons pas trop vite. Car voilà qu’apparaît Damon, qui n’est pas non plus insensible aux charmes d’Elena. Et que l’on retrouve son corps vidé de sang. Un coupable désigné ? Stefan, bien sûr, le nouvel arrivé en ville. De quoi mettre tout le monde sur les dents.

Sur fond de triangle sentimental et de mystère remontant à la lointaine Renaissance, Elena va découvrir les terribles secrets de l’homme de sa vie. Et les siens aussi. Enfin, homme, c’est vite dit. Les fans de Twilight découvriront un petit air de déjà-vu dans ce cycle, pourtant écrit plusieurs années avant. Qu’importe, ils y prendront autant de plaisir. »

Source : « Le Journal d’un vampire, tome 1 » sur le site de la Fnac

Alors, alors ?

J’ai mis plus d’un mois à lire les 450 pages du premier tome du « Journal d’un vampire », ce qui montre un peu les limites, à mes yeux, des qualités du roman.

Il faut dire que, dans un premier temps, j’ai été vraiment déroutée par les très nombreuses différences entre le livre et la série et en dressait mentalement la liste :

– Elena est aussi blonde dans le livre qu’elle est brune dans la série
Elena est une détestable prétentieuse et Katherine ferait presque sympa… contrairement à l’adaptation qui en est faite !
– Bonnie est rousse au teint de porcelaine, alors qu’elle est afro-américaine métisse à l’écran
– Elena a une très jeune soeur, Margaret, au lieu d’un frère à peine moins âgé qu’elle, Jeremy
Stefan entend les pensées des gens (Edward ?), même si ce n’est pas exploité
– Il habite dans une pension au lieu d’une somptueuse demeure familiale
– Il est droit droit sorti de la Renaissance italienne et a été donc été changé en vampire bien avant 1864
– La tante d’Elena s’appelle Judith, la version moins glamour que Jena
Elena et Bonnie ont une amie prénommée Meredith
– Caroline n’est clairement plus dans le même clan que les jeunes filles
– Les lieux importants du livre sont différents de ceux de la série : un pont, etc.
L’intrigue n’est pas la même
– etc.

Et j’en passe ! Il faut vraiment savoir que livre et série ne sont pas similaires avant de tenter de se plonger dans la lecture. Et, lorsqu’on connaît la série de prime abord, le livre paraît un peu fade. À l’écran, ça n’aurait pas été spectaculaire.

Le style de la traduction n’est pas folichon. Ca se lit sans problème mais absolument pas pour l’écriture, ou alors il ne faut vraiment pas être difficile… D’un autre côté, c’est un roman adolescent. Mais quand on a lu Harry Potter, on sait que ce n’est pas un motif de style simpliste.

L’un des reproches que je ferais aussi au livre, c’est qu’il ne s’attarde pas sur les ressentis des personnages. On ne s’attache pas à grand monde et on ne sait pas ce qu’ils ressentent, en dehors des caprices d’Elena… Les livres de Stephenie Meyer, auteur de la saga Twilight, ont vraiment cet avantage sur celle de Lisa Jane Smith. Ils passent vraiment beaucoup plus d’émotions ! Ici, question envolée lyrique, c’est l’encéphalogramme plat.

Malgré cela, une fois à la moitié du roman, j’ai accéléré un peu mon rythme de lecture et ai commencé à être prise dans l’histoire. Et la toute fin m’a fait regretté de ne pas avoir le tome 2 sous la main car c’est assez… surprenant ! La machine à suspens est mise en route.

Le personnage de Damon est aussi charismatique dans le roman qu’à la télé (merci Ian Somerhalder !) et donne envie de continuer la découverte des deux…

vampire_diaries_damon-ancien.jpg
En bref : un livre qui ne doit pas absolument figurer dans votre pile à lire mais qui peut se laisser feuilletter, si on ne veut pas trop se prendre la tête… Possible quand même que je lise la suite !

Et vous, avez-vous tenté la lecture ? en restez-vous la série ? ou est-ce que tout cela vous laisse de marbre ?

Retrouvez tous mes billets lecture

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.