Voilà huit ans que je n’étais pas allée assister au tournoi de tennis de Paris-Bercy, devenu le Rolex Paris Masters, qui se déroule chaque année pendant une semaine à la période de la Toussaint. Je ne vais pas vous proposer une grande analyse tennistique – loin de là – mais j’avais envie de vous raconter un peu mes impressions et de garder une trace de cette journée !

Un goût pour le tennis… depuis 1996

Pendant une quinzaine d’années et à partir de mes 13 ans, en 1996, je suis allée pratiquement tous les ans à Roland Garros et à Bercy, parfois jusqu’à trois jours par tournoi. Ma sœur et moi nous appropriions un peu les stades et leurs allées et y avons une foule de souvenirs. C’est donc avec une pointe de nostalgie que je suis allée revoir un match.

Les raisons de mon infidélité au tennis (oups)

Si le temps a passé sans que je me rende sur place, c’est pour une multitude de raisons et des questions de priorité : besoin de repos, centres d’intérêt très variés et divisant d’autant le temps dont je dispose, moments d’écriture pour le blog qui prend une grande partie de mes instants de loisirs, besoin de profiter de Monsieur, etc.

Les jours passant si vite, je ne trouve plus le temps d’ajouter au reste le fait de suivre ce qu’il se passe sur le circuit ATP. Ma sœur a aussi longtemps été abonnée à Tennis Magazine et je ne lis plus rien sur le sujet. L’éloignement entraînant l’éloignement, je suis désormais plus à distance de tout cela. Mon lien le plus fort avec l’univers du temps reste sans doute le fait de suivre Tommy Haas, la quarantaine, sur Instagram (sic !).

Djokovic, Nadal, Federer, les retraités… et les nouveaux

Heureusement pour moi, les joueurs que j’ai beaucoup vus – Nadal, Djokovic, Federer (malheureusement dans une moindre mesure) – sont toujours dans la course et je ne suis donc pas encore perdue. Sans compter que je ne risque pas d’oublier de sitôt les règles du jeu ! Je connais en tout cas mieux les retraités du tennis, ceux qui remettent les trophées ou sont devenus coachs ou commentateurs que la nouvelle génération ! Ah ah. Le jour de la finale que je suis allée voir, Goran Ivanisevic ou Marat Safin étaient présents dans la salle.

Ma découverte de Bercy en mode AccorHotels Arena

Comme je vais aussi voir moins de concerts et que j’habite plus loin, je n’étais pas encore retournée au Palais omnisports de Paris-Bercy depuis qu’il s’appelle AccorHotels Arena. Aïe ! Clairement, la salle et son déambulatoire sont modernisés. Exit les sandwichs triangles, bonjour les burgers (on n’a pas mangé sur place mais vous voyez l’idée). Bercy a perdu sa couleur rouge mais a gagné en confort. Pour moi qui vais dans les théâtres où l’on est si mal assis, sans savoir parfois ce que je peux faire de mes jambes et comment me contorsionner pour voir ce qu’il se passe sur scène, on est ici à des milliers de lieux de tout cela. La vue sur le court est dégagée et tout est fait pour que l’on profite bien. À 80€ la place en 2e catégorie, c’est d’ailleurs tant mieux !

La finale de simple

Rafael Nadal ayant dû déclarer forfait pour sa 1/2 finale, nous avons de peu manqué un très probable Nadal-Djokovic en finale. Le match a été rapidement sans suspense même s’il a compté pas mal de beaux échanges. En guère plus d’une heure, Novak Djokovic a battu Denis Shapovalov 6-3 6-4.

La finale de double

Quelques heures auparavant s’est tenue la finale du double même si nous n’avons assisté qu’à quelques jeux. Nicolas Mahut, seul joueur que je connaissais jusqu’alors, et Pierre-Hugues Herbert ont battu Karen Khachanov et Andrey Rublev 6-4 6-1.

Vous étiez prévenus : ce billet portait bien davantage sur mon expérience de spectatrice lors de la finale que sur le tennis en lui-même. J’espère toutefois qu’il vous aura intéressés !

Et vous, si vous aimez le tennis, assistez-vous parfois à des matchs ?

Retrouvez :

Appelez-moi Lili. J'ai 36 ans, vis avec Monsieur et, une semaine sur deux, avec son fils Junior, collégien. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis plus de 16 ans. J'aime voyager, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram ou Pinterest.