En février, nous avons été invités à une soirée originale à l’occasion de la sortie des Ball in box de Fleury Michon. Si nous avons découvert ces boulettes, nous avons aussi joué au ping pong !

Quand j’étais petite, nous avions une table de ping pong au sous-sol et j’ai de bons souvenirs des échanges – que je perdais souvent – avec ma grande soeur (et des balles qui se perdaient derrière le congélateur). Cette fois, j’ai donc pu affronter gentiment mon amoureux en direct du Gossima Ping Pong Bar, 4 rue Victor Gelez, Paris 11e.

Le sous-sol du bar était réservé afin de pouvoir rencontrer, autour des tables de ping pong mais aussi en dehors, les équipes de Fleury Michon. Elles ont pu nous parler des Ball in box, un plat qu’elles ont voulu « rapide, fun et moderne » et qui se réchauffe en deux minutes à micro-ondes.

Une soirée ping pong pour le lancement de Ball in box par Fleury-MichonUne soirée ping pong pour le lancement de Ball in box par Fleury-Michon

Avant de passer à la dégustation, nous avons pu nous régaler de toasts et de verrines.

Une soirée ping pong pour le lancement de Ball in box par Fleury-Michon
Une soirée ping pong pour le lancement de Ball in box par Fleury-Michon
Une soirée ping pong pour le lancement de Ball in box par Fleury-Michon

Quatre types de Ball in box sont commercialisés :

– bœuf (certifié français)
– kebab
– poulet
– jambon

L’équipe s’est souciée des apports en sel et des acides gras saturés. Les plats ne contiennent pas d’huile de palme.

Chaque box contient environ 28 boulettes : un tiers de viande et deux tiers de pommes de terre. Celles-ci sont plus molles que les pommes dauphine traditionnelles. La texture rappelle celle des balls de viande. Le but est de manger dans la boîte directement, ce qui peut en faire un allié pour un déjeuner au travail par exemple, ou pour un étudiant qui veut grignoter sans se prendre la tête. Un emplacement est prévu pour la sauce qui est fournie avec.

Mon amoureux a une nette préférence pour le kebab. Il a retrouvé le goût du kebab, a aimé la sauce et a apprécié les deux ensemble. Pour ma part, ne mangeant pas de poulet, je n’ai goûté que les balls au jambon et au bœuf.

Une soirée ping pong pour le lancement de Ball in box par Fleury-Michon
Une soirée ping pong pour le lancement de Ball in box par Fleury-Michon
Une soirée ping pong pour le lancement de Ball in box par Fleury-Michon
Une soirée ping pong pour le lancement de Ball in box par Fleury-Michon

Si la cible est celle des 15-35 ans, il nous a vraiment semblé en effet que les balls in box étaient destinées à une population jeune, qui a le besoin ou l’envie de manger sur le pouce. Le goût est différent de ce que l’on peut faire soi-même (remember les boulettes) et, ça reste personnel, je prendrais vraiment ces box pour grignoter à l’extérieur et non à table à la maison.

Une soirée ping pong pour le lancement de Ball in box par Fleury-Michon

Et vous, avez-vous déjà vu les balls in box en rayon ? Est-ce un concept qui vous séduit ?

Retrouvez tous mes billets « En cuisine »

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.