Au début de l’été, j’ai été conviée à passer une journée à Meaux, en Seine-et-Marne. Au programme : navigation sur la Marne, déjeuner gourmand, visite du musée de la Grande Guerre et de la maison du brie de Meaux. Une belle idée d’escapade, qui peut aisément être complétée pour rester plus longtemps sur place, seulement à 25 minutes en train de la gare de l’Est

Des animations pour profiter de l’été

Nous avons commencé notre journée au parc du Pâtis, point de départ de notre croisière et lieu de notre déjeuner.

En juillet et août, des animations estivales y sont proposées par la ville : Meaux Plage, Cinémeaux en plein cœur avec, par exemple, la diffusion de La La Land en plein air le 28 août 2020 à 21h.

Des vélos peuvent être prêtés gratuitement en journée, avec la seule garantie d’une pièce d’identité. Plus globalement, trois points à Meaux permettent d’en emprunter : la plage de Meaux, le musée de la grande guerre et l’office du tourisme. Les réservations peuvent se faire au 06 40 89 20 53.

Meaux Plage, tous les jours à partir de 11h du 4 juillet au 30 août 2020
Baignade surveillée jusqu’à 19h et animations jusqu’à 20h
La plage de Meaux
Quai Jacques Prévert prolongé
77100 Meaux

Naviguer sur la Marne dans un bateau Marin d’eau douce

Marin d’eau douce propose de diriger soi-même son propre bateau électrique sans permis au départ du parc naturel du Pâtis. À quatre dans notre bateau, nous l’avons dirigé à tour de rôle, observant les berges et profitant de la nature avec grand plaisir. Le temps était vraiment parfait pour cela.

Marin d’eau douce a trois modèles de bateaux, pouvant accueillir jusqu’à 5, 7 et 11 personnes le temps d’une à six heures. Les tarifs vont de 40€ à 300€ pour le bateau, quel que soit le nombre de personnes à bord.

Marin d’eau douce
Plage de Meaux
2 chemin de la Marine
77 100 Meaux
Du lundi au dimanche de 10h à 20h30
Tél. : 09 52 06 16 53

Un déjeuner à la guinguette « Chez Paulette »

Le midi, nous avons déjeuné à la guinguette « Chez Paulette », qui propose des salades, entrées, plats et desserts.

Le menu unique pensé pour nous était composé d’un burger briard (13,90€) et d’un île flottante (5,90€). Le brie de Meaux dans le burger était vraiment délicieux et a rencontré son succès ! Une bonne idée à reproduire avec les produits rapportés de la ville.

Informations et réservations : 07 80 60 30 20

Un voyage dans le temps au musée de la Grande Guerre

Le musée de la Grande guerre est une visite marquante à effectuer à Meaux. Les 70 000 objets et documents, dont 10% sont exposés, en font le plus grand musée d’Europe sur ce conflit mondial qui a fait basculer l’Europe dans la modernité. Une grande partie des pièces que l’on peut voir est le fruit d’une collection savamment rassemblée par Jean-Pierre Verney.

Le musée est d’ailleurs pensé comme une machine à remonter dans le temps ou encore une passerelle entre passé et avenir, ne serait-ce que par son architecture.

Il faut compter 2h30 à 3h de visite mais nous avons déjà eu un bon aperçu en 1h30 environ, parcourant les 3 000 m2 de collections permanentes. C’est vraiment l’occasion de se plonger dans l’Histoire, d’avoir un autre regard sur ce conflit et d’en apprendre davantage.

Le fait d’avoir construit le musée à Meaux n’est pas le fruit du hasard mais a un lien avec la bataille de la Marne en 1914. Cette rivière est le dernier obstacle avant Paris, d’où son enjeu stratégique majeur.

Près du musée s’élève le Monument américain ou la statue de la Liberté éplorée. Les Américains ont offert aux Français une statue de la Liberté tenant un soldat en hommage à la première bataille de la Marne. Elle a été inaugurée en 1932 en présence du maréchal Pétain.

Avant la guerre, les deux côtés avaient vraiment une image glorifiée du soldat. Les Allemands avaient un Nouvel Empire, les Français avaient perdu l’Alsace et la Lorraine et voulaient une revanche.

Les affiches d’annonce de guerre ont été vite prêtes car il ne restait qu’à inscrire la date dessus.

