J’ai pu voir « En solitaire », qui sort ce 6 novembre 2013, en avant-première. Le film réunit François Cluzet, Virginie Efira et Guillaume Canet : le casting a donc de quoi faire envie. Samy Seghir joue à leur côté. L’action se passe pendant le Vendée globe : une course à la voile en solitaire. Le film réalisé par Christophe Offenstein est beau mais n’est pas complètement parvenu à me toucher.

"En solitaire" au cœur du Vendée Globe"En solitaire" au cœur du Vendée Globe

Yann Kermadec voit son rêve se réaliser quand il remplace au pied levé, son ami Franck Drevil, au départ du Vendée Globe, le tour du monde à la voile en solitaire. Habité par une farouche volonté de gagner, alors qu’il est en pleine course, la découverte à son bord d’un jeune passager va tout remettre en cause.

« En solitaire » sur Allociné

Je suis embêtée car je suis assez partagée sur le film.

J’ai aimé :

– le fait qu’il soit tourné en pleine mer : le bateau n’était pas en studio mais à 50 km de la côte Atlantique. Les scènes sont réalistes et belles. L’eau est fascinante. De plus, le bateau a réellement participé à une édition du Vendée Globe

– lorsque l’on assiste à un sauvetage, ou à une panne, on pense comprendre un peu mieux les difficultés que peuvent rencontrer les aventuriers… Face aux éléments, la mort est toujours possible

le jeu des acteurs. François Cluzet est plus vrai que nature en skipper. Son visage est omniprésent et sa présence capte le regard. J’aime beaucoup Guillaume Canet et Virginie Efira et ils servent bien le film

la prouesse du tournage : 18 personnes étaient sur le bateau, dont un skippeur et deux équipiers

J’ai moins aimé :

– le film est sensé être un drame et, alors que j’ai les larmes aux yeux facilement, je suis restée de marbre face aux événements. La fin est assez belle mais j’aurais pu ressentir beaucoup plus d’émotions !

je me suis un peu ennuyée. Le film dure 1h36 et j’aurais juré qu’il dépassait les deux heures… L’action a du mal, à mon goût, à se mettre en place.

– je suis sans doute un peu dure mais le côté « clandestin qui veut absolument aller en France » a du mal à me toucher : comme le héros, il m’a agacée au départ

c’est un film familial sans l’être vraiment : le skippeur ne touche jamais terre, on ne le voit pas dire aurevoir aux siens avant la course…

– je me suis interrogée : comment est-il possible qu’il y aie eu assez de nourriture pour deux ?

"En solitaire" au cœur du Vendée Globe
"En solitaire" au cœur du Vendée Globe
"En solitaire" au cœur du Vendée Globe

En bref, j’aurais vraiment aimé accrocher pleinement à « En solitaire » mais le film n’était sans doute pas pour moi… Je l’ai trouvé bien conçu mais l’histoire est lente et je n’ai pas réussi à m’immerger complètement.

Et vous, avez-vous prévu d’aller le voir au cinéma ?

Retrouvez tous mes billets cinéma

Appelez-moi Lili. J'ai 33 ans, vis avec Monsieur et, un week-end sur deux et la moitié des vacances, avec son fils Junior. J'habite à Paris depuis plus de 13 ans. J'aime voyager, aller au théâtre ou voir une comédie romantique, danser... et je suis gourmande !

Vous pouvez me suivre sur Twitter, Facebook, Instagram, Hellocoton ou encore Google Plus et Inspilia.