Le court Suzanne Lenglen à Roland Garros

Je ne suis pas sûre de m’être déjà autant rendue à Roland Garros lors d’une même édition. Cette année, ma sœur et moi y sommes allées 3 jours lors de la première semaine : le lundi 26, le jeudi 29 et le dimanche 1er juin.

Le gros stress 2008 était lié à la météo car il a plu tous les jours. Le jeudi matin notamment, nous avons testé toutes les adresses de sites météorologiques affichées dans la première page de résultats de Google dans l’espoir d’en trouver un qui nous annoncerait une bonne nouvelle ! J’exagère à peine. Et « Madame Météo Télématin » était claire : « à Roland Garros, il faudra sortir le parapluie… enfin… c’est même pas la peine ! ». « C’est même pas la peine ?? Ahhhhhh » nous sommes-nous exclamées !!!

Au final, le lundi, les matchs ont été interrompus définitivement à partir de 16h30, le jeudi, la pause n’a duré qu’1h30 (le temps d’aller chercher une gaufre au chocolat, un thé, de photographier discrètement ma soeur près de David Brécourt (si si, le mec qui faisait la pub des « Mon chéri »), etc.). Et le dimanche, il a plu un peu en fin de journée et nous nous sommes eclipsées vers 19h. En sachant que l’on arrive le matin vers 10h30 et que l’on peut repartir vers les 21h… on se se dit que ça va, on en a profité !

Durant cette édition, niveau entraînements, nous avons vu Federer (cf. photo), Nadal, Djokovic et Hewitt principalement.

Quant aux matchs, nous avons vu un peu de tout ! Le premier jour, nous étions sur les courts annexes donc c’était assez mitigé (Patty Schnider…), les 2 autres jours, nous étions sur le court Suzanne Lenglen, l’un des deux principaux, avec le central. Nous y avons vu le match de promenade de Nadal le jeudi et deux matchs sympa le dimanche : le français Llodra contre le jeune Letton de 19 ans Gulbis, je me suis réjouie de la victoire de ce dernier, qui était bien meilleur, et en fin de journée l’étonnant Chardy (car venu de nulle part et invité dans le tournoi) contre Almagro-le-pas-beau.

Bref, trois bonnes journées supplémentaires passées là-bas !

N’oubliez pas de regarder la finale Federer-Nadal cet après-midi !!

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.