Le saviez-vous ? La France et la Chine utilisent toujours les pigeons voyageurs. Ces animaux résistent à des attaques, même nucléaires. En cas de black-out, il reste le pigeon !

Un travail sur le camouflage a dû être fait pendant la guerre. En effet, au début, les pantalons des soldats français étaient rouges, pour différentes raisons, notamment budgétaires. Pas vraiment l’idéal pour ne pas être vu !

Le musée présente deux reconstitutions de tranchée : une allemande et une française. Chacune révèle la stratégie militaire de son pays. Les soldats allemands veulent tenir et ne sont pas relevés : ils ne le sont que s’ils meurent. Alors que les Français sont relevés tous les deux mois.
Si l’on parle beaucoup des tranchées, il ne faut toutefois pas oublier qu’au début de la guerre, l’armée marchait.

L’évolution, en médecine, a dû suivre. En effet, au moment où l’on crée une nouvelle arme se créent aussi de nouvelles blessures, qu’il faut apprendre à soigner.

Le musée de la Grande guerre veille à ne pas magnifier les armes et les présente d’une façon qui nous ferait nous sentir davantage menacés que puissants.

Le musée permet vraiment de se rendre compte de l’évolution technique et militaire entraînée par cette guerre. Quatre ans séparent les deux avions exposés… A peine croyable !

Les chars, combinés aux avions, ont permis à l’été 1918 d’avoir un avantage dans le combat. Hitler s’en est souvenu : c’est son expérience de la Première guerre mondiale qui a donné la suite que l’on connaît et les chars allemands de la seconde guerre mondiale.

L’armée américaine accorde (toujours) beaucoup d’importance à la logistique. On comptait 17 tonnes de logistique par soldat… y compris une baignoire pliable !

Je ne le savais pas avant cette visite mais il y avait des colonies allemandes au Japon. On voit souvent la guerre d’un point de vue européen et américain mais les jeux d’alliances, de colonies, etc. ont réellement impliqué le monde entier.

Je n’aurais pas pensé autant apprécier cette visite mais vous recommande vraiment de partir à la découverte du musée de la Grande guerre. Et les explications et anecdotes fournies lors de notre venue ont vraiment été précieuses. Une visite passionnante !

Musée de la Grande guerre
Rue Lazare Ponticelli
77100 Meaux
Ouvert de 9h30 à 18h sans interruption
Fermeture les mardis, le 1er mai, le 25 décembre et le 1er janvier.
Tarif plein : 10€ / Différentes réductions et conditions de gratuité
Préparez votre visite au musée de la Grande guerre

La Maison du Brie de Meaux

Impossible de repartir de Meaux sans aller à la Maison du Brie, inaugurée il y a bientôt 4 ans. Les lieux retracent toute l’histoire du brie de Meaux et du fromage au lait cru. Nous avons été accueillis par l’enthousiaste et chantante confrérie du brie de Meaux, fière (et elle a raison !) de représenter l’une des 51 appellations d’origine protégée (AOP), véritable gage de qualité. Cela a été l’occasion d’apprendre que Charlemagne était un grand amateur de brie, qu’il fallait 25 litres de lait pour fabriquer cette spécialité… mais aussi de déguster.

Préparez votre visite de la Maison du Brie de Meaux

La cathédrale Saint-Etienne

Juste avant de repartir, nous avons passé quelques instants à la cathédrale Saint-Etienne, un édifice de style gothique dont la construction a commencé au XIIe siècle et a duré 350 ans.

Si vous souhaitez rester plus longtemps dans le secteur, les activités ne manquent pas : la visite guidée de la fromagerie de Meaux Saint-Faron, visites audio-guidées gratuites de la ville, le serious game Marne 1914, le musée Bossuet, ULM et avion ou encore… Disneyland, à 15 minutes en voiture.

J’espère en tout cas vous avoir donné envie avec ce beau programme sur une journée !

Merci de cette invitation !

Retrouvez tous mes billets voyages et escapades sur une carte :

Appelez-moi Lili. J'ai 37 ans, vis avec Monsieur et, au rythme d'une garde alternée, avec son fils Junior, en internat pour sa 3e. J'habite à Paris ou sa proche banlieue depuis 2003. J'aime voyager, bruncher, aller au théâtre, lire ou voir une comédie romantique et je fais de la zumba et du body balance.

Vous pouvez me suivre sur Instagram (j'y ai ouvert un 2e compte dédié aux romances), Facebook, Twitter ou Pinterest